Huile essentielle Bois de rose: propriétés et utilisation sans danger

Le dit-on assez ? peut-être pas. La consommation d’huiles essentielles réalisées à partir de plantes exotiques du bout du monde a parfois des conséquences désastreuses sur l’environnement et les populations locales. Loin des yeux, loin du cœur. C’est le cas de l’huile essentielle Bois de Rose. Et c’est pour cette raison qu’une filière durable a été montée en Guyane, afin de pouvoir continuer à produire cette huile essentielle Bois de rose précieuse sans que cela ait un impact néfaste sur la ressource. En effet, que fera-t-on quand on n’aura plus de bois de Rose et que tout aura été déforesté en Amazonie d’où il est originaire ? c’est bien le problème avec les huiles essentielles réalisées non pas à partir des feuilles ou des fleurs mais de l’écorce des arbres. Ils sont abattus et transformés. Point de coupe ou de taille. C’est une industrie bien similaire à celle du bois de construction finalement. Mais moins visible. Moins médiatisée. Moins importante, aussi pour l’instant, mais avec l’essor des médecines douces, qu’en sera-t-il dans cinq ans, dix ans, vingt ans ?

Alors je me suis posée la question d’acheter cette huile essentielle. En ai-je réellement besoin de cette huile essentielle dont la haute tolérance cutanée (elle est même non agressive pour les muqueuses), la rend utilisable chez les bébés ? Pour un blog qui se concentre sur le “sans danger”, ce serait quand même pas mal… Heureusement, j’ai trouvé à La Cabane mon bonheur, ici.

Petite mise en garde : attention, si vous voyez du Bois de Rose de Chine, c’est qu’il s’agit de Bois de Hô très certainement. Car oui, j’ai vu cette dénomination sur certains sites commerciaux, c’est pour ça que j’attire votre attention, encore une fois sur le nom latin, seule info fiable pour savoir au final de quel bois on se chauffe. Bois de Rose, Aniba rosaeodora (sauf quand on parle d’ébénisterie, auquel cas c’est sûrement un Dalbergia voisin du palissandre qui pousse à Madagascar. Il est aussi victime de déforestation, mais c’est une autre histoire) tandis que le Bois de Hô c’est un Cinnamomum camphora (comme le Ravintsara) à chémotype linalol (pas comme le Ravintsara qui lui est à eucalyptole), donc effectivement très proche du Bois de Rose comme vous allez le voir dans la composition. On s’y perdrait n’est-ce pas ?!

Composition de l’huile essentielle de bois de rose

  • Monoterpénols : 75 à 95% essentiellement du linalol ; 97,91% pour la mienne ( !)
  • Monoterpènes
  • Sesquiterpènes

Alors effectivement quand on se rappelle que notre thym à linalol ne contient « que » 60 à 75% de linalol, il y a de quoi être impressionné ! La tolérance cutanée d’une telle huile essentielle et son innocuité ne peut être qu’exceptionnelle avec la quasi totalité des composés qui sont des monoterpénols.

he-aniba-roseaodora

Dangers et contre indications

Pas de danger, pas de contre-indications, pour cette huile essentielle, tous les indicateurs sont au vert. Et les femmes enceintes ? Oui, aussi pour les femmes enceintes. Et les bébés ? Oui, aussi pour les bébés. C’est pour cette raison qu’elle est très utilisée en pédiatrie (et aussi en gynécologie).

Propriétés de l’huile essentielle de Bois de Rose

La présence de linalol en si grande quantité nous indique, au-delà d’une excellente tolérance cutanée (et régénération cutanée), d’une part un anti-infectieux doux. D’autre part, un impact sur la sphère psychique, relaxant. Elle a la capacité à faire diminuer rapidement la libération des hormones de stress.

plant-bois-rose-guyane

Indications et voies d’utilisation de l’huile essentielle de Bois de rose

Voie atmosphérique (diffusion, olfaction)

Franchement ? Non. On n’abat pas des arbres pour faire du sent-bon et les diffuser en parfum d’intérieur. Non. Ou alors à titre exceptionnel. M’enfin!

Voie cutanée

La voie royale pour l’huile essentielle de bois de rose.

Angine, bronchite des bébés rhinopharyngite, grippe : en général tout ce qui touche aux infections broncho-pulmonaires.

Au niveau gynécologique, on l’apprécie en cas d’infections urinaires, de cystites, vaginites, notamment vaginite candidosique, leucorrhées, vulvites. Les mycoses vaginales ne seront pas non plus à la fête avec elle.

Pas plus que les mycoses unguéales.

Elle sera un précieux soutien en cas de fatigue, de dépression et de surmenage.

Son usage cosmétique est sans doute le plus répandu : acné, escarres, rides

Elle est utilisée en parfumerie.

Voie orale

Pour les infections urinaires et gynécologiques, cette voie est possible. Mais Willem indique que la voie cutanée est à utiliser en priorité le plus souvent.

A propos de la conservation : normalement, pas de limite de temps, riche en monoterpénols (elle ne contient pratiquement que ça!), elle devrait même se bonifier avec le temps, alors interdiction de la jeter.

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle de Bois de rose

Elle est associée au chakra couronne (mais les infos sont un peu contradictoire… je compléterai lorsque j’aurai retrouvé mon précieux livre de Lydia Bosson).

Un peu de conscience écologique

Suite à cette analyse, je me dis que non. Je n’ai pas réellement besoin de cette huile essentielle issue d’une plante figurant sur la liste rouge de l’UICN des espèces menacées. D’autres, bien moins coûteuses pour l’environnement apportent les mêmes bienfaits. Je pense à Ravintsara, au Tea tree, à l’eucalyptus radiata. Non, vraiment cette huile essentielle n’a de réel intérêt que son goût de rareté et d’exotisme, comme l’ivoire des éléphants, à une autre époque. La seule justification, c’est dans le cas de l’utilisation en pédiatrie.

Une augmentation de la demande de cette huile essentielle conduirait inexorablement à la destruction des forêts primaires par des intermédiaires sans scrupules qui revendraient leur huiles essentielles, en gros, aux laboratoires, qui eux-mêmes les revendraient en « private labelling » à n’importe quelle marque qui ne cherchera pas à savoir de quelle manière elle a été obtenue. Le consommateur non plus. Mais maintenant, vous, vous savez.

bois-de-rose-aniba

Les marques qui vendent de l’huile essentielle de Bois de Rose sans information aucune sur sa provenance et son statut d’espèce menacée ? Toutes celles dont j’ai consulté le site internet ! Sauf demande client en commentaire…

C’est sans doute pour cette raison que la provenance « Guyane » n’est pas très représentée… la réglementation française (c’est un DOM) est peut-être un peu plus stricte que celle de nos amis brésiliens? Pour en savoir plus sur le projet [email protected] du Cirad, c’est par ici : http://anibarosa.cirad.fr/

projet-anibarosa-cirad

Il y a également deux autres producteurs qui me semblent (je n’ai pas non plus été vérifier, hein) tout à fait recommandables: Nature Amazonie en Guyane et Maderosa au Pérou (vous les retrouverez dans l’annuaire du blog).

La forêt amazonienne vous remercie.

Quelles huiles essentielles lui substituer ?

Le Bois de hô qu’on a vu en introduction et qui a le même chémotype que lui, à linalol, mais est moins menacé.

Je vous invite à regarder cette vidéo de Danièle Festy sur la question, tournée en 2012 quand cette huile essentielle est devenue introuvable, retirée de la vente pour cause de surexploitation de la ressource :

 

 

Et bien sûr, je n’oublie pas la fiche à télécharger:

ficheHE18boisderose

Recherches utilisées pour trouver cet article:huile essentielle de bois de rose propriétés gynecologique, huiles essentielle et pediatrie, HUILES ESSENTIELLES DE BOIS DE ROSE, utilisation oleaflore boise de rose de Guyane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Cécile

    Tu indiques que l’huile essentielle de Bois de rose vient de l’écorce, or chez Prana… ou AZ il est écrit que l’HE de Bois de rose vient de la feuille de l’arbre ? Peux-tu m’éclairer à ce sujet, Merci

    Dominique

    • Bonjour Dominique,
      Sans le passé, c’est le bois de l’arbre qui était distillé. Cependant, c’était pour des raison économiques et non thérapeutiques.
      Dans les années 2000, des analyses biochimiques ont été réalisées sur une huile essentielle obtenue à partir des feuilles. Elles ont révélées une plus grande richesse. Voilà pourquoi aujourd’hui, hormis la question de la déforestation, l’huile essentielle feuille est apparue pour l’aromathérapie.

    • Bonjour Dominique, c’est à eux qu’il faut demander… Car comme son nom l’indique elle est issue du bois, à moins qu’ils utilisent les rameaux feuillés, mais là encore, ce serait du bois pas des feuilles, c’est très étonnant. Je suis curieuse de connaître leur retour si tu fais la démarche auprès d’eux!

  2. Ping : Huiles essentielles aphrodisiaques

  3. Bonjour,

    Un autre site qui mentionne le pays d’origine de son he de bois de rose, c’est par ici :

    http://www.myrtea.com/index.php?mod=detailproduit&idprod=310, elle vient apparemment du Brésil. Myrtea est une petite structure locale (Auvergne) qui par ici est très appréciée pour la qualité de ses produits et de ses services, ainsi que leur proximité et leurs activités et animations locales.
    Merci pour tout, bonne année et belle journée !

    • Bonjour Anicette. Oui, le pays est mentionné. Mais ça ne renseigne pas sur la manière dont l’huile essentielle est obtenue: par déforestation sauvage de la forêt amazoniennne (c’est le Brésil!)? ou par culture, re-plantation? La réponse est assez évidente puisque le macaron “plantes sauvages” apparaît sur la page…. C’est tout à fait ce que je dénonce dans l’article. Les laboratoires comme Myrtéa se fournissent auprès de grossistes en huiles essentielles, sans se soucier de la phase de récolte/ production…. Après, je ne connais pas Myrtéa, donc je ne veux pas juger, mais ce qui est sûr c’est que le bois de rose ne pousse pas en Auvergne et que les “plantes sauvages” de bois de rose sont surexploités, encore plus au Brésil qu’en Guyane, puisque la réglementation française s’applique dans ce dernier pays/ département 😉 Droit de réponse possible pour Myrtéa sur cette page, évidemment, si intéressé.

    • Merci Laura. Euh… malheureusement la doc est assez imbuvable (de mon point de vue). Quelqu’un a signalé aussi le Santal sur facebook qui pose problème. Ca ferait une bonne idée d’article un récap sur les plantes où la vigilance doit être renforcée. En cas de doute, éviter les he qui sont faites à partir de bois/ écorce qui nécessitent d’abattre l’arbre