C’est la crise… après le chikungunya, voici que le zika arrive, une autre maladie portée par les moustiques débarque en Martinique. Jusqu’ici j’ai échappé au chik’ et à la dengue. Mais là… l’heure est grave, les collègues commencent à tomber comme des mouches et quand on sait comment se transmet la maladie, je ne suis pas 100% rassurée.

D’autant que mon spray anti-moustique est loin d’être d’une efficacité redoutable. A tel point que je l’ai laissé tomber. Il est grand temps de nous remettre à la formulation. Je vous ai promis du test cette année, en voilà un de taille : vais-je réussir à passer au travers de l’épidémie grâce à mon produit anti-moustique maison aux huiles essentielles ? Le suspens est à son comble !

J’ai donc réfléchi à ce qui clochait dans mon ancien produit. J’ai accusé ma citronnelle, j’ai douté de ma lavande, j’ai même pointé du doigt le géranium. Bref, tout ce qu’il y avait dans mon ancien spray mérite d’être remis à plat à la lumière de tout ce que j’ai appris sur les formulations, dosages et autres mélanges d’huiles essentielles.

Les huiles essentielles anti-moustiques: tour d’horizon

Voyons voir déjà, quelles sont les huiles essentielles réputées anti-moustiques. Je vais les classer selon leurs compositions puis je ferai ma sélection:

Les riches en géraniol et citronnellol (répulsif)

  • Géranium Bourbon : Pelargonium graveolens, P. asperum
  • Palmarosa: Cymbopogon martinii
  • Citronnelle de Ceylan: Cymbopogon nardus

Les riches en citronnellal, géranial, néral (répulsif)

  • Citronnelle de Java: Cymbopogon winterianus
  • Eucalyptus citronné: Eucalyptus citriodora
  • Bois d’Inde ch. Citronnelle: Pimenta racemosa ct citronnellal
  • Combava (attention zeste d’agrume donc photosensibilisant : pour les pays chauds, c’est ballot!)

Les riches en linalol et acétate de linalyle (apaisantes)

  • Lavande fine: Lavendula angustifolia
  • Menthe bergamote (attention, uniquement celle-là): Mentha citrata

Les huiles essentielles riches en eugénol

Elles (Girofle, Bois d’Inde) sont aussi intéressantes, de même que la Cannelle de Ceylan pour le cinnamaldéhyde, mais leur utilisation est plus délicate (dermocaustique). Le risque doit être mesuré. C’est les moustiques qu’il s’agit de tuer!

Les huiles essentielles insecticides

Nous avons aussi le Cryptoméria (Cryptomeria japonica), très peu documenté mais qui semble avoir une réputation solide dans le domaine.

huiles-essentielles-repulsives

Bon, en gros, quand je regarde tout ça, je me dis que finalement, mon mélange d’huile essentielle anti-moustique Géranium Bourbon, Citronnelle de Java et Lavande fine est loin d’être bête avec deux composés répulsifs différents et la lavande apaisante. J’aurais aimé y adjoindre de l’Eucalyptus citriodora, mais je n’en ai pas. Donc je vais tenter ma chance avec de l’eugénol (Bois d’Inde) et du cryptomeria en étant vigilante sur le dosage. L’idée est de combiner, en fonction des huiles essentielles qu’on a déjà dans ses placards, une diversité de composés pour avoir à la fois un produit répulsif, apaisant, voire même insecticide. Je reviens sur les dosages un peu plus loin. Pour l’instant, nous allons nous intéresser aux huiles végétales dans lesquelles nous allons effectuer la dilution. Car elles aussi ont un rôle à jouer. Et pas qu’un peu!

Le rôle des huiles végétales dans un produit moustique

Mais il n’y a pas que les huiles essentielles qui ont des propriétés intéressantes. Les huiles végétales- certaines- sont également réputées répulsives. C’est le cas de l’huile de Neem (Azadiratcha indica) que j’avais utilisée dans mes premiers essais, mais dont l’odeur est fortement incommodante. C’est aussi le cas de l’huile végétale de Calophylle (Calophyllum inophyllum) que j’ai récemment acheté à Madagascar. Et elle sent bien meilleur. Je vais donc mélanger tout ça à une huile neutre, sèche, du tournesol.

Dosage du produit anti moustique naturel

Comme je ne suis pas totalement sûre de mon coup, je vais en préparer une petite quantité dans un tube de récup’ du type échantillon de shampoing. Il fait 30ml. Ne faites pas comme j’ai fait la toute première fois : si vous mettez votre mélange dans un spray, ça fonctionne très mal à cause de la viscosité de l’huile.

Je veux faire un dosage à 2%. Pas plus, car l’application va se faire plusieurs fois par jour, sur une surface non négligeable (jambes, bras). Et c’est toujours plus facile d’ajouter que d’enlever au besoin. Pour plus d’info sur le choix des dosages, je vous invite à cliquer ici pour relire l’article correspondant.

Méthode de calcul:

100% représentant 30 ml, 2% d’huile essentielle vont représenter… (2*30)/100= 0,6ml

Or on sait que 10 gouttes = 0,5ml donc pour arriver à 0,6, on rajoute 2 gouttes de 0,05 ml soit 0,5+ 0,10

raquette-moustique
Si vous voulez pas vous embêter à calculer, y a toujours la raquette à moustique, c’est bien aussi 🙂

On sait donc qu’on va mettre 12 gouttes d’huile essentielle dans notre contenant mais comment on répartit ? Sachant qu’on est à 2% de dosage total, même les huiles essentielles dermocaustiques ne vont pas poser problème. Je n’ai pas de soucis de santé particulier. Donc je vais tenter d’ajouter le Bois d’Inde riche en eugénol. Comme c’est une locale, je me dis en plus que la nature est bien faite et qu’il faut prendre ce qu’elle nous offre car dans la nature, le remède n’est jamais très loin du mal. Voici ma répartition des 12 gouttes, que je verse dans mon flacon bien lavé:

  • HE lavande fine (Lavandula angustifolia) 4 gouttes- soit 1/3 du total car c’est la mieux tolérée, elle est réputée renforcer les synergies et c’est la seule qui a un effet apaisant
  • HE Géranium Bourbon (Pelargonium graveolens) 2 gouttes
  • HE Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus) 3 gouttes
  • HE Bois d’Inde ct girofle (Pimenta racemosa) 1 goutte
  • HE Cryptoméria (Cryptomeria japonica) 2 gouttes

A ceux qui se diraient que c’est n’importe quoi d’en mélanger autant j’ai envie de dire : venez vous faire piquer par les moustiques et vous allez comprendre la démarche! 😉

On n’oublie pas notre huile végétale qui sert de base pour diluer tout ça : 30ml moins les 0,6ml d’huiles essentielles que l’on vient de rajouter, il ne nous reste plus que 29,4ml d’huile végétale à ajouter pour remplir le flacon.

  • HV de Neem 3ml- pas plus sinon ça pue mais c’est un excellent répulsif
  • HV de Calophylle (Tamanu) 6 ml- antiseptique et cicatrisante, elle va accompagner la lavande en cas de piqûre
  • HV de Tournesol 20,4 ml ou de l’Argan ou de l’amande douce je ne suis pas encore décidée.

Quelle huile choisir pour compléter ? Sachant que l’Argan est une huile végétale fine qui va favoriser le passage des HE à travers la barrière de l’épiderme, il y a peu d’intérêt : nous ce qu’on veut, c’est que ça reste en surface et que ça fasse barrière. Alors ? Ben alors j’ai pas envie d’être toute grasse non plus, donc j’ai opté pour du Tournesol. Comment on fait? Ce qui est bien pratique, c’est d’avoir des petites seringues doseuses comme sur la photo.

huiles-essentielles-repulsives

Ca s’achète et parfois, quand vous êtes sympa avec votre pharmacien, il peut vous en donner une. C’est ce qui sert à doser les teintures en général, donc parfois, ils en ont en rab’. Je dose les deux premières huiles végétales et les verse au fur et à mesure, puis je complète avec le tournesol.

Y a plus qu’à bien secouer tout ça !

Retour d’expérience sur mon produit anti-moustique

Ca fait un peu plus d’un mois que je l’utilise, et j’en suis vraiment contente. Il sent bon (on m’a fait des compliments sur mon nouveau parfum???!!!), il est hyper efficace, bien plus que mon ancien mélange avec Lavande, Géranium et Citronnelle, donc je suis contente, et c’est aussi pour cette raison que je partage la recette avec vous ici. Par contre il faut penser à en mettre pour que ça marche, c’est le seul inconvénient! En plus, j’ai noté que l’effet commençait à se dissiper au bout de 2h, ce qui conduit à des applications plus fréquentes qu’avec un produit chimique. Mais bon, faut savoir ce que l’on veut! Avec les huiles essentielles utilisées, et même si la dilution est faible à 2%, je ne m’avancerai pas sur une utilisation sur les jeunes enfants et les femmes enceintes. Un test d’allergie sur une petite surface doit être fait avant une application plus large.

Pour ceux qui se poseraient la question: non, je n’ai toujours rien attrapé comme saloperie. Je croise les doigts et mise beaucoup sur mon produit, car finalement, les huiles essentielles, en plus d’être répulsives pour les moustiques, peuvent également aider à soutenir l’immunité ou à combattre le virus (huiles essentielles antivirales). Dans une prochaine version de mon produit, je réfléchis à ajouter une huile essentielle à la fois immunostimulante et antivirale. Ainsi, pourquoi pas, peut-être pourrait-il agir de manière encore plus efficace, pas simplement en tant que répulsif. En tout cas, c’est la piste que je vais creuser maintenant!

Et vous? Une expérience à partager, une recette d’antimoustique 100% naturel? Un p’tit commentaire est le bienvenu!

Recherches utilisées pour trouver cet article:huile essentielle anti moustique, huile essentielle anti moustique tropicaux, fabriquer son anti moustique naturel, Lavande plante, anti moustique huile essentielle, recette spray anti moustique huiles essentielles, spray anti moustique maison, huiles essentielles anti moustique, remplir diffuseur anti moustique, huile essentielle faire son anti moustique soi meme

    58 replies to "Huile essentielle anti-moustique: fabriquer son produit"

    • Miss

      Bonjour, dans cet article vous parlez de citronnelle de java, alors que vous dites dans un autre que ce n’est pas la bonne contre les moustiques, et qu’il vaut mieux utiliser la citronnelle de Ceylan… qu’en est-il finalement ? Merci !!

    • BRIHIEZ

      Bonjour Cécile,

      Chaque HE et HV est choisie pour une propriété en particuliers ainsi que le dosage. Qu’est-ce qui fait que vous mettez 1 goutte de ci et 2 gouttes de ça ?

      Merci pour votre réponse.

      Bon Week-end,

      Geneviève

    • HOARAU FRANCINE REGINE

      Bonjour
      Je voudrais faire une préparation à base d’huile de chanvre et deux gouttes HE d’héllchryse italienne et 4 gttes de tea tree mais je ne sais pas quelle quantité mettre pour l’huile de chanvre ( base); c’est un conseil pour rougeur de la peau. Merci pour l’info.

    • Priska

      Bonjour,
      Pensez vous qu’une huile d’amande douce en huile de base soit appropriée? Ou une huile de macadamisa? Ou coco? Je suis paumée et je n’ai pas d’huile de tournesol
      Je vous remercie pour votre réponse. Bonne soirée et merci pour la recette 😉

      • Mélusine

        bonjour, oui, aucun problème. vous pouvez utiliser ce que vous voulez comme huile de base, vu que ce ne sont pas des huiles “actives” comme anti-moustique.

    • FICHER Cécilia

      Bonjour, est ce que je peux utiliser l’huile de coco ou de l’huile de graine de carotte ou de germe de blé pour faire le mélange?
      Merci pour votre réponse.

    • Jeanjean Ghislaine

      Bonjour Cécile,
      Puis je utiliser de l huile de Calendula à la place de l huile de tournesol ?
      Je te remercie pour ta réponse.
      Merci pour tes recettes.
      Amicalement.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Ghislaine, tout à fait, ça ne pose pas de problème, de toute façon la macération du calendula se fait souvent dans de lhuile de tournesol…

    • delphine

      Bonjour,
      pensez-vous qu’il soit possible de diluer le tout avec de l’hydrolat de “je ne sais pas quoi encore” afin d’en avoir une plus grande quantité et surtout que ce soit facile à étaler en spray ?? Merci 🙂

      • Cécile MAHE

        Bonjour Delphine, oui pour les vêtements en agitant bien avant usage, par contre si c’est pour la peau, il faudra utiliser un dispersant, ce sera moins gras qu’avec de l’huile végétale mais moins doux pour la peau. Les HE ne se mélangent pas à l’eau, elles flottent

        • delph

          Bonjour Cécile et merci de ces quelques précisions, mais je ne comptais pas supprimer l’huile bien au contraire !!
          Je sais bien que les HE ne se mélangent pas à l’eau, je comptais juste ajouter de l’hydrolat (géranium je pense) en plus de toute ta mixture, en prenant soin aussi de bien secouer avant… Qu’en penses-tu ?? Cela permettrait d’en avoir plus et de pouvoir mieux l’étaler… 🙂

    • Elise Jachiet

      Bonsoir Cécile 🙂
      On part en famille à la Réunion, où sévit le dengue, et nous avons 3 jeunes enfants: 7 ans, 5 ans et 22 mois. Je cherche une recette d’HE à vaporiser sur leurs vêtements.
      Quelle dilution précise? Avec un peu d’alcool je suppose, d’abord? Quelles proportions?
      Merci beaucoup!!

      • Cécile MAHE

        Bonjour Elise, pour les vêtements, c’est moins problématique qu’en direct sur la peau, mais avoir une grosse concentration n’est pas nécessaire. 2% suffisent mais contrairement aux produits du commerce il faudra renouveler bien plus fréquemment (toutes les 2h environ)

    • Cindy

      Bonjour, merci beaucoup pour toutes ces explications. Ce sont surtout mes enfants qui sont sensibles aux piqûres de moustiques. A partir de quel âge peux-t-on l’appliquer sur la peau ? Et en diffusion ? Je vous remercie.

    • Magali

      Bonjour Cécile,

      Merci pour toutes ces infos!
      Cet article me rassure car ma préparation anti-moustique n’avait pas l’air de beaucoup fonctionner non plus…. J’y mettais: HE Citronnelle de Java, HE Combava, HE Géranium Rosat, HE Menthe Poivrée et HV Argan.
      Bon déjà, je vais remplacer l’argan par du tournesol, ça évitera que ça pénètre trop vu que c’est pas le but.
      Je vois aussi que si on veut utiliser une menthe c’est pas celle là! Je vais donc la remplacer par de la lavande vraie.
      Je me dis que je peux garder l’HE de Combava car c’est pour une utilisation en soirée mais j’hésite quand même…..L’HE de Bois d’inde est intéressante pour la France métropolitaine? Ou c’est vraiment spécifique aux Antilles?
      Merci pour ton blog 🙂

      • Cécile MAHE

        Bonjour Magali, d’expérience il est plus intéressant de sélectionner des plantes locales (la nature est bien faite!). Après il n’y a qu’en multipliant les essais que vous trouverez “votre” formule 🙂

    • Estelle

      Bonjour,
      Quelqu’un a testé cette préparation en Guyane? En tous cas je vais le faire!!! on y va cet été pour 3 ans. Et pour connaitre déjà ce département , les moustiques y sont terribles… Petite question: on applique où et comment ce mélange? sur quelques zones seulement? chevilles, genous, etc…?

      • Cécile MAHE

        Sur les zones exposées Estelle! Pas de panique, on s’habitue à tout même à ces mini-vampires 😉

    • Emelinem

      Bonjour,
      Je suis une novice dans ce domaine,je souhaite réaliser mon anti moustique car ceux du commerce ne fonctionnent pas du tout sur moi.
      Je pars sous les tropiques en avril et les moustiques m’adorent…
      Pouvez vous me conseiller un anti moustique à base d’ huile de coco que je pourrais appliquer sur moi mais également sur la fille de 3ans et demi.
      Merci de votre réponse qui me sera d’une grande aide.

    • Cécile

      Bonjour,
      Tout d’abort merci pour vos fiches et votre calendrier de l’avant.. je commence à faire ma pharmacie d’HE.
      Nous habitons en Nouvelle Calédonie .. ou il’y a des moustiques toute l’année. . Ma fille de 3 ans est un véritable aimant à moustique. Elle se fait piquer le jour et la nuit (et c’est la seule à dormir sous moustiquaire .. pour dire). Elle hurle la journée car ça la gratte ,se réveille en hurlant la nuit et impossible de se rendormir tellement ça la gratte. Il y a t’il un mélange ou une HE avec une huile vetatale que je pourai lui appliquer pour la calmer, en sachant qu’elle est petite (3 ans): on fait déjà tamanu.. merci d’avance. . Et oui la raquette à moustique est très efficace, surtout quand il y a un bébé dans la pièce, j’ai toujours peur avec les produits et spirale anti moustiques. .
      Ps: si vous avez une HE à me conseiller pour Bébé anti moustique…

      • Cécile MAHE

        Bonjour la Lavande fine est excellente pour apaisser les piqûres, l’avantage c’est qu’on peut l’utiliser diluée chez les jeunes enfants (0,5%). Au niveau anti-moustique, assainir les pièces hors présence des enfants avec la diffusion par exemple, des HE répulsives sur les rebords de fenêtre. Se renseigner sur le Niaouli local aussi, je pense qu’il est chez vous utilisé pour davantage de choses et peut-être pourquoi pas les moustiques: la nature est bien faite, on trouve souvent à proximité ce qu’il nous faut 😉

    • Serge B.

      Bonjour, et merci pour votre travail titanesque !

      Je voudrais vous poser une question concernant la diffusion par nébulisateur d’huiles essentielles répulsives anti-moustiques.

      Mon but est de ne plus voir mon appartement envahi pendant des mois comme ce fut le cas cette année 2017. Je précise que j’habite en France métropolitaine (Nord-Est, Picardie pour être précis). C’est la première année que mon appartement a été squatté sur une longue période (juin à début décembre) par des moustiques de type anophèle (parfois une trentaine en été !).
      Je suis très peu piqué, mais je ne veux pas d’eux, je ne supporte pas qu’ils envahissent mon chez-moi ! Je psychote totalement là-dessus !
      Bref, j’envisage de mélanger de l’eucalyptus citronné et du géranium bourbon dans un nébulisateur, avec un troisième larron sur lequel je n’ai pas encore arrêté mon choix : j’ai un flacon de citronnelle de Java qui ne comporte qu’une liste d’effets dangereux, je n’ai même pas osé faire le test d’allergie !

      Le diffuseur que je souhaite acquérir fonctionne avec un timer : 3 cycles comportant 15 minutes de diffusion, puis 30 minutes d’arrêt, avec intensité réglable.

      Et je me pose des questions sur les moments préférables pour les nébulisations : si je lance ma programmation avant d’aller me coucher, mais que je laisse une fenêtre ouverte, les moustiques vont-ils revenir au fil des heures ?

      Si je ferme mes fenêtres après les 3 cycles de diffusion, à supposer que les moustiques aient été dissuadés d’entrer pendant cette période, est-ce qu’en dormant fenêtres fermées, je m’intoxique ?

      De plus, je suis un peu (beaucoup !) paumé sur le nombre de gouttes à mettre dans un diffuseur qui va fonctionner 45 minutes sur une période de 2 h 15.

      Bref, rien que çà…

      Je ne sais pas si vous aurez le temps de me répondre, mais quoi qu’il en soit, chapeau pour votre blog !

      Cordialement,

      Serge B.

    • Guillaume

      Du coup s’il faut l’appliquer tous les deux heures, comment fait on pendant la nuit ? Avez vous des astuces?

      • Cécile MAHE

        Eh bien, la moustiquaire! En fait je ne vois pas d’autre moyen qu’une protection physique. Ou être dans un endroit bien ventilé. Côté huile essentielle on peut déposer une goutte d’HE sur l’oreiller, mais franchement, ça ne fonctionne pas vraiment, malheureusement.

        • Guillaume

          et est ce que mettre une goutte d’huile essentielle( géranium par exemple) sur un sucre est ce que ca serait efficace ?

          • Mélusine

            une goutte ne sera pas efficace, mais 10 ou 20 sur toute la literie le seront un peu plus 😉

        • Guillaume

          Et dans un diffuseur ?

    • Livia

      Melange : HE de Geranium d’Egupte et HE d’Eucalyptus citronné (ça pue vraiment) dans huile végétale de noisette (dommage si bonne en salade mais bonne pour la peau aussi) et huile végétale de Touloucouna (ça pue aussi mais c’est une huile répulsive et apaisante).
      Pas encore testé mais ça ne va pas tarder séjour touristique en Afrique (Namibie)

    • Catherine

      bonjour tres intéressée je pars ds 2semaines au nord de Madagascar cette “potion “est elle suffisante pour les moustiques de ce pays? merci pour tout ce travail et tes recherches.bravo

      • Cécile MAHE

        Bonjour Catherine, tout dépend où à Madagascar: sur les hauts plateaux, je n’ai pas croisé beaucoup de moustiques par exemple. Mais oui, cette formule est vraiment efficace, en fait, il faut penser à mixer les molécules 😉

    • Nana

      Bonjour Cécile!
      De Suisse je pars pour la Martinique dans quelques semaines et à la recherche d’une recette pour un bon anti-moustique aux HE, je tombe sur votre recette que je vais résolument tester, mais avec l’eucalyptus citriodora au lieu Bois d’Inde.
      Comme huile de base principale je pensais opter pour l’huile de Sésame notamment pour ses propriété de protection UV…ce qui me semble une bonne idée sous les tropiques, qu’en pensez-vous?
      Dans tous les cas, je vous donnerai un retour!

      • Cécile MAHE

        Bonjour Nana, j’aime beaucoup le sésame, je ne peux que dire oui 🙂 Par contre dans le Bois d’Inde, ce qui m’intéresse c’est notamment l’eugénol, pas du tout présent dans l’E citriodora qui prendrait plutôt la place de la citronnelle 😉 Bonnes vacances!

    • […] Voici également un lien vers une recette aux huiles essentielles d’une autre bloggeuse spécialisée dans les huiles essentielles : Cécile Mahé. Découvrez sa recette anti-moustique en cliquant ici. […]

    • Corinne

      Je pars la semaine prochaine en Guadeloupe je vais vite me procurer tout ce qu’il faut, il va me manquer l’huile végétale neem répulsive que je ne connaissais pas et je vais donc rajouter l’huile de coco mais combien? pour les yens yens qui sont les plus casse pieds quand on va à la plage ils sont partout même au dessus de l’eau à me narguer.
      J’espère réussir à faire mon huile magique pour toute la famille, mon mari lui à l’air immunisé il ne se fait jamais piqué en revanche mon fils de 6ans et moi même on les attire.

    • Corinne

      Je pars la semaine prochaine en Guadeloupe je vais vite me procurer tout ce qu’il faut, il va me manquer l’huile végétale neen répulsive que je ne connaissais pas et je vais donc rajouter l’huile de coco pour les yens yens qui sont les plus casse pieds quand on va à la plage ils sont partout même au dessus de l’eau à me narguer.
      J’espère réussir à faire mon huile magique pour toute la famille, mon mari lui à l’air immunisé il ne se fait jamais piqué en revanche mon fils de 6ans et moi même on les attire.

      • Cécile MAHE

        En fait contre les yens yens Corinne, l’hv de coco seule suffit. Sur eux, sinon c’est la lavande que j’ai trouvé le plus efficace au niveau des HE

    • Adeline

      Bonjour Cécile ,
      ton mélange a l’air super , quel dosage mets tu à chaque application ?
      Bonne journée à toi
      Adeline

      • Cécile MAHE

        Bonjour Adeline, je mets ce qu’il faut sur les jambes pour couvrir, ça doit correspondre à une cuillère à café

    • Marina

      Bonjour,
      Dans cette préparation s’agit il d’une huile de tournesol de cuisine, bio ?
      Merci de votre réponse.

      • Cécile MAHE

        Oui Marina, tout à fait, mais on peut utiliser autre chose comme HV le Tournesol sert à compléter et diluer mais n’a pas de propriétés utiles ici

    • Pascale Bouvier

      Bonjour Cécile,
      Après une nuit de folie à traquer l’ennemi public numéro 1, mon idée est de diffuser dans la chambre par nébulisateur les he que tu préconises juste avant d’aller se coucher (en aérant rapidement après la diffusion peut-être). Est-ce que ça te parait judicieux – car effectivement c’est les moustiques qu’il s’agit de tuer 🙂 ?
      Merci beaucoup pour ton aide.

      • Cécile MAHE

        Ahah! J’adore la précision, oui, visons les moustiques d’abord! Tu peux essayer, attention avec le girofle qui peut être irritant si tu le fais entrer dans la composition. Tu peux aussi mettre une goutte sur le cadre de la fenêtre pour les dissuader, mais les HE sont surtout répulsives, l’idée est de les déloger, il y a peu de chances que ça les tue.

    • Hnatiuk Jonathan

      Bonjour, j’ai effectué votre préparation mais je ne suis pas encore embété par les moustiques. Alors je précise en France mais a pays des mille étangs.

      Avec le recul, qu’en avez vous pensé?

      je vous remercie

      • Cécile MAHE

        Bonjour Jonathan, pour ma part j’en suis très satisfaite, je l’ai testé dans plusieurs pays, mais en zone tropicale. J’ai pu remarqué que selon les endroits les moustiques ne réagissaient pas forcément aussi bien aux mêmes huiles essentielles, il faut donc tester! Vous pouvez piocher dans toutes les HE listées dans la première partie de l’article, en les combinant

    • Nadia

      Est ce que l’huile de Roucou a un intérêt? on nous en a parlé pour la Martinique 🙂

      • Nadia

        J’ai testé votre mélange avec de l’huile de roucou et c’était parfait Merci :))))

    • Gwen

      Bonjour, merci pour cet article. Est-ce que ce mélange est toujours aussi efficace où vous avez fait des changements depuis ? Y aurait il une version avec moins d’ingrédients ? Je pensais ne mettre que l’huile de tournesol comme huile végétale. Qu’est-ce qui est le plus indispensable dans le mélange svp ?

      • Cécile MAHE

        Pour moi Gwen, l’huile de neem fait une grande part du travail. Le tournesol n’a à ma connaissance aucun intérêt si ce n’est de diluer les HE. Par contre l’HV de coco est très efficace pour se protéger des yens-yens. Pour ma part, si je n’en gardais qu’une ce serait le géranium, mais comme expliqué, le mélange de plusieurs a un intérêt chimique

    • cyril chez Palumousse

      Bonjour

      Le savon répulsif anti-moustique existe deja depuis plus de 10 ans , il est produit en Côte d’ivoire artisanalement et est très efficace. Depuis cette année nous avons lancé sa commercialisation sur toute l’afrique de l’Ouest, et depuis le debut d’année 2017 eu Europe, son nom Savon PALUMOUSSE, c’est non seulement un très bon produit répulsif efficace combinant plusieurs plantes répulsives et de l’essence de citronnelle , mais nous avons mis également des plantes médicinales qui aident à combattre le paludisme.

      Le savon 100% naturel est vendu suivant les endroits dans les pharmacies et parapharmacies, les boutiques de quartier ou sur les marchés ….
      retrouvez nous sur facebook: Equipe Palumousse ou Palumousse Saop

      Nous sommes a votre disposition pour tout renseignement complementaires

      Bien Cordialement
      L’équipe Palumousse

      • Cécile MAHE

        Merci Cyril, effectivement j’ai vu ça aux infos, on en a beaucoup parlé, c’est une des supers nouvelles de ce début d’année. Ce serait intéressant de savoir si ça peut fonctionner aussi sur le chikungunya et le zika ici en Martinique. J’imagine qu’il y a de bonnes chances 🙂

    • Nuisible

      Excellente solution, j’ai testé ça hier soir car habitant à la campagne on commence à se faire envahir avec les beaux jours qui arrivent et ce temps un peu orageux ! Merci 😉

    • Fabriquer son propre produit anti-moustique – Pourquoi?

      […] » nouvelle originale […]

    • marige

      Très intéressant, je pense essayer d’en fabriquer! merci

Leave a Reply to Livia Cancel Reply

Your email address will not be published.