La famille biochimique des éthers avec ses représentants classiques estragon, basilic, anis étoilé a bien plus à offrir qu’un confort digestif et leurs propriétés antispasmodiques. À reconsidérer en cas de forte fatigue!

 

En effet, dans son ouvrage, Franchomme évoque une étude laissant penser que des composés comme l’anethole ou le chavicol-methyl-ether pourrait avoir une action modulante sur le système immunitaire.

Ces huiles essentielles qui en contiennent pourraient provoquer une diminution des gamma globulines et une augmentation des alpha et beta globulines. Il serait donc intéressant dans les états dépressifs où on a un abaissement des beta globulines de les intégrer aux synergies.

Ces huiles essentielles sont cantonnées à leur rôle d’antispasmodique digestif, certainement parce que les plantes condimentaires desquelles on les tire ont ces mêmes propriétés. Mais rappelons-nous à quel point l’estragon notamment fait des merveilles sur les allergies saisonnières et rhume des foins! Il est fort probable que cette action soit en lien avec un renforcement ou une modulation du système immunitaire (en cas d’allergie, celui-ci est en sur-réaction).


 

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.