Cet article est paru la première fois en mai 2016 sur le regretté blog “Pin-up bio” sur la beauté bienveillante. Carole m’avait accueillie pour présenter 3 astuces simples pour débuter avec les huiles essentielles. Mon objectif était de transmettre tout ce qui est utile pour les utiliser sans danger et bénéficier de leur merveilleux potentiel. Ca n’a pas vraiment changé! Souvenir, souvenir…

L’image en couverture avait été réalisée par ses soins.

_______________

Car si j’utilise les huiles essentielles depuis plusieurs années, je ne les ai fait pleinement rentrer dans mon quotidien que récemment. Lorsque j’ai créé le blog Plante Essentielle, je voulais prouver qu’il était possible d’utiliser les huiles essentielles sans danger au quotidien pour peu que l’on ait un minimum de connaissances. Je me suis donc lancé le défi de tester une huile essentielle par semaine. Et quel bonheur de les avoir fait rentrer dans ma vie ! C’est incroyable ce qu’elles apportent, à tous les niveaux. Et c’est cet immense bonheur dont j’ai envie de partager un petit bout avec vous aujourd’hui via cette vidéo et le super blog de Carole.

Je vais vous présenter 3 utilisations des huiles essentielles, ultra-simple à appliquer et qui peuvent apporter beaucoup de réconfort et de bien-être dans nos vies souvent un peu trop stressées.

 

#1 Un petit flacon magique pour les coups de blues

Un stress, une contrariété, une dispute et voilà la journée en passe d’être gâchée. Je le cache dans mon sac à main en général, ou je le pose bien en évidence quand je suis chez moi pour y penser. Un petit flacon d’huile pour un massage bien-être express et discret au niveau des poignets.

Dans un flacon de 30ml :

  • 10 ml (1/3) d’huile végétale de votre choix, par exemple de l’huile de tournesol, de colza, de sésame, de noix…
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang (Canaga odorata)

On va avoir une dilution d’un peu moins de 5%, ce qui est parfait pour un effet sur le système nerveux.

Boucher, bien remuer : c’est prêt !

PS : (comme Petit Secret) l’huile essentielle d’Ylang Ylang est réputée aphrodisiaque… alors vous pouvez utiliser ce mélange en massage du dos, le soir avec votre chéri (e) !

#2 La Menthe poivrée à la rescousse

Celle-ci on peut l’utiliser telle quelle. C’est pour ça que vous n’êtes pas obligée de préparer un mélange à l’avance et que vous pouvez directement l’embarquer dans votre sac. Imaginez ! Une huile essentielle qui va faire fuir la migraine, aider à digérer ou combattre le mal des transports, directement à portée de main.

Mais attention, celle-ci on ne l’applique pas sur les femmes enceintes et allaitantes. Par contre, vous avez quand même le droit de la renifler au flacon si vous êtes dans ce cas là. Ou une goutte sur un mouchoir.

Ma recette ? Une petite goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée (Mentha piperita) sur l’index, frotter le doigt avec l’index de l’autre main pour répartir et masser les tempes doucement pour soulager la migraine et les maux de tête. Effet froid garanti.

#3 Une brume d’oreiller pour des nuits toutes douces

Il est possible de fabriquer une brume d’oreiller. Ca sert tout simplement à parfumer l’oreiller, 5 minutes avant d’aller se coucher, pour bénéficier des propriétés apaisantes de certaines huiles essentielles.

Mais j’y ai trouvé récemment un autre intérêt, celui de désodoriser et de désinfecter mes oreillers qui avec l’humidité ont tendance à attirer les moisissures. Zouh ! Deux en un. J’ai donc choisi des huiles essentielles à la fois apaisantes, dont j’aime l’odeur et anti-fongique, désodorisante.

La recette :

Dans un flacon « pschiit », un vaporisateur quoi, de 30 ml,

  • 10 ml (1/3) d’alcool avec le plus fort degré possible : vodka, rhum (62°) ou alcool non modifié à demander à votre pharmacien.
  • 10 gouttes d’huiles essentielles : 4 gouttes de Lavande fine (Lavandula angustifolia), 4 gouttes de Géranium Bourbon (Pelargonium graveolens, P. asperum) et 2 gouttes de Tea tree (Melaleuca alternifolia).

A noter, je mets moins de Tea tree parce que l’odeur n’est pas agréable, mais j’aime bien l’avoir dans ce mélange pour l’impression de propre qu’il donne avec son odeur particulière qui me fait un peu penser à de la javel.

On secoue vigoureusement pour homogénéiser, et il faut le faire avant chaque utilisation. On pschit l’oreiller.

Il faut laisser l’odeur de l’alcool s’évaporer avant d’aller se coucher.

Si l’odeur est trop forte à votre goût, vous rajoutez de l’alcool pour diluer, c’est pour ça que je ne vous fait pas remplir le flacon, pour pouvoir ajuster à votre goût !

Un mélange plus classique pour le sommeil, c’est lavande fine et bergamote, 5 gouttes de chaque. Mais après, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination !

Qu’est-ce qu’une huile essentielle

Les huiles essentielles sont obtenues par distillation des plantes (différentes parties : feuilles, racines, écorce, fleurs…). Ce sont des produits tout ce qu’il y a de plus naturel. On met tout ça dans un alambic, avec de l’eau, on chauffe, et ce qu’on récupère, c’est uniquement la fraction volatile des composés aromatiques, les plus légers, les plus subtils, ceux qui se font emporter par la vapeur d’eau.

Alors attention, rien à voir avec une huile classique, une huile végétale comme on va mettre dans la cuisine à l’huile d’olive par exemple. En fait, on l’appelle huile pour la simple raison qu’à la sortie de notre alambic, elle flotte au-dessus de l’eau florale ou hydrolat qu’on récupère aussi, de la même manière que l’huile végétale flotte au-dessus de l’eau ! Et c’est resté.

Certains considèrent que les huiles essentielles sont des produits chimiques ! Alors certes, ce sont des produits issus des végétaux très concentrés, très puissants, mais tout de même, il ne faut pas oublier qu’elles nous viennent en direct des plantes ! D’ailleurs, les anciens parlaient de récupérer l’âme des plantes par ce procédé, ce qui est tout de même beaucoup plus poétique. Et plus proche de la réalité à mon sens.

Bien choisir ses huiles essentielles

Je ne suis pas favorable aux grosses productions des laboratoires que l’on trouve en pharmacie ou dans la grande distribution. Je trouve que ces huiles essentielles manquent d’âme, justement. Par conviction personnelle, à la fois dans un esprit d’acheter de la qualité, en circuit court, localement et de faire vivre une agriculture à échelle humaine respectueuse de l’environnement et des gens passionnés, je promeut les achats auprès des petits producteurs.

Je ne vais pas vous mentir, ils ne sont pas toujours faciles à dénicher. Vous allez les trouver sur les salons bio, les marchés de votre ville, les foires agricoles, etc. L’idéal c’est quand même de pouvoir sentir l’huile essentielle. Les odeurs qui vous plaisent, vous transportent, de ces odeurs qui font « ouah ! ». C’est ça une vraie huile essentielle de qualité et qui va vous faire du bien ! Car il y a fort à parier que celle qui va vous attirer est exactement celle dont votre corps à besoin alors… laissez-vous mener par le bout de votre nez !

On n’a pas toujours la chance d’avoir dans sa ville un producteur-distillateur, et donc de découvrir ses produits. Mais ces gens-là vendent aussi par correspondance et je tiens un annuaire sur mon blog où je les répertorie, gratuitement, simplement pour leur donner un peu de visibilité à côté des grosses industries du secteur.

Mises en garde sur les huiles essentielles

Ce sont des produits naturels, mais ça ne les rend pas moins efficaces (loin de là!) pour autant, ni totalement inoffensives. Certaines huiles essentielles sont déconseillées pendant toute la grossesse et chez les enfants notamment. Les personnes à risque d’allergie doivent être vigilantes.

La seule et vraie bonne règle c’est de ne pas mettre toutes les huiles essentielles dans le même panier ! Chaque huile essentielle a ses particularités (tout comme vous !), ses contre-indications, son dosage. Donc il faut s’intéresser à chacune et non pas se dire, j’ai une recette ou une astuce avec celle-ci, je vais la remplacer par celle-là : ça ne marche pas comme ça !

Mais si vous voulez plus d’info, je vous donne rendez-vous sur mon blog, Plante-essentielle qui est entièrement dédié à une utilisation de ces petites merveilles sans danger. J’offre d’ailleurs à tous ceux qui s’abonnent 6 fiches sur les principaux dangers à éviter, pour pouvoir débuter directement dans de bonnes conditions avec les huiles essentielles.


    1 Response to "3 astuces pour améliorer son quotidien avec les huiles essentielles"

    • Murielle Bebrone

      Merci Cécile pour ce partage, c’est génial

Leave a Reply to Murielle Bebrone Cancel Reply

Your email address will not be published.