Moi aussi je me disais que c’était futile. Qu’il y avait mieux à faire que de prendre soin de soi. Ou  que pour prendre soin de soi il n’y avait pas besoin de tout ça. Un peu d’huile, vite fait entre deux, pas le temps de faire plus ou mieux. Pour les autres, oui, pour offrir peut-être, à deux sans doute, mais certainement pas en tête à tête avec soi !
J’ai fini par comprendre que ce véhicule là, c’était le mien et qu’il n’y en avait pas deux. Pas un autre de rechange dans un coin, qui traîne prêt à être dépoussiéré pour quand j’aurais fini avec celui-ci, épuisé, éreinté. De corps, on n’en a qu’un et c’est pour la vie. Il faut souvent toucher le fond pour s’en rappeler, ou qu’il se rappelle à nous. Il faut l’avoir usé jusqu ‘à la corde et traité comme pas permis. Comme on refuserait que d’autres nous traitent…
Mais je n’en avais plus rien à faire de lui. Il me servait. Je l’exploitais. Quand il montrait des signes de fatigue, je le maltraitais encore un peu plus. Ou je l’ignorais pour me réfugier dans mes espoirs, mes rêves, dans ma tête. Je ne le voyais même plus dans la glace. Pourtant, il a bien essayé de se faire remarquer. Il a grossi, il a enflé pour attirer mon attention, mais non, j’étais ailleurs. Je ne l’ai pas vu prendre tous ces kilos. Je ne l’ai pas entendu appeler à l’aide. Je n’ai pas vu ma petite flamme de vie s’éteindre devant tant d’injustice et de maltraitance.

>> l’atelier bougie de massage (infos et inscriptions)

Je n’ai pas pu délivrer cet atelier avant. Oui, pourtant ça fait 8 mois que j’en parle! Cette bougie, au départ, elle a été expérimentée à deux. Une
fois seule, je ne voulais plus la voir. Je l’ai boudée jusqu’à ce qu’elle se rappelle à moi, au milieu du tsunami que je vivais, il y avait cette petite flamme si futile objet de bien-être. Un objet de déco, un grigri d’ambiance, une nouvelle façon de vendre de l’huile de massage sous un format ludique, quoi… et j’avais participé à ça, en expérimentant pendant des mois pour avoir le résultat que je souhaitais : pourquoi ?!!!

Jusqu’à ce que j’utilise cette bougie pour moi et uniquement pour moi. Que je prenne du temps. Pour ce corps qui a souffert, pour tout ce qu’il reflète de vécu et d’épreuves. Pour lui et pour moi. Un cadeau, pour une fois, au lieu de le secouer pour qu’il perde du poids, ou qu’il tienne éveillé, ou qu’il soit plus performant, moins encombrant. Juste un cadeau pour enfin le remercier.
Ce que j’ai découvert alors sur ma bougie de massage aux huiles essentielles dans cet usage égoïste va bien au-delà d’un usage purement récréatif….

… il s’agit d’un véritable soin du corps et de l’esprit. La symbolique forte de la bougie et de la flamme a traversé le temps et l’histoire. J’ai envie que vous aussi vous vous laissiez raviver, réchauffer par cette énergie du feu …

Plutôt que d’essayer de vous convaincre que c’est ce qu’il vous faut, j’ai mis toutes ces émotions que j’ai éprouvée à son utilisation dans cette vidéo. Regardez si vous vous sentez appelé:

Si oui, offrez-vous cet atelier au prix le plus mini auquel il ne sera jamais: 27€ HT jusqu’au 3 novembre. C’est mon cadeau pour cette semaine de Toussaint. Où on allume beaucoup de bougie. Pour les autres. Et encore une fois on s’oublie.

 

Avec Amour,

Cécile

>> le lien: https://ples.ovh/bougie

Recherches utilisées pour trouver cet article:formation bougie huile essentiel

    2 replies to "Bougie de massage aux huiles essentielles fait-main: futile?"

    • Autant

      difficile ma chère amie de te donner mes impressions après avoir visualisé la vidéo.
      Le texte est très inspiré et inspirant à la fois !
      J’aime beaucoup le contenu de ton partage envers toi même . J’avais l’impression que tu
      dévoilais ton corps à nous comme une libération .
      Dommage que tu n’aies pas données de plus amples explications concernant le massage.
      Peut-être c’est à chacune de le trouver suivant son humeur du moment, apprendre à ressentir l’appel du corps en demande d’être touché, pour recevoir l’amour de notre coeur par le contact de nos mains.
      voilà mes premières impressions.

      La suite après essai…
      bien amicalement
      geneviève

      • Cécile MAHE

        Merci Geneviève! A chacun de se laisser emporter par ce moment 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.