Huile essentielle “Cyprès” : toujours vert?

Encore une fois, nous avons Cyprès et Cyprès. Il court des bruits effrayants sur cette huile essentielle qui serait d’une toxicité maximale au niveau nerveux avec un risque d’avortement pour les femmes enceintes systématique. Son utilisation est fermement déconseillée ici et là : mieux vaut lui préférer d’autres huiles essentielles plutôt que de risquer sa vie, non ?

Euh… oui mais de quel Cyprès parle-t-on ? Encore une fois (j’ai l’impression de le dire à chaque article que j’écris ! Ça y est je radote, c’est l’âge) il faut regarder le nom latin, car des Cyprès, il y en a moult. Et le plus courant est…. 100% safe !!! Ou à peu près. En tout cas, ici, je vais vous parler du Cyprès toujours vert, parfois appelé Cyprès d’Italie ou de Provence (Cupressus sempervirens) qui est une huile essentielle fabuleuse dans sa catégorie, et dont on aurait tort de se priver. D’ailleurs, c’est une plante sacrée dans plusieurs cultures et à Chypre (dont le nom partage la même racine avec « Cupressus ») on disait qu’il était le siège de divinités. Son bois était réputé indestructible. S’il n’y a pas un peu de magie derrière tout ça, je ne m’y connais pas !

Avant de passer à la suite, petit tour d’horizon des cousins et cousines de sempervirens :

Cupressus arizonica : le Cyprès bleu, composé quasi exclusivement de cétones extrêmement neurotoxiques, il est à éviter en usage interne. Interdit chez les enfants et les femmes enceintes. C’est le Cyprès de la cellulite.

Callitris intratropica : aussi appelé Cyprès bleu, il présente les mêmes contre-indications que Cupressus arizonica

Cupressus lawsoniana (Chamaecyparis lawsoniana) : Cyprès de Lawson ou Cèdre de port Oxfort ou encore Cyprès d’Espagne, ne contient pas de cétones mais des pinènes notamment

Cupressus lusitanica : je n’arrive pas à trouver de l’info sur celle-ci ?

huile-essentiel-cypres-danger

Savoir de quel bois on se chauffe (ou plutôt on distille).

Attention dans tous les cas à se procurer plutôt l’huile essentielle Cyprès distillée à partir des épines et des rameaux, car celle issue du tronc et de l’écorce (bois) contiendrait un composé toxique pour le foie. Vous voilà prévenus. De toute façon, l’huile essentielle issue du tronc n’a pas les mêmes propriétés puisque la présence de carvacrol méthyl-éther lui donne des pouvoirs antispasmodiques, spasmolytiques (comme l’estragon ou le basilic tropical). Elle n’a donc rien à voir !

Composition de l’huile essentielle de Cyprès toujours vert (rameaux feuillés)

  • Monoterpènes (65 à 80%) : alpha-pinène (45%), gamma-3-carène (25%)
  • Sesquiterpènes (5-10%) : alpha-cédrène, gamma-cadinène
  • Sesquiterpénols : cédrol (7%)
  • Diterpénols : manool, sempervirol, abiénol
  • Acides diterpéniques

Eh oui, rappelons-nous que le Cyprès est avant tout un conifère. Sa compo se rapproche donc des pins, sapins, épinette et consors, avec beaucoup de monoterpènes. Et notamment des monoterpènes cortison-like (pinène). On a donc potentiellement une huile essentielle irritante au niveau cutané avec plus de 70% de monoterpènes… donc on pensera à l’utiliser toujours diluée.

cypres-aromatherapie-energetique

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle de Cyprès

Les personnes souffrant de pathologies rénales doivent l’éviter, car comme tous les monoterpènes, elles est néphrotoxique (essentiellement valable en cas de prise par voie orale).

Faut-il s’inquiéter de l’effet cortison-like ? C’est un effet « hormon-like », c’est donc à éviter, par précaution en cas de pathologie hormono-dépendante (fibrome, cancer hormono-dépendant), ou du moins, il faut évoquer le sujet avec votre médecin traitant. Rien par contre ne montre qu’elle ait une action « oestrogen-like » contrairement à ce qui est mentionné ici et là. Bien souvent, ce sont les sesquiterpénols qui sont accusés dans ce cas là. Il est vrai qu’avec des propriétés emménagogues et des indications sur les symptômes de la ménopause, elle a sûrement un effet à ce niveau là, mais sans doute pas à la manière des oestrogen-like qui miment l’action des oestrogènes.

Il est aussi bon de savoir que cette huile essentielle est contre-indiquée en cas de mastose (seins gonflés, tendus, douloureux).

Enfants et femmes enceintes ? Là j’avoue que les informations divergent… y aurait-il eu des confusions avec le terrible Cyprès bleu ? En tout cas, si le très sérieux Franchomme dans son livre ne précise pas de contre-indication, pas plus que Lydia Bosson, force est de constater que Danièle Festy et Baudoux se sont accordés pour la déconseiller pendant la grossesse et l’allaitement. Pour les enfants, mes recherches internet disent strictement, interdit aux moins de 6 ans, tandis que dans ma bibliographie, rien ne semble empêcher l’usage chez l’enfant (pourvu qu’on respecte les doses physiologiques évidemment). Bref, ma religion sur la question ? Avec prudence, mais utilisable hors des contre-indications de mastoses et pathologies hormono-dépendante.

huile-essentielle-cypres

Propriétés de l’huile essentielle de Cyprès vert (rameaux)

Sa grande spécialité, c’est la décongestion, en général attribuée à la présence de monoterpènes et ici accentuée par les sesquiterpénols. Cette propriété s’exerce aussi bien, dans le cas de notre Cyprès vert, au niveau de la circulation sanguine que lymphatique ou encore la prostate ou les voix respiratoires (fluidifiante bronchique) et urinaires (énurésie).

Ensuite, comme souvent les conifères avec des propriétés cortison-like, il va avoir une action intéressante en cas de stress et de surmenage. Il faut également noter que le cyprès toujours vert est une exception dans la famille des huiles essentielles riches en monoterpènes qui en général n’ont pas d’effet sur les bactéries et les champignons, domaines réservés des phénols et monoterpénols. Il est ainsi antibactérien spécialisé, notamment sur la responsable de la tuberculose (bacille de Koch).

Que les choses soient parfaitement claires entre nous. Si vous êtes tombé sur cet article en cherchant un remède anticellulite, sachez que ce n’est pas le Cyprès vert qui en est le spécialiste. Il peut aider grâce à ses propriétés décongestionnantes. Mais clairement, ce n’est pas le meilleur candidat (c’est le Cyprès bleu cité en intro). Il faut l’associer par exemple à l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas pour avoir des résultats !

Indications et voies d’administration du Cyprès vert

Tous les coups sont permis. Avec évidemment, par voie cutanée, un petit bémol à cause des monoterpènes : irritation possible, toujours D-I-L-U-E-R.

he-cypres-toujours-vert

Voie cutanée

La voie idéale pour profiter de ses bienfaits décongestionnant avec en plus l’action mécanique d’un massage. Tout bénéf’ Ainsi en cas de prostatite (masser le bas du dos), de toux bronchitique, d’oedèmes des membres inférieurs, de varices, d’hémorroïdes (externes et internes), de couperose il ne faut pas hésiter à recourir au Cyprès vert.

Il a également un intérêt en cas de tuberculose pulmonaire en raison de sa spécificité sur le bacille de Koch, et de coqueluche.

C’est l’huile essentielle des toux sèches (contrairement aux huiles essentielles à 1,8-cinéole qui sont plutôt pour les toux grasses). Il est intéressant de l’associer à une antispasmodique dans ce cas là.

C’est une huile essentielle utilisée pour le drainage lymphatique.

Enfin, ses propriétés décongestionnantes peuvent être intéressantes au niveau du bas-ventre (massage pelvien) en cas de douleurs avant ou pendant les règles, en association avec une huile essentielle antispasmodique. Elle peut aussi être utilisée pour déclencher les règles en cas de retard, quand on sent que c’est congestionné là encore.

En cas de rhinite allergique (rhume des foins)… pensez également au Cyprès vert pour décongestionner.

En massage, le Cyprès vert est aussi intéressant comme neurotonique, rééquilibrant général. Elle dissipe les sautes d’humeur (cyclothymie). Elle favorise la concentration.

Il est très utile en cas d’énurésie (massage de l’abdomen avant le coucher), d’incontinence.

Au niveau cosmétique, on utilise généralement ses propriétés astringentes et cicatrisantes sur peau grasse et sur l’eczéma (antiprurigineuse). Elle entre dans les synergies contre la cellulite.

Elle lutte contre une transpiration excessive (ménopause, bouffées de chaleur). Elle peut donc remplacer la sauge officinale ou le Palmarosa en cas de besoin, pour faire des pauses et ne pas toujours utiliser la même huile essentielle.

Certains auteurs lui prêtent une action répulsive contre les insectes.

Voie orale

Cette voie va principalement être utilisée en cas d’infection comme en cas de bronchite, sinusite ou de toux (mais la voie cutanée devrait rester la première intention) et d’extinction de voix.

L’huile essentielle de Cyprès vert entre également dans la cuisine pour donner une note boisée aux plats. Attention néanmoins au dosage car une goutte parfume tout un plat (à diluer dans un corps gras avant d’incorporer à la recette).

Voie atmosphérique

Avec le Cyprès, des inhalations sont possibles (qq gouttes dans un bol d’eau chaude, respirer les vapeurs pour décongestionner les voix respiratoires).

La diffusion du Cyprès vert peut être intéressante en cas de congestion des voies respiratoires, pour soulager (un complément en massage est nécessaire).

On va profiter de ses bienfaits « détente » par cette voie là, qui seront aussi détaillés dans la partie aromathérapie énergétique. Il augmente la capacité de concentration.

Aromathérapie énergétique du Cyprès vert

L’huile essentielle de Cyprès toujours vert est associée au chakra coronal et à la couleur violette. Il aide à se concentrer comme déjà évoqué plus haut, à se focaliser sur ce qui est essentiel. Il aide donc à passer de la rêverie à la concrétisation, du papillonnage à l’action constructive. C’est l’huile essentielle des nerveux qui ont besoin de se canaliser, d’arrêter de gaspiller leur énergie, de se bâtir des certitudes pour aller de l’avant.

FicheHE32cypresvert

Recherches utilisées pour trouver cet article:cyprès toujours vert huile essentielle, huile essentielle cyprès, CORTISON LIKE, cortison-like, cyprès vert huile essentielle contre indication, huile essentielle cypres vert, huile essentielle cortison like, HE cyprès de provence danger, drainage lymphatique par les plantes, toux cipres toujours vert massage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonjour!
    du coup pour un oedeme lymphatique de la jambe suite à des infections (érysipeles) qui ont bouché le système lymphatique, quelle formule faire ? le cypres peut il suffir ? faudrait rajouter une HE qui aide a cicatriser et réparer les tissus lésés? merci de votre retour!

  2. Bonjour, le cyprès tjrs vert en inhalation sèche présente -t- il un danger étant donné qu’il est hormono like Merci

    • Bonjour Isabelle, la voie atmosphérique et l’olfaction en particulier est la voie la moins à risque de toxicité. Ceci dit, les HE quelle que soit la voie gardent les mêmes risques et limites. Une olfaction de temps en temps ne pose pas de problème. Un traitement plusieurs fois par jour pendant une longue durée et on rentre dans le thérapeutique: il faut faire attention si vous souffrez de pathologie hormonale.

  3. Bonjour Cécile,
    que faire quand on est sensible à cette huile ? Elle me donne des maux de tête même avec une seule goutte en application externe.
    D’ailleurs, de quoi peut venir cette réaction ? De l’effet cortisone-like ?
    Merci 🙂

    • Bonjour Emmanuelle, tout simplement ne pas l’utiliser, c’est qu’elle ne vous convient pas, soit du fait de la qualité de votre HE, soit parce qu’elle et vous ne faites pas bon ménage, ça arrive 😉

  4. Ping : Jambes lourdes et pieds gonflés: huile essentielle de secours

  5. Bonjour Cécile,
    Merci pour toutes ces précisions forts utiles!
    Amicalement
    Bonne journée
    Corinne

  6. Ping : L’huile essentielle de Cyprès toujours vert – Pourquoi?