Quand j’ai commencé à lire ce livre, qui bénéficiait déjà de retours plutôt négatifs (comme on peut se laisser influencer quand même), je l’ai vite catalogué comme incompréhensible, confus et tiré par les cheveux. Si ça n’avait été que pour moi, je ne serai pas allée au-delà du premier chapitre.

Pour la première fois, j’ai été à deux doigts de demander le remboursement car je me sentais flouée (si, si). J’étais terriblement déçue par le Dr Pénoël et son approche « bouillon de culture » qui mélangeait 10 notions à l’intérieur de 7 clés de machin saupoudré par des théories quantiques, mot tellement à la mode. Mais comme j’avais promis un retour sur mes lectures, et sur « Aromathérapie quantique » en particulier, je me devais de poursuivre.

Le chapitre 2 m’a mise dans un état second. Ca m’arrive rarement de me forcer à lire. C’est d’habitude un plaisir. Là, non. La nette impression de voir utiliser cet argument « quantique » que l’on voit à toutes les sauces dans le but clairement étudié de vendre une méthode secrète révolutionnaire qui ne révolutionne rien du tout. Pour tromper l’ennui, j’ai commencé à prendre rageusement des notes sur ma kindle.

Puis le chapitre 3 est arrivé. Et là tout s’est éclairé. La lecture a pris un nouveau tournant. A tel point qu’il a fallu que je me raisonne pour le poser et aller dormir. Sans mentir, je suis passée de « c’est quoi ce torchon » à « mais c’est un génie ! », dévorant les 200 dernières pages dans une frénésie de lecture. A se demander si j’ai été envoutée au détour d’une page !

« La guérison n’est pas dans le flacon ! » Évidemment, le contenu du flacon demeure indispensable pour déclencher le processus et pour l’entretenir. Mais c’est la cellule vivante et l’unité indissociable corps-esprit qui sont les actrices exclusives de cette guérison.

Pénoël, Dr Daniel. L’aromathérapie quantique : pour se réaliser avec les huiles essentielles (French Edition) (p. 18). Guy Trédaniel. Édition du Kindle.

Avec le recul, je me dis qu’il y avait aussi peut-être, au-delà d’une approche pas totalement aboutie, une petite résistance de ma part à certaines notions. Alors ne vous fiez pas aux avis négatifs sur cet ouvrage formulés sans nuances : ce sont certainement des personnes qui ne sont pas allées au bout (on peut les comprendre). C’est très difficile de faire un résumé d’un ouvrage aussi dense, donc j’ai pris le parti de donner quelques aspects marquants et avis personnels. Tout ça manque un peu de structure : c’est un juste hommage à l’oeuvre originale (#vengeance mouahaha) .

Conseil lecture : commencez par le chapitre 3

Si c’était à refaire, je m’épargnerais les longues digressions des deux premiers chapitres que je mettrai de côté « pour après », pour venir compléter la lecture de l’ouvrage et l’éclairer. Car je pense que si il est précisé en introduction par le Dr Pénoël qu’on peut le lire comme on veut, il eut été plus judicieux, les lecteurs psychorigides comme moi lisant de la page 1 à la page 500 dans l’ordre et la discipline, de proposer un premier chapitre plus attractif et plus facilement abordable pour se mettre dans le bain. Il est clair que pour les premiers passages du livre, il faut un bac +10. Dans tous les cas, le livre ne se met clairement pas à portée d’un lectorat « normal ». Pourtant, croyez-moi, ca vaut le coup de dépasser cette première impression désobligeante sur la limite de notre intellect, à nous, petites gens (aïe l’ego en prend un coup, j’ai même trouvé le ton un peu condescendent par moment, surtout le passage où on nous explique qu’on est trop c** pour quelque chose de plus complet et qu’il a fallu amputer cet ouvrage pour le rendre digeste… ah ouais quand même, ça pique).

oeil-quantique-dr-penoel
Il faut un “oeil quantique” ça va de soi…

Peut-être des lectures complémentaires sur la physique quantique, les quantums, les ondes et les particules devraient-elles être conseillées au préalable de manière à pouvoir entrer dans la conversation initiée par le Dr Pénoël ?

Kunzea et Fragonia

et les huiles essentielles du « Gondwana »

Le seul ouvrage qui parle de ces huiles essentielles « nouvelles » et pour cause : c’est bien le Dr Pénoël qui les a popularisées dans notre hémisphère. Elles étaient jusqu’alors inconnue, cantonnée à leur pays d’origine. Je me rappelle d’ailleurs en 2014, quand j’ai fait l’acquisition de Fragonia par l’intermédiaire d’un ami en voyage en Australie, c’était la première fois que j’entendais parler de cette huile essentielle !

Cette utilisation d’huiles essentielles nouvelles participe d’une stratégie intéressante. Il ne s’agit pas uniquement de trouver de nouvelles molécules ou remèdes, ou de lancer une mode sur telle ou telle huile essentielle. L’intérêt de ces odeurs inconnues en Occident est … justement que notre nez ne les associe à rien ce qui permet un travail particulier, au-delà des propriétés avérées de ces huiles, sur le psychisme. Aucune pensée ne viendra associer ces odeurs à canard WC senteur sapin des Alpes si je caricature. Il s’agit de créer, dit dans les bien plus jolis termes de Pénoël, « un dépaysement olfactif ».

Rappelons que le Dr Pénoël est avant tout un précurseur. Je suppose que comme tout précurseur, son discours détonne, étonne un peu et demande un peu de recul pour être assimilé. Il est un découvreur de nouveaux talents, il se définit lui-même comme un directeur de casting pour les nouvelles huiles essentielles stars de demain ! La recherche appliquée qu’il mène à son échelle pourrait bien changer le monde et ça, ça force l’admiration. En conséquence, c’est un des rares ouvrages où vous entendrez parler de Fragonia, de Kunzea ou de l’Origan kaliteri. Je ne vous en dis pas plus.

>> Le lien amazon pour acheter Aromathérapie quantique (28€)

Une inspiration pour la pratique et le rôle du thérapeuthe

A titre personnel, je retire de cette lecture une inspiration renouvelée et l’envie de creuser un certain nombre de sujets abordés. J’ai d’ailleurs dressé une liste impressionnante d’idées d’articles que j’aimerai écrire pour le blog afin de développer telle ou telle idée à peine effleurée dans le livre et qui ouvre pourtant des perspectives grandioses. C’est pour moi plus un livre de prospective qu’un livre d’aromathérapie. Les références sont d’ailleurs là pour le prouver avec l’évocation de Joël de Rosnay, fantastique prospectiviste, penseur du futur que j’ai eu l’honneur dans ma vie professionnelle d’écouter en conférence et de rencontrer:

joel-de-rosnay-cecile-mahe
Souvenir, souvenir… de ma période CCI de St Brieuc!

C’est une invitation à la réflexion sur notre monde où la santé et l’aromathérapie ne sont qu’un point de départ pour une vision beaucoup plus large de nos modes de vie sur cette planète. A ce titre, le Dr Pénoël signe pour moi le premier ouvrage d’aromathérapie qui s’inscrit dans cette réflexion écologique très actuelle avec toute la profondeur nécessaire. La plupart des ouvrages (le mien y compris, je l’assume ce n’était pas son objectif) ne font qu’effleurer ce sujet pourtant au cœur de la démarche de la santé des hommes en le rapportant à de simples bonnes pratiques de choix des HE et d’utilisation raisonnée.

Ici, l’approche profondément humaine de la médecine se mêle à une vision écologique humaniste et interconnectée (c’est là qu’intervient la physique quantique) et nous interroge sur notre évolution personnelle dans le cadre de la crise actuelle. Notre place dans l’écosystème et nos relations avec les plantes est une question qui se pose en filigrane, encore et encore au cours de ces pages, notamment au travers des études de cas et de ce que les plantes ont à enseigner.

Une large place est laissée à la formulation d’une éthique pour le thérapeute, partie non négligeable de ce trio soignant/soigné/huile essentielle où chacun est acteur de la guérison.

Petite note pour une compréhension accélérée de la théorie quantique et de son aspect le plus utilisé dans ce livre : la non-séparabilité

L’expérimentateur influe sur l’expérience. Autrement dit notre simple présence joue et il se crée quelque chose là où il n’y avait rien.

non-separabilite-quantique-he

Les études de cas du Dr Pénoël

Elles sont pléthores et spectaculaires. A lire comme des petites histoires toujours couronnées par une happy-end malgré les pathologies lourdes de départ. Ces descriptions nous offrent un panorama spectaculaire de la puissance des huiles essentielles dans l’arsenal thérapeutique. On est loin ici de l’aromathérapie familiale, la pratique est clinique et les cas qui se présentent, souvent désespérés et abandonnés par la médecine classique. Epoustouflant. Un souffle d’espoir pour tous les laissés pour compte du système médical actuel.

Enfin la pratique : y a-t-il du concret dans aromathérapie quantique ?

Oui, il y en a. Un peu. A la toute fin (ça se mérite l’enseignement du Dr Pénoël, seuls les plus braves qui arriveront aux derniers chapitres y auront accès). Des astuces simples comme les cures-dents pour aromatiser les fruits (non je ne vous dirais pas tout, sinon, je vous vole votre lecture!) côtoient des techniques plus sophistiquées qu’il emploie dans sa clinique. On peut être déçu de ne pas trouver les protocoles détaillés dans les études de cas, mais on a ici tous les éléments de compréhension « pour faire ». Les techniques et l’état d’esprit. Ceci dit cela demande tout de même d’avoir déjà de bonnes bases en aromathérapie ou… d’aller se former avec lui (c’est d’ailleurs rappelé régulièrement au fil des pages). Des conseils actuels, du bon sens (ex le danger de doser trop généreusement et celui aussi de « sous-doser » quand la situation est critique) et quelques apports novateurs (ex paragraphe sur le viridiflorol et son intérêt dans le cadre de la maladie d’Alzheimer!) mais pas que. Je retiens par exemple cette notion de chaud et de froid (rebaptisée pour l’occasion nature climato-énergétique) appliquée aux remèdes et aux maux… qui est encore très présente dans certaines médecines traditionnelles comme aux Antilles ! Ou encore les notions liées à l’observation des caractères des plantes et un classement selon l’échelle de l’évolution qui tient elle de l’approche de Goethe.

Bref cet ouvrage est dense : on y trouve de tout mais il faut fouiller un peu, prendre le temps, et sûrement y revenir plusieurs fois. De fait si c’était à refaire j’achèterai le format papier plutôt que kindle.

aromatherapie-quantique

Comment transmettre son savoir ?

C’est une tentative de transmission de l’état de l’art du Dr Pénoël, une tentative de procédurer son savoir de manière à former des « disciples » en quelque sorte. Cette approche colle néanmoins assez mal avec sa vision à mon sens puisque c’est celle d’un développement personnel du thérapeute qui est l’enjeu. La question est, peut-on décrire un « process » de l’acte thérapeutique lorsque celui-ci s’intègre dans une démarche holistique, sensible ? On perd le message de cœur, du cœur, avec ces classifications en principes, clés, etc… dont on ne sait plus bien comment elles s’articulent entre elles. C’est un sujet qui me touche particulièrement en tant que formatrice. Comment transmettre? Vaste sujet!

Cela reflète d’ailleurs la bascule permanente, le choix impossible entre les approches cartésiennes, logiques issues de la physique et de la chimie modernes et les approches plus traditionnelles qui tiennent de la théorie des humeurs, des signatures ou de l’approche goethéenne. Un tiraillement palpable dans cet ouvrage, c’est mon ressenti. Faut-il pour autant accepter de se ranger d’un côté ou de l’autre ? Pas forcément…

>> Acheter Aromathérapie quantique (Pénoël)

A lire ou pas : avis sur aromathérapie quantique

Pour ceux qui s’intéressent uniquement au pratico-pratique, au concret, au terre à terre, passez votre chemin. Clairement l’ouvrage n’est pas adapté. Pas de formules, peu d’explications sur la pratique ou du moins pas destiné au débutant mais à des personnes qui pratiquent déjà et qui sont dans la relation d’aide, avec une éthique et une vision de la relation soignant-soigné à la fois sensible et novatrice pour la pensée occidentale et le lourd héritage de Descartes.

Si vous ne vous intéressez qu’à l’aromathérapie scientifique et pas à l’action subtile, émotionnelle des huiles essentielles, passez votre chemin car cet aspect représente sinon le cœur une part non négligeable de cette pratique holistique présentée sous le nom de « quantique ». On pourrait d’ailleurs voir sous cet aspect une petite résurgence de pensée cartésienne qui tente de justifier l’intuition exceptionnelle dont il est fait preuve par les dernières découvertes de la science dure….

Mais ici, l’intellect seul ne suffit pas (même si on aimerait le gonfler à bloc pour comprendre les premiers chapitres).

Si vous aimez lire des essais, que vous avez envie de voir l’aromathérapie comme une brique dans une future société plus responsable, que vous aimez vous inspirez de cas d’études (sans avoir les protocoles détaillés, simplement pour la beauté de la démarche, du raisonnement et de ses résultats), ce livre est pour vous.

En conclusion, je dirai que c’est un ovni, un livre rare, surprenant, déstabilisant et finalement, un enchantement de partager un peu de temps avec le Dr Pénoël au travers de ces pages. Un médecin éveillé comme on rêverait d’en croiser tous les jours qui partage ici son cheminement qu’on devine dans un authentique questionnement ! C’est un livre qui enrichit énormément ma réflexion à titre personnel.

« Si l’on éprouve de la peur envers les huiles essentielles, si l’on n’a pas confiance, il est préférable de choisir une autre méthode. La conscience a la priorité sur et avant tout acte. »

Pénoël, Dr Daniel. L’aromathérapie quantique : pour se réaliser avec les huiles essentielles (French Edition) (p. 395). Guy Trédaniel. Édition du Kindle.

Voilà pourquoi mon introduction à la formation Maîtrisez les pouvoirs des huiles essentielles s’intitule « Les 3 clés de la confiance » … Il ne faut pas croire, j’ai émis ici beaucoup de critiques, mais je partage sur le fond l’approche décrite et l’état d’esprit qui s’y rattache !

echelle-evolution-botanique
Un dernier extrait pour la route

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:dr penoel, libre dr penoel

    14 replies to "L’aromathérapie quantique du Dr Pénoël"

    • Penoel

      Magnifique ! Chapeau Cécile! J’ai fait lire l’article à mon père (l’auteur du livre) il aimerait te faire parvenir son feedback!

      • Cécile MAHE

        Merci Magali 🙂 J’espère qu’il me pardonnera, je n’ai pas été tendre tout du long! Avec plaisir pour le feedback, mon email: [email protected] ou par tél

    • Autant

      J’ai souri de joie et de bonheur en lisant ton développement personnelle. Il est empreint d’une grande humilité envers toi même et envers le docteur Pénoël même si tu as eu de la difficulté au début de la lecture.
      Peut -être une rencontre voir un atelier avec ce grand Monsieur t’aiderait à découvrir ce que tu portes au fond de toi pour l’enseigner aux autres. Je te vois te diriger vers cette voie…
      Voici mon histoire :
      J’étais au balbuciement de ma découverte des huiles essentielles, pour traiter ( rhume, douleur etc…) Comme le hasard n’existe pas, je découvre un article du Docteur Pénoël . Très ardu à lire j’en conviens surtout pour une novice, et pourtant mon intuition me dit : continues ta recherche et tu vas découvrir ce que tu attends sur le bienfait des huiles essentielles.
      Et bien oui, j”ai trouvé une de ses disciples près de chez moi en Ardèche.
      Elle me fait un développement sur les huiles à travers l’enseignement reçu du docteur Pénoël et de son approche quantique (ce mot ne m’a pas dérangée du tout au contraire).
      Je lui expose mon attente et pour répondre à ma demande elle choisit ” Fragonia ” en me demandant d’exprimer mon ressenti. Devant ma perplexité elle me présente ” Kunzéa ” ouah !
      Là, elle m’explique le rôle de chacune de ces 2 huiles, et celle qui correspond à mes besoins momentanés est” Kunzéa ” le masculin.
      vous devinez que Fragonia est venue en 2.ème position pour unifier le yin et le yang en moi, aidé en cela par Angélique qui a servi de tampon entre les 2.
      la 3.ème huile est la pruche. Elle a permis la descente dans la matière difficile passage.
      Suivant la personne et son cas, la même huile n’aura pas le même effet pour l’une comme pour l’autre.

      Découvrir les huiles par une approche ” olfactic “est extraordinaire, d’autant plus que le docteur Pénoël a conçu une lunette pour cette effet.
      Il ne faut pas avoir peur du mot ” quantique ” car les huiles travaillent sur tous les plans .
      Par expérience personnelle quand elle rentre dans le nez , elle parvient directement au cerveau limbique et là, elle abolit toutes les frontières rationnelles du temps, pour stimuler un monde d’images de souvenirs anciens bloqués ou enfouis quelques part au fond de nous. Si l’on reste à l’écoute de notre corps, c’est merveilleux de pouvoir ressentir tous les bienfaits que l’huile nous apporte le temps de la rencontre avec Soi.
      si vous souhaitez vivre une expérience sur le plan quantique, allez sur le site du docteur Pénoël et cherchez le praticien ou la praticienne le plus près de chez vous.

      Geneviève.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Geneviève, merci pour ton retour enthousiaste! Quelle belle expérience avec Fragonia et Kunzéa.Tu soulignes à quel point la voie olfactive est d’une grande puissance sur le plan émotionnel et je ne peux qu’être en accord avec ton récit 🙂

      • Amaïa

        Bonjour Geneviève,

        Accepteriez-vous d’échanger plus en détail sur l’expérience que vous avez faite avec ces 2 huiles (enfin 3) et l’accompagnement reçu?. Au cas où la réponse serait positive, je vous communique mon adresse mail : [email protected]

        Merci de votre réponse.
        A trèe bientôt, j’espère.

    • Patricia Chapuis

      Merci pour ce bel article sincère, et cette plume ravissante. Praticienne de santé en aromathérapie, formée par Pierre Franchomme, je suis à la fois attachée à la biochimie et aux “effets scientifiques” des huiles essentielles, mais je suis tout autant convaincue que la posture du thérapeute joue un rôle central (en négatif comme en positif) et que les huiles essentielles, parce qu’elles concentrent des parfums qui ne peuvent que toucher nos émotions, jouent autre chose que l’effet scientifique de leurs nombreuses molécules. Le mot “quantique” ne résonne pas ni ne raisonne chez moi, du coup je ne me suis pas demandée s’il fallait que je lise ce livre. J’ai écarté cette possibilité d’un revers de main …. jusqu’à ton article !! Il m’intrigue, il me titille, il me fait douter, … il active dans mon cerveau une émotion, plutôt une sensation … de faim. Bref, je viens de me noter d’acheter ce livre … Je me laisse quelques temps pour m’assurer que ta seule plume n’en est pas à l’origine 😉
      Merci en tout cas pour ce partage.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Patricia, bonne réflexion alors! Moi c’était pareil, ce terme ne me parlait pas et j’ai longtemps différé la lecture, comme quoi… on juge bien un livre à sa couverture 😉

    • Loïc

      Quelle abnégation Cécile !!

      L’aromathérapie quantique fait partie des très rares livres (ils ne sont que 2 pour être exact, lui et Germinal… Aucun lien !!) que je n’ai pas pu finir.
      J’ai une aversion très forte aux théories savantes sorties de leurs contextes comme faire valoir sous prétexte qu’elles sont complexes.
      Et j’ai très sincèrement eu cette sensation tout au long des 2 premiers chapitres.
      Sans être physicien, j’ai de bonnes bases en physique quantique, et là c’en était trop.
      J’ai posé le livre et me suis, jusqu’à ce jour, toujours interdit d’en parler en bien ou en mal.

      Je suis très intrigué par ton analyse.
      Je vais le relire (et sans doute) me faire violence pour dépasser cette épaisse et écœurante mise en bouche.
      Peut-être reviendrais-je charmé ?

      • Cécile MAHE

        Ahah, merci Loïc pour ton retour franc et honnête. Si j’en crois les commentaires, on est plusieurs à avoir eu du mal à passer ces premiers chapitres: la sélection naturelle?!!
        Bonne lecture je suis sûre que tu y trouveras des pépites 🙂

    • P Frennet

      Bonjour,
      J’ai suivi l’enseignement du Dr Penoel (comme celui de P. Franchomme notamment)
      C’est un médecin engagé et il a partagé son savoir avec passion et générosité.
      L’aromathérapie quantique est une approche qu’il a développée durant des années de travail sur le terrain.
      Si l’on ne possède pas une base en physique, il est vrai que l’entrée en matière est assez rébarbative.
      Maintes fois plusieurs auteurs ou conférenciers ont récupéré son travail pour le resservir au public sans mentionner son nom.
      Vous, au contraire, vous le présentez et avez le mérite d’analyser le pour et le contre de ce qu’il propose. C’est assez rare pour être souligné.
      Bravo pour cela. Comme vous l’écrivez, il apporte certains éclairages très intéressants
      Et, de toute manière, rien ne nous oblige à adhérer complètement à toute recherche, quelle qu’elle soit. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut jeter l’enfant avec l’eau du bain…

    • Annie

      Depuis longtemps j’ai ce livre et j’en suis toujours au chapitre 1, me fait exactement les mêmes réflexions. Donc je vais suivre le conseil et aller au chapitre 3 directement 🙂 Merci du conseil

      • Cécile MAHE

        Oui Annie!!! Laissez tomber et passez à la suite. Ca ne gêne pas la compréhension de la suite et même la suite donne envie de revenir aux premiers chapitres

    • URSOT

      Serais tu un guide Cécile ? Quelle question !!! c’est une évidence….(pour moi) Si j’ai suivi ta formation pendant 10 mois c’est que je t’ai fait confiance et que mon intuition me “disait” avant tout ” oui c’est elle….”. Cela fait deux fois en quelques jours que tu m’éclaires sur des sujets ou choses autour desquelles je tourne depuis un moment sans arriver à me décider et pourtant très attirée mais sans savoir pourquoi : La première “la criste marine” et la seconde le livre de Pénoël qui me tourne autour depuis pas mal de temps maintenant mais que je n’ai toujours pas eu entre les mains. Merci à toi cécile car dans ces moments là je te perçois comme la petite fée clochette qui me montre le chemin, qui me conforte dans mes ressentis.

      • Cécile MAHE

        Ahah! Qui sait… en tout cas j’aime bien ce rôle de fée clochette que tu me donnes 😉
        En tout cas de mon côté, j’ai une inspiration renouvelée et j’apprécie beaucoup de pouvoir à nouveau partager avec bonheur et facilité ce qui me vient!

Leave a Reply to Annie Cancel Reply

Your email address will not be published.