Ceci est un message d’urgence à tous ceux qui souffrent… de procrastination et d’allergie au ménage. Quand on a un diffuseur d’huiles essentielles avec de la verrerie, de type nébuliseur, ça peut vite devenir LA tâche ménagère à reporter de semaine en semaine. Les éléments de bonne conscience sont nombreux pour vous soutenir dans cette démarche fondamentalement destructrice sur le long terme : je ne peux pas le nettoyer, j’ai envie de diffuser de l’orange douce cet après-midi ; je ne peux quand même pas le nettoyer maintenant, j’avais promis à mamie de lui montrer comment ça marche ; à mais non, impossible, je ne sais pas comment faire ; oh non, je suis tellement gauche, je suis capable de casser la verrerie en voulant l’astiquer… Hum… il est clair que vous vous mentez à vous-même !

Il est important de nettoyer son diffuseur pour deux raisons simples :

1. la qualité de la diffusion (les huiles essentielles qui restent dedans à traîner et à s’oxyder, voire à se mélanger entre elles au fur et à mesure ont tout sauf des qualités thérapeutiques!)

2. la durée de vie de votre diffuseur

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas de solutions miracles. Mais quelques astuces tirées de ma propre expérience avec mon nébuliseur (y compris pour les cas qui vous semblent désespérés)

1- Lorsque la raison l’emporte

Si vous êtes raisonnable, vous n’allez pas le laisser s’encrasser jusqu’à ce que la petite pièce à l’intérieur devienne complètement opaque et que le bouchon devienne jaune et collant. Non, vous n’allez pas faire ça.

Vous allez toujours choisir de vider votre diffuseur dès que vous savez que vous n’allez pas l’utiliser un certain temps, voire même après chaque utilisation.

Vous allez choisir de diffuser de l’huile essentielle de lavandin (meilleur marché que la lavande fine), qui va désencrasser tout ça, car c’est une huile essentielle légère qui a cette capacité là. Il y en a sûrement d’autres, mais il est vrai que celle-ci fonctionne bien.

Peut-être même que vous avez acheté un produit spécial pour mettre dans le diffuseur à cet effet. Auquel cas, vous n’hésitez jamais à vous en servir.

Ou tout simplement, après l’avoir vidé des huiles essentielles restantes au fond de la verrerie, vous allez verser quelques gouttes d’alcool à 90° et allumer le diffuseur quelques minutes pour le nettoyer.

Mais ça, c’est disons si vous êtes quelqu’un de discipliné, de féru de ménage ou particulièrement maniaque car viendra forcément LE jour où…

entretien-diffuseur-verre

Tout est cracra, jauni, collant et vous vous demandez bien s’il y a encore de l’espoir… vous voilà prêt pour une séance d’auto-flagellation très mauvaise pour votre moral. Avant de vous apitoyer sur le sort de votre diffuseur, lisez la suite :

2- L’espoir d’une vie meilleure pour votre diffuseur

Il y a une deuxième catégorie de personne. Je ne vous juge pas, vous pouvez en être sûrs. Mais ces personnes laissent leur diffuseur s’encrasser tant et si bien, que la diffusion ne se fait plus bien, voire plus du tout, qu’il y a un joyeux mélange entre les huiles essentielles passées par là qui donnent une odeur plutôt… nauséabonde. Si si, franchement le mélange lavande-orange-patchouli-citron-mélèze-géranium-pin-eucalyptus est assez spécial, même pour les narines les plus tolérantes. Comment je le sais ? Euh… j’ai une amie, enfin la voisine, bref… c’est pas moi, hein…

Dans ce cas le grand nettoyage du diffuseur s’impose : direction le bain.

C’est la meilleure solution que j’ai trouvée jusqu’ici et qui ne nécessite pas l’achat de produit particulier, donc je la partage avec vous. Pour les grands décrassage, je préconise une action de choc en 3 étapes. Prévoyez une heure quand même et beaucoup de prudence avec la manipulation de la verrerie. A ne pas faire au bord de la crise de nerf quand vous avez besoin de diffuser votre huile essentielle favorite : un peu d’anticipation est requise.

Il vous faut :

  • une casserole
  • du thé noir
  • de l’alcool à 90°
  • de l’huile essentielle de lavandin ou de lavande fine à défaut

Etape numéro 1: déboucher

Commencer par vider le diffuseur en mettant la verrerie à s’écouler, tête en bas (il faut évidemment l’enlever du socle)

Quand plus rien ne coule, verser un peu d’alcool dedans (l’alcool fort fait l’affaire, mais c’est franchement galère car plus le degré d’alcool est faible, moins les huiles essentielles sont solubles dedans, l’idéal est d’avoir de l’alcool à 90 sous la main, mais ce n’est pas mon cas), mélanger, faites passer l’alcool sur les bords et videz encore

Mettez ensuite quelques gouttes d’alcool et allumez le diffuseur

(au fait : cet article ne comprend pas de photo, car c’est une telle corvée que je n’ai pas immortalisé ce moment historique)

Attendez quelques minutes. Ne respirez pas l’odeur, ça fait tourner la tête. Normalement la petite pièce très fragile qui se situe au fond doit être désencrassée ou en grande partie. A ce stade, un changement de couleur est notable et s’il était complètement bouché, ça devrait s’améliorer.

nettoyage-nebuliseur

Etape numéro 2: enlever la crasse jaunâtre

Ensuite, placez votre verrerie dans une casserole d’eau froide et portez à ébulition. Pendant que ça chauffe, versez un peu de thé noir ou vert, soit en sachet, soit en vrac, je trouve que ça fonctionne mieux comme ça, car si on laisse suffisamment infuser (et qu’on a mis assez de thé aussi) les tanins libérés vont solubiliser les huiles essentielles.

Quand ça frémit, coupez le feu, sinon la verrerie risque de cogner sur les bords avec les bulles. Vous devriez voir l’huile essentielle qui flotte au-dessus de l’eau (sauf si vous avez mis assez de thé), ça forme un film translucide un peu comme les bulles de savons.

Attendez que ça refroidisse un peu avant de retirer la verrerie de l’eau chaude. Séchez-la délicatement, comme vous pouvez, laissez l’eau s’écouler en la mettant tête en bas.

Elle doit avoir déjà une bien meilleure tête, non ?!

Etape numéro 3: la touche de propre pour finaliser

Une fois qu’il n’y a plus d’eau et que c’est sec, je vous suggère de diffuser un peu de lavandin ou de lavande fine pour parachever le nettoyage et vous détendre après tous ces efforts!

Quoi qu’il arrive, sachez que tant que la verrerie n’est pas cassée, rien n’est perdu avec votre diffuseur. Un peu de patience et le revoilà parti pour 6 mois ! A moins que vous décidiez de ne plus passer du côté obscur de l’aroma et de l’entretenir plus régulièrement.

Et moi ? Ben le mien est toujours propre, nickel rien à redire… c’est pour ça que je partage tous ces conseils sur le décrassage massif 😉

De toute façon, il ne reste aucune trace de la moindre photo de mon diffuseur dans cet état. Secret défense !

Je me dois de vous dire qu’il existe des produits pour nettoyer votre diffuseur. A verser dedans, tout simplement. Je n’ai jamais eu l’occasion de tester, mais si j’ai l’occasion, j’en achèterai sans hésiter !

Partagez vous aussi vos astuces en commentaires ! A nous tous, on vaincra la crasse des diffuseurs 🙂

Recherches utilisées pour trouver cet article:nettoyer diffuseur huile essentielle, nettoyer diffuseur huiles essentielles, nettoyage diffuseur huiles essentielles, alcool isopropyl diffuseur huile essentielle, produit nettoyage diffuseur verre, plantes essentielles diffuseur, plante essentielle diffuseur, nettoyer huile essentielle diffuseur, comment nettoyer son diffuseur electrique, vulcano huiles essentielles nettoyant

    31 replies to "Nettoyer son diffuseur et la verrerie (2 options pour ne pas s’arracher les cheveux)"

    • ChaRas

      Merci beaucoup pour cette astuce miraculeuse ! J’ai pu acheter de l’alcool à 90 à la pharmacie, j’ai suivi les consignes à la lettre mais l’intérieur du verre restait gras et taché. J’y ai remis de l’alcool à 90 que j’ai réparti sur les parois, j’ai refait fonctionner le diffuseur avec qq gouttes d’alcool pour finir de nettoyer les tubes du fond et il est véritablement comme neuf !!! (Il était resté 4 ans en carton avec un reste d’huiles essentielles…)
      Merci pour le partage

    • Mym

      Bonjour, j’ai un diffuseur par nébulisation, le moteur tourne, il est propre mais ne fait plus de brume, que faire ? Pensez vous qu’il n’est peut être pas assez propre ou s’agit il d’autres choses ? Merci

      • Plante Essentielle

        S’il diffusait correctement de la brume avant c’est qu’il y a effectivement un pb. Peut être n’était-il pas nettoyé assez régulièrement et a-t-il fini par s’encrasser. Dans ce cas un seul nettoyage ne serait pas suffisant, essayez à nouveau, en nettoyant à l’alcool. Vous trouverez sans difficulté des tutoriels de nettoyage sur internet. Si le pb persiste, prenez contact avec le sav de la marque de votre nébulisateur.

    • Lou

      Je pensais devoir aller en acheter un nouveau …
      Une bonne économie !! J’ai suivi presque à la lettre avec alcool à 70 et thé vert 😉

      Merci encore

    • Maïté

      Bonjour,
      J’ai suivi la marche à suivre pour le second nettoyage proposé (alcool menager) . En sortant la verrerie de la casserole, elle était plus grasse. Je l’ ai donc trempé dans du vinaigre blanc…je l’ai laisser sécher, mis en marche avec l’alcool. Rien n’y fait, des gouttes d’huile subsistent à l’intérieur alors qu’elles n’étaient pas présentes avant le nettoyage. Il s’agit du diffuseur puressentiel à nebulisation. Avez vous un solution à me proposer ? Merci d’avance.

      • Cécile MAHE

        Bonjour maïté, je laisserai bien sécher puis je laisserai poser 1/2h à 1h quelques gouttes d’lacool à 90° dans ce cas

    • MONCHICOURT MARTINE

      Merci pour tout ces conseils, il est nickel, j’ai fini avec de l’Hexomedine (transcutanée) 96°5 bien plus efficace que l’alcool à 70°

      • Cécile MAHE

        Bonjour Martine, merci pour votre partage d’expérience!

      • CHRYS RENNEAU

        Très bonne idée Marine, pas encore essayé ce truc, j’expérimenterai!!! Merci!!!

    • Serge B.

      Re- bonjour, j’ai oublié de préciser dans mon commentaire de tout-à-l’heure que le moteur du diffuseur neuf (de même modèle que l’autre, j’insiste) fait davantage de bruit, comme s’il était plus puissant, plus en forme peut-être…
      Cordialement,
      Serge B.

    • Serge B.

      Bonjour !
      Voyant que vous parliez de nettoyage à l’eau de la verrerie des nébulisateurs, je crois que j’ai fait une grosse bêtise avec le mien.
      Tout en le nettoyant d’ordinaire avec de l’alcool à 70 degrés (très fréquemment, 3 fois par semaine au moins), j’ai lavé la verrerie à grande eau, je l’ai laissé sécher à l’envers, mais pas assez longtemps : il restait quelques gouttes d’eau ici ou là.
      Or, je me suis acheté un deuxième nébulisateur du même modèle pour couvrir tout mon appartement, je viens de le recevoir, et la verrerie toute neuve émet clairement une “brume” plus franche et plus “dynamique” que celui dont la verrerie n’a pas séché assez longtemps.
      La situation est-elle irréversible : pour la verrerie, et pour le moteur du nébulisateur ?
      Merci d’avance pour votre réponse !
      Cordialement,
      Serge B.

    • Serge B.

      Bonjour !

      J’ai lu sur un site internet que je ne mentionnerai pas que le nettoyage d’un diffuseur par nébulisation pouvait s’effectuer en diffusant régulièrement un peu de vinaigre d’alcool blanc, après avoir vidé ce qui pouvait rester d’huile essentielle dedans.
      Est-ce un bon conseil à votre avis ?

      Par avance merci,

      Serge B.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Serge, j’ai des doutes que le vinaigre puisse être nébulisé, par contre c’est une bonne méthode de nettoyage de la verrerie… en tout cas, depuis cet article j’ai acheté de l’alcool à 90°C et c’est radical; par contre, attention, si besoin de déboucher et de “diffuser” l’alcool à 90° mettre le diffuseur à l’extérieur (très désagréable, maux de têt); le mieux reste la diffusion de lavandin ou de lavande fine de temps en temps- et ça en plus ça sent bon 🙂

        • Serge B.

          Bonjour,
          Je reviens vers vous en ce mois d’avril car les pharmacies ne vendent plus que de l’alcool à 70 degrés : est-ce que c’est suffisant ?
          Je précise que depuis ma question de janvier, j’ai acheté un diffuseur…et je n’ai que de l’alcool à 70 degrés à utiliser.
          Ce n’est pas tout à fait vrai, en fait : j’ai un flacon de lavandin super, mais ayant fait une réaction allergique à la lavande vraie, je n’ose pas m’en servir.
          Il y a des paradoxes intéressants : la lavande est réputée très douce, mais lors du test allergique (2 gouttes diluées dans une huile végétale, au creux du coude), j’ai senti que cette huile était violente pour moi, sur le plan respiratoire (je suis asthmatique depuis l’enfance). Je l’avais pressenti dès l’olfaction, mais bon, on teste ou pas…
          A côté de çà, on met en garde contre l’eucalyptus citronné – potentiellement tussigène – alors que sur le plan respiratoire, je m’entends à merveille avec cette huile essentielle dont j’entends faire une arme de guerre anti-moustique par diffusion (mais qui soulage aussi mon dos, associé à la marjolaine à coquilles).
          Je ne vous embête pas plus longtemps, je viens d’assister à votre premier webinar et je vous sais fort occupée à gérer les formations à venir.
          Je ne pourrai faire aucune de ces formations pour des raisons que je ne souhaite pas détailler, mais je suis heureux de voir que vous vivez de votre passion.
          Seule déception : votre image était fixe. Manquaient les yeux rieurs où se mêlent humour et bienveillance.
          Si vous n’avez pas le temps de me répondre, laissez tomber : je comprendrai !

          • Cécile MAHE

            Bonsoir Serge, ravie de savoir que vous étiez là! Il y avait tellement de monde que je n’ai pas pu interagir avec tout le monde… Pour l’alcool, c’est ok avec 70°, ca prend un peu de temps. Sinon, j’utilise maintenant de l’alcoolmodifié 90°C pour le nettoyage, beaucoup plus radical

      • RENNEAU CHRYS

        Pour le nettoyage de mon diffuseur d’huiles essentielles, je pratique tout simplement et régulièrement, tout d’abord avec de l’alcool ménager, je le mets sur secteur un quart d’heure, ensuite, je le vide et j’y mets du vinaigre blanc, encore un quart d’heure, le vider et ensuite le sécher… Rien de bien contraignant!!!

    • Nathalie

      Bonjour,
      Merci pour vos conseils.
      J’ai utilisé de l’alcool ménager pour nettoyer le verre et c’est juste MAGIQUE 😉
      Je n’ai pas eu besoin de le mettre dans de l’eau et du thé.
      Mon diffuseur était à la cave depuis plus de 2 ans avec de l’huile essentielle dedans.
      Bonne journée.

      • Cécile MAHE

        Super, bravo Nathalie et un grand merci pour ce retour d’expérience! Je n’avais pas pensé à l’alcool ménager!

    • Clémence

      Bonjour, j’ai utilisé du thé en vrac pour nettoyer mon diffuseur et malheureusement un tout petit morceau de thé s’est coincé dans les tous petits tubes de diffusion… comment le deloger de là ?

      • Cécile MAHE

        Oulah! Je ne sais pas du tout… il faudrait laisser tremper dans quelque chose qui serait capable de dissoudre la feuille de thé sans abimer la verrerie. Je doute que le vinaigre blanc y arrive. En séchant le thé devrait se “rétracter”, il pourra peut-être sortir tt seul?

        • CHRYS RENNEAU

          Bonjour Clémence!!!
          Je sais que mon message arrive un peu tard (il pourra servir à d’autres), je te donne un truc pour dissoudre les matière organiques : ACE Délicat sous forme liquide, produit qui enlève les taches (sang, fruits, etc)sur le textile, en principe cela va dissoudre le petit bout de feuille de thé (utilise le produit pure et laisse bien tremper)… Et cela va aussi nettoyer la verrerie… Ce produit est recommandé pour les sanitaires, les sols, etc…, donc… (lire mode d’emploi)… Seulement, si ton support est en matière naturel, évite le contact avec ACE, car au bout d’une minute, ce produit blanchit… ATTENTION : Éviter le contact avec les yeux et avec la peau.
          https://ace.info/fr/produits/ace-delicat
          Aussi, ceci, c’est très simple : Eau oxygénée stabilisée à 30 volumes (vendu en pharmacie) Mêmes recommandations que pour ACE!
          Sinon, pour le nettoyage de mon diffuseur d’huiles essentielles, je pratique tout simplement et régulièrement, tout d’abord avec de l’alcool ménager dans la verrerie, je le mets sur secteur un quart d’heure, ensuite, je le vide et j’y mets du vinaigre blanc, encore un quart d’heure, le vider et ensuite le sécher… Rien de bien contraignant!!!

      • Laura

        J’ai eu le même souci ! Avec une aiguille et en soufflant très fort par le dessus de la verrerie, j’ai réussi à le déloger 🙂

    • Genny

      Bonjour,
      J’ai vu, je ne sais plus où que l’on pouvait nettoyer le diffuseur en mettant du lavandin et en diffusant…
      Je ne me suis pas servie de mon diffuseur depuis 3 ans et il restait du ylang ylang au fond…
      L’alcool à 90 introuvable, je n’ai que de l’alcool modifié…
      Bonne journée

      • Cécile MAHE

        Bonjour Genny, oui c’est indiqué dans l’article, lavande ou lavandin mais c’est quand c’est régulier là, je vous conseille de suivre la procédure indiquée dans l’article pour le remettre sur pied 😉

    • Pierre

      Bonjour Cécile,

      Chez vous c’est le rhum, Chez moi c’est la mirabelle il faudra que j’essaie. Mais je préfère quand même la boire…Avec modération.

      • Cécile MAHE

        Hi hi, c’est sûr que ça peut faire mal au coeur d’utiliser ces produits du terroir comme vulgaire produit de ménage, mais il ne suffit que de quelques gouttes. Le diffuseur va avoir un sacré parfum avec la mirabelle!

    • Frisson Pierre

      Bonjour merci pour tous vos conseils. Vous dites de nettoyer le diffuseur avec de l’alcool à 90 degrés. Mais on en trouve plus, où en avoir.
      Merci de votre réponse.
      Pierre

      • Cécile MAHE

        Bonjour Pierre, c’est bien le problème! Idem quand on veut faire des teintures alcooliques 🙁 Pour ma part j’utilise comme expliqué dans l’article du rhum à 55° et plus. Ca fait l’affaire même si ce n’est pas idéal. Je teste en ce moment une base de parfum achetée en magasin pour voir si ça donne de meilleurs résultats, je ferai un retour si ça vaut le coup! A bientôt

Leave a Reply to Genny Cancel Reply

Your email address will not be published.