L’approche chez Intimu, va au-delà de la matière avec une intention particulière lors de la cueillette et une attention à la dimension énergétique avec l’olfactothérapie. Avant ça? Hélène et Laurent avaient une toute autre vie!

Localisation : Nous sommes dans le Cap Corse, sur la commune de Brando, très précisément hameau de Silgaggia à 300 m d’altitude au milieu du maquis. C’est le bout du monde, la route s’y arrête !

Nombre de personnes : 2 : Hélène et Laurent Filippi.

Surface de l’exploitation : Nous avons planté 3 hectares d’immortelle au printemps dernier à 600 mètres d’altitude. Sinon, le maquis du Cap Corse.
Production : Huiles essentielles bio, hydrolats bio, sérums visage, huiles corps, huile cheveux, huile à barbe, gel aromatique à l’aloe vera, huiles de massage.

Depuis quand distillez-­‐vous ?

Depuis 2 ans. La première goutte d’huile essentielle produite était du myrte vert, le 18 juin 2015. Un souvenir rempli d’émotions !

Les plantes aromatiques ont-elles toujours été une évidence ? Quel est votre parcours ?

Les plantes aromatiques n’ont pas toujours été une évidence. Loin de là. Notre activité de distillateurs correspond à un vrai changement de vie. Laurent était cordiste (travaux acrobatiques) et moi commerciale. Nous vivions alors sur le continent, en Provence. Laurent est Corse et il souhaitait retrouver ses racines. Notre point commun dans cette aventure c’est notre amour de la nature, notre curiosité et l’envie d’entreprendre ensemble.

De mon côté j’utilisais les huiles essentielles depuis une bonne quinzaine d’année. Le déclic a été la vidéo d’une productrice d’huile essentielle d’immortelle qui parlait de sa passion. Et un livre, les huiles essentielles corses de Christian Escriva.

Ensuite, cela a été un long parcours pour préparer notre installation : Laurent est retourné à l’école pendant 10 mois, puis j’ai quitté mon travail. Nous avons tout quitté sur le continent pour nous lancer à 100% dans cette nouvelle aventure personnelle et professionnelle.

Vous êtes installé à… Pourquoi cet endroit, cette région ? Un lien particulier ?

Nous sommes installés à Brando, commune du Cap Corse où Laurent passait tous ses étés. L’installation au village a été rendue possible notamment grâce à l’éleveur Tony qui nous a cédé des terres. C’était le plus important pour nous, trouver des terres, car ici, en Corse, cela peut vite représenter une grosse difficulté !

Pour vous le zéro produit chimique/ bio c’est…

Le zéro produit chimique / bio c’est une évidence indispensable, c’est l’avenir pour tous ! Le bon sens par excellence quand on parle d’huile essentielle. Chez Intimu, les huiles essentielles sont BIO et les soins cosmétiques bénéficient du label Slow-­‐cosmétique.

Le paysage que vous préférez ? Un endroit magique…

Le paysage que l’on préfère avec Laurent, notre endroit magique, c’est « notre rocher » comme on l’appelle. Ce promontoire offre un 360° exceptionnel : Imaginez devant vous la mer à perte de vue, accrochée à la roche littorale une tour génoise, puis en pivotant sur vous même, un village avec son église, du maquis, puis notre village Silgaggia, et encore du maquis, les ruines d’un village abandonné le long d’un sentier et à nouveau la mer… A couper le souffle, quelque soit la saison, on ne s’en lasse jamais.

Y a-t-il des plantes « emblématiques » de la région que vous distillez ? Quelles sont-elles ?

Bien-­sûr, la belle hélichryse ou immortelle. Les propriétés endémiques exceptionnelles et uniques liées à la terre de Corse ne sont plus à prouver ! Ensuite, ici, nous avons le romarin à verbénone et celui du Cap est particulièrement odorant.

Le pin laricio (lariciu) est un pin endémique. Une huile essentielle magnifique propice à l’élévation mentale, à la méditation.
Le petit grain clémentinier, les feuilles du clémentinier puisque la Corse est la seule région de France à en produire. Ses propriétés sont très proches du petit grain bigaradier.

Comment obtient-on une huile essentielle de qualité ? Qu’est-ce qui rend les votre uniques ?

Pour nous, les critères primordiaux pour produire une huile essentielle de qualité, c’est d’abord choisir le bon moment de cueillette : une observation attentive de la plante est nécessaire. Ensuite, c’est prendre son temps pendant la distillation, c’est-­à-­‐dire réaliser une distillation longue et complète d’une part, et adaptée
d’autre part aux caractéristiques de la plante. Nous sommes « pro cuivre » , c’est aussi un critère pour nous.

Ensuite, bien-­‐sûr le terroir exceptionnel qu’est la Corse est déjà un critère de qualité en soit. On cueille dans des lieux tellement sauvages ! Enfin, le dernier critère est beaucoup moins palpable et peut même paraître excentrique, mais nous croyons beaucoup en la bienveillance et en l’intention que l’on apporte lors de chaque étape et notamment la cueillette à la serpette.

Une odeur qui vous parle ?

Pour moi c’est l’huile essentielle de myrte vert. C’est mon huile d’ancrage ! Laurent, lui, c’est l’odeur douce du ciste quand on marche dans le maquis.

Avez-vous un modèle, un héros des plantes ? Une personne qui vous a inspiré, vous inspire ?

Christian Escriva, aromathérapeute, professeur à la faculté de Paris, et lui­‐même producteur d’huiles essentielles, alcoolatures etc. Avant notre installation, il nous a encouragé et rassuré. Notamment sur le fait de produire avec un alambic de petite taille comme le nôtre (capacité de 600 litres).

Nous participons à des stages d’olfactothérapie avec lui, et apprenons beaucoup sur le lien entre la finesse et la profondeur du parfum d’une huile essentielle, et son effet thérapeutique et psychique. Très inspirant !

Votre meilleure astuce avec une huile essentielle ou une plante ?

Alors, ce n’est une découverte pour personne ici, mais c’est utiliser une goutte d’huile essentielle d’immortelle pure sur un coup : Pas d’hématome, pas de douleurs, pas de gonflement, c’est toujours une merveille d’assister à quelqu’un qui découvre cet effet bluffant.

Cueillette sauvage d’Immortelle Corse

Un message à faire passer aux lecteurs, aux consommateurs d’huiles essentielles ? A ceux qui commencent à prendre en main leur santé au naturel ?

Aujourd’hui, se tourner vers les huiles essentielles ou les plantes en général est une réponse appropriée et presque de bon sens, aussi bien en préventif qu’en curatif. Leur spectre est tellement large ! Je crois beaucoup à l’incidence positive des nombreuses études scientifiques qui révèlent chaque jour un peu plus sur leur pouvoir.

J’ai ainsi bon espoir qu’elles soient de plus en plus utilisées dans les familles et que les nouvelles générations se tournent d’avantage vers les plantes spontanément. C’est formidable de se dire que certains enfants n’ont jamais absorbé de médicaments ou d’antibiotiques !
Et puis, pour ceux qui se tournent nouvellement vers les huiles essentielles, c’est magnifique, car cela ouvre aussi très souvent sur d’autres façons de voir et de faire dans beaucoup de domaines : manger sainement, avoir une activité physique, prendre du temps pour soit, s’ancrer au présent etc… Que de belles perspectives !

Où peut-on vous retrouver ?

On nous trouve dans des points de vente en Corse qui nous ressemblent (magasins bio, instituts de beauté et spa, herboristerie) et très bientôt sur le continent.

Adresse: Intimu, Hélène et Laurent Filippi, Silgaggia, 20222 BRANDO
tél: 06 73 30 15 24
Site internet: https://intimu.fr
Page facebook: https://www.facebook.com/intimucorse/
Chaîne Youtube

Bon à savoir: des visites et formations sont organisées à la distillerie (dates sur leur page facebook et le site, c’est en ce moment!!!)

Envie de participer au jeu concours ?

Cette semaine (24 au 30 juillet), Intimu vous offre un flacon d’huile essentielle de Myrte vert + un hydrolat d’Immortelle (le bonheur!)

Pour tenter votre chance (France métropolitaine), likez et commentez la publication sur facebook en répondant à la question posée:

Recherches utilisées pour trouver cet article:intimu

    5 replies to "Intimu: trouver des terres pour réaliser un rêve essentiel"

    • EDWIGE MEIFFREN

      J’adorerai vous rencontrer ! Je viens en Corse en septembre et devais essayer de me rendre à votre exploitation.

      • INTIMU FILIPPI

        Au plaisir de vous rencontrer dans le Cap ! Hélène.

    • tion

      J’adorerai vous rencontrer ! Je viens en Corse en septembre et devais essayer de me rendre à votre exploitation.

    • Mireille

      Je suis tellement “fan” de toutes les saveurs et odeurs que l’on peut apprécier en Corse (notamment dans le maquis, que je suis attirée tout spécialement par les huiles essentielles Bio qui peuvent en découler et tester leur bienfait serait pour moi une très bonne nouvelle!
      je suis chaque été en Corse (j’y ai de la Famille) et tant que je peux je profite de ces odeurs qu’on ne trouve nulle part ailleurs (bien que chez moi sur le continent de l’autre côté de la Méditerranée, j’ai des des Myrtes, des immortelles, mais elles ne sentent pas aussi fort !
      Je ne sais pas si c’est vous mais, il y a quelque temps, j’ai vu un reportage sur la Corse où une jeune Femme cherchait et présentait ses herbes du maquis pour les distiller! Bravo à vous et merci pour vos fiches tellement enrichissantes.

    • chevrier michele

      J’ai une huile essentielle Hélichryse (immortelle) je ne pense pas qu’elle soit originaire de Corse, je ne l’ai pas encore utilisée, les huiles essentielles Bio de Corse doivent être Top! le nature est préservée, je ne connais pas la marque Intimu, je vais m’y intéressée!

Leave a Reply to EDWIGE MEIFFREN Cancel Reply

Your email address will not be published.