Huile essentielle de Marjolaine des jardins

De la même famille que l’Origan (d’ailleurs son nom latin est Origanum majorana), on elle en partage les propriétés d’antibactérien sans les inconvénients. Mais elle n’est pas seulement précieuse au niveau médicinal. Elle l’est sur la gestion des émotions.

Allez hop je vous emmène faire un tour en Egypte et dans la Grèce antique. Oui, oui, elle est originaire de très loin cette petite plante aromatique qui est connue et utilisée depuis bien longtemps. D’ailleurs, la mythologie grecque raconte que Aphrodite, déesse de l’amour aurait transformé son amant en… Marjolaine ! L’histoire ne dit pas si c’est la raison pour laquelle la Marjolaine est une plante anaphrodisiaque (elle diminue les ardeurs)… quel comble quand même.

aphrodite-marjolaine-huile-essentielle

Mais revenons-en à nos moutons. Et surtout à ce qui me fait dire que Marjolaine et Origan n’ont certainement pas les mêmes propriétés : la composition chimique. Et aussi l’odeur, car point de thymol comme dans le thym et l’Origan, mais une petite odeur rappelant le Tea-tree ! Il ne faut donc pas la confondre avec la Marjolaine d’Espagne ou Marjolaine sylvestre (Thymus mastichina) ou l’Origan compact (Origanum vulgare) et l’Origan de Grèce (Origanum heracleoticum).

Composition chimique de l’huile essentielle de Marjolaine

  • Monoterpènes (40-50%) : terpinènes (35%), pinènes (1 à 7%), terpinolène (1-7%), paracymène (5%), sabinène (2,5-10%), myrcène (1-9%)
  • Monoterpénols (38-45%) : terpinène-4-ol (14-22%), thujanol,…
  • Esters (5%) : acétate de terpényle, de linalyle et de géranyle
  • Aldéhydes monoterpéniques (5%) : citrals
  • Sesquiterpènes (3.5%) : beta-caryophyllène, alpha-humulène
  • Phénol méthyl-ether (traces) : trans-anéthole

Les monoterpènes et les monoterpénols se disputent visiblement la vedette avec les terpinènes et le terpinène-4-ol… mais où sont donc passés les phénols caractéristiques de l’Origan compact et responsable de sa dermocausticité ? Envolés ! En voilà une bonne nouvelle. Nous avons donc une huile essentielle beaucoup mieux tolérée par la peau et qui va pouvoir être appliqué chez les plus jeunes contrairement à sa cousine du sud de la France ! Mais attention, la dilution reste préférable car chez certaines personnes, elle pourra se montrer irritante.

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles

On m’a reproché d’affoler les gens avec cette partie sur les contre-indications. Eh oui, les langues se délient et on trouve que j’émets trop de réserve sur certaines huiles essentielles. Vous savez quoi ? Je n’émet pas de réserve, je me contente des faits. Après chacun est libre de badigeonner son bébé avec une huile essentielle inadaptée et à des dosages démesurés, vous faites bien comme vous voulez une fois que vous êtes seuls face à votre flacon.

Moi ce que je dis, c’est que ça ne coûte pas plus cher de faire les choses bien : choisir l’huile essentielle la plus adaptée, la diluer et choisir la voie la plus raisonnable pour profiter de ses bienfaits. En fait, ça coûte même moins cher, puisqu’en diluant vous en appliquez moins !

Donc pour celle-ci, dilution obligatoire si on veut bien faire. Par mesure de prudence elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans. Pourquoi ? Peut-être à cause des traces possibles d’estragole (trans-anethole) qui risquent de modifier le système hormonal (oestrogen-like). Je ne vois que cette explication, car les autres composés sont plutôt inoffensif même si les monoterpènes peuvent se montrer irritants. Danièle Festy ne mentionne pas de limite quant à elle. Donc feu vert pour la Marjolaine qui présente quand même peu de contre-indications !

A noter, l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles est hypotensive, donc à éviter chez ceux qui ont une petite tension.

huile-essentielle-marjolaine-depression

Propriétés de l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles

Mais quelle composition riche tout de même ! Il y a dans le lot des composés précieux comme le paracymène antalgique, des sequiterpènes et des esters qui ont un impact psychique remarquable, et cette combinaison d’un équilibre absolu entre les composés anti-infectieux que sont les monoterpènes et les monoterpénols : le terpinène-4-ol est tout de même ce qui fait notamment la puissance de l’huile essentielle de tea-tree. Et on le retrouve ici qui donne avec le thujanol des propriétés antibactériennes et antivirales exceptionnelles. Plante des nerveux et des stressés, elle agit sur… le ventre (comme par hasard !) grâce à ses propriétés stomachiques.

Utilisations et voies d’administration de l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles

Voie atmosphérique

Par cette voie, on profite de l’action anti-infectieuse de l’huile essentielle de Marjolaine des jardins pour prévenir les épidémies et les infections respiratoires par exemple. Mais c’est aussi en olfaction (une ou deux gouttes à respirer sur un mouchoir) une excellente aide pour les personnes stressées, agitées. Antidépressive, elle se prête particulièrement à ceux qui ont tendance à être colériques, sont en suractivité, surmenage (hypertension). C’est une des huiles essentielles que l’on associe à la dépression.

Voie cutanée

C’est par cette voie que l’on en profite le mieux. Elle soulage les troubles nerveux, c’est son utilisation la plus connue. Mais ce qu’elle fait également, c’est soulager les symptômes physiques de ces troubles, les douleurs psychosomatiques comme les maux de ventre, céphalées d’origine nerveuse.

Marjolaine_des_jardins

Par Caroline Léna Becker — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20592633

Son utilisation la plus connue, depuis l’Antiquité d’ailleurs est sur les douleurs articulaires et musculaires. Sa composition en dit long à ce sujet avec un mix de paracymène et d’esters. Elle va être efficace sur les névralgies, les rhumatismes et l’arthrose, mais aussi les lumbagos et les sciatiques.

Au niveau digestif, son activité n’est pas la meilleure de toutes les huiles essentielles, par contre elle va être intéressante dès qu’il y a spasmes, douleurs, en massage du ventre et d’autant plus s’il y a une origine nerveuse comme expliqué plus haut. Elle peut être combiné avec le Basilic en cas de diarrhées. Elle est tout de même active sur les colibacilles en cas d’entérocolite.

Son action au niveau cardiovasculaire est essentiellement celle d’un hypotenseur : elle est utile en cas de tachycardie, d’arythmie, hypertension, syncope.

Elle agit également, comme évoqué pour la voie atmosphérique en cas d’infections des voies respiratoires : rhumes, sinusites, rhinites, rhinopharyngites, bronchites, otites, coqueluche. Elle a une action contre le staphylocoque doré. Il peut être intéressant de l’associer avec une huile essentielle à 1,8-cinéole selon les cas.

Elle est intéressante en cas de difficultés respiratoires et notamment asthme nerveux et même allergique, dyspnée, toux spasmodiques.

Dans le cadre des troubles de la sexualité, elle est utilisée pour calmer les ardeurs en cas d’érotomanie, d’obsession sexuelle.

Enfin, elle est à considérer en cas de troubles neuropsychiques : anxiété, dépression, stress, angoisse, agitation, agressivité, fatigue/ asthénie, psychose, vertige, épilepsie. C’est une huile essentielle puissante sur ce plan qu’il convient d’utiliser en massage au niveau du plexus solaire. Elle est apaisante et neurotonique à la fois grâce à son action parasympathicotonique.

he-origanum-majorana

Elle aide à retrouver le sommeil en cas d’insomnie, d’agitation.

On rencontre également des applications en cas d’hyperthyroïdie.

Voie orale

En cuisine bien sûr ! Cette plante aromatique est traditionnellement utilisée pour parfumer les plats alors… pourquoi pas l’huile essentielle. C’est d’ailleurs pour ses vertus digestives qu’elle était d’abord connue et utilisée en cuisine. Toujours penser à diluer dans un corps gras (huile, crème) avant d’ajouter au plat.

Mais elle peut également être prise par voie orale pour les problèmes de digestion : aérophagie, flatulences, brûlures d’estomac, colite.

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle Marjolaine

Elle est associée au deuxième chakra, et parfois au chakra de la gorge ou à celui du cœur… Tout ça ne semble pas bien arrêté. Elle aide à gérer les émotions, à apaiser les peurs, à calmer.

ficheHE38marjolaine

Recherches utilisées pour trouver cet article:marjolaine des jardins, huile essentielle marjolaine des jardins, huiles essentielles marjolaine des jardin, marjolaine de jardine aromasan, marjoulaine des jardins, terpinene-4-ol, valeriope des jardins nom latin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonsoir Cécile ,

    Je te livre ici un retour d’expérience.
    L’huile de Marjolaine à coquilles CT Thujanol fait partie de mes 2 ou 3 premières huiles essentielles, elle m’avait été recommandée pour traiter une parodontite en remplacement du thym Thujanol qui était en rupture de stock . Étonnement, je ne l’ai jamais utilisée pour ces problèmes, parce que j’avais le tea tree sous la main (ma première HE) et ne pouvant attendre, il a rempli parfaitement son office en matière buccale. Alors, cette marjolaine est devenue la grande championne des maux de gorge. Elle est implacable: 2 gouttes dans une cuillère de miel deux fois par jour, et le lendemain ou surlendemain au plus tard, c’est fini. Le problème ORL au choix, n’est peut être pas totalement terrassé; mais la gorge ne fait plus mal.
    C’est jusqu’à présent la seule huile essentielle, avec le citron, que j’absorbe par voie orale. Même succès pour la gorge de ma fille cadette, tandis que pour l’aînée; ça ne passe pas : relents toute la journée… donc, elle ne renouvellera pas l’expérience. (je précise qu’elles sont adultes : 19 et 25 ans). Comme quoi, une H.E. adaptée est une chose mais le terrain en est une autre!

    A part ça, je voulais te demander si la Marjolaines des jardins est l’autre nom de la marjolaine à coquilles ou de la marjolaine à coquilles TC Thujanol, ou encore est-ce une autre variété? Combien y a-t-il de variétés de marjolaine au total?

    Sinon je trouve tes fiches vraiment très complètes et éclairées.

    Merci

    • Merci Carine pour ce chouette retour d’expérience et qui nous rappelle à quel point, c’est une rencontre entre deux êtres: l’humain et la plante… et parfois, on s’entend pas 🙂

      C’est la même normalement marjolaine des jardins = marj à coquilles (Origanum majorana); Par contre, c’est la deuxième fois que l’on me parle de ce chémotype à thujanol aussi efficace qu’un thym à thujanol et j’auraais aimé connaître la provenance/ infos sur la marque et évetuellement chromatographie pour savoir quel est le % de thuyanol effectivement contenu. Merci!!

  2. Bonjour Cécile,

    Tout d’abord merci pour toutes ces fiches, beau travail, mais ça serait dommage de s’arrêter à 50 fiches. 😉

    Je connais les HE depuis une dizaine d’années sans vraiment m’y intéresser, depuis 2 semaines et pour diverses raisons je m’y intéresse énormément, mais n’ayant pas encore essayé je suis donc un novice et vierge dans ce domaine. ( commande en court )
    La Marjolaine ( à coquilles ) est la première HE qui a retenu mon attention pour ses diverses vertus.
    Comme je suis un homme, la partie “Œstrogène-like” me dérange, si j’ai bien compris ça favorise la production d’œstrogènes. ( Ailleurs j’ai lu qu’elle était aussi ou plutôt “Progestérone-like”, ce qui n’ait pas forcement mieux)

    À partir de 30 ans l’homme produit moins Testostérone, ce qui favorise la perte de masse musculaire et augmente fortement l’accumulation de graisses, notamment abdominales ( Vers la 40ène c’est bien connue beaucoup d’hommes ont ce problème. ) et le taux d’Œstrogène augmente ou plutôt la Testostérone est convertie en Œstrogène.
    Ayant lu aussi qu’enlever un composé chimique pouvait faire perdre les propriétés des HE et que les composés chimiques seuls pouvaient être 4 fois moins efficaces que dans sa synergie d’origine.
    Donc mon but ici ce n’est pas de trouver une HE d’Origanum majorana modifier mais plutôt une synergie qui pourrait contrer l’effet “Œstrogène-like”.
    D’ailleurs existe-t-il des HE “Testostérone-Like” ?
    Ou au pire “Inhibiteur de l’aromatase” ?
    Je peux aussi remplacer la Marjolaine par autre chose bien sûr mais comme les molécules “Œstrogène-like” se retrouve dans d’autres HE ce sont des questions qui me reviennent souvent. 🙂
    Ces HE “Œstrogène-like” seraient donc déconseillées pour les hommes et encore plus après 30 ans ? Ou suis-je complètement à coté de la plaque ? 😡
    Après tout dépend du taux présent dans l’HE et de l’utilisation que l’on en fait j’imagine.

    Un autre point concernant la fiche par rapport aux personnes qui te reprochent d’affoler les gens avec les contre-indications.

    C’est une… mauvaise réaction (pour être gentil), il ne faut surtout pas négliger ces paramètres.
    Pour exemple, c’est comme reprocher à un laboratoire pharmaceutique qui produit du paracétamol d’affoler les gens avec les effets indésirables “possibles”:
    – Boutons et rougeurs
    – Urticaire
    – Brusque gonflement du visage + difficulté à respirer
    – Malaise brutal avec baisse de la tension
    – Diminution des globules blancs, plaquettes
    – Saignement du nez et des gencives
    – Trouble du fonctionnement du foie
    – Éruption cutanée avec sensation de brûlure
    – …
    Certes, ça fait peur quand on lit ça mais comment le laboratoire ne pourrait pas en informer ses consommateurs ?
    C’est pareil pour les HE, elles sont pleines de vertus mais ont aussi des effets indésirables non-négligeables qui pourraient être très dangereux pour certaines personnes ou dans certains cas.

    Cécile, tu fais bien “d’affoler” les gens sur les contre-indications, c’est une couverture pour toi de ne pas les négliger, ça pousse les gens à réfléchir à la bonne utilisation des HE, de ne pas en abuser et consulter un professionnel ou quelqu’un de très expérimenter en cas de gros doute.
    En matière de santé ne jamais regarder que le coté positif des choses. 😉
    Quand on parle de remèdes naturels, on aimerait que tout soit rose, ça n’est pas le cas avec un concentré de molécules qui agissent sur le métabolisme, il faut prendre en compte les possibles effets négatifs.

    J’ai lu une anecdote :
    Un pharmacien qui vend à une cliente une HE, qui avait entendu parler ou lu les propriétés de cette HE pour un problème qu’elle avait, en rentrant chez elle la cliente n’utilise pas correctement l’HE car elle se verse le flacon entier sur le ventre, résultat direction l’hôpital.
    Ce qui c’est passé, le pharmacien n’a pas informé la cliente sur l’utilisation des HE, encore plus grave il ne lui a pas fourni la bonne “espèce” ( si je me rappel bien c’était une lavande ) !! Une énorme faute professionnelle de sa part ou une grande incompétence sur les huiles essentielles.
    Concernant la cliente, se vider un flacon pur d’HE montre bien son ignorance de leurs utilisations alors que le dosage c’est vraiment la base.

    Bref…
    Désolé pour le pavé ! 😀

    Bon courage pour la formation et à tous ceux qui vont la suivre. 😉

    • Oulalah, quel pavé 😉
      Je suis un peu sous l’eau en ce moment avec la fête du blog et l’ouverture de la formation en ligne! Je vais donc répondre un peu vite. La Marjolaine est loin d’être dangereuse de ce point de vue là. Demander la chromato de votre lot à l’achat pour vérifier le taux d’anéthole qui peut être nul en fonction de la provenance. Après sur les oestrogen like tt dépend de l’usage que vous en faites, si c’est intensif, effectivement, ça peut à terme être embêtant, mais si c’est un usage ponctuel raisonnablement dosé, il ne faut pas s’affoler, donc difficile de répondre sans savoir ce que vous souhaitez en faire! Il existe des he progesteron-like, mais je ne conseillerai pas de chercher un équilibre de cette manière. Si vous voulez nous rejoindre pour la fête, c’est encore possible, j’organise un webinar bientôt et la formation a ouvert dimanche: http://ples.ovh/cle-confiance pour plus d’infos

  3. Merci de partager généreusement vos connaissances. Votre esprit de synthèse est très appréciable également. Je cherche des HE pour affronter un concours (tendance aux insomnies, à la panique).
    Merci, Laurence

    • Bonjour Laurence, avec la Marjolaine vous êtes au bon endroit! Il y a aussi le lauier noble en olfaction réputé donner du courage; le mélèze ou le romarin pour la mémoire, la concentration lors d el’apprentissage, les révisions (olfaction, diffusion, tt simplement 1 ou 2 gouttes sur un support sur le bureau). Voici un lien sur les HE et le stress qui peut vous intéresser: https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-anti-stress/ Bonne chance pour le cconcours! (penser aux roll-on pour des formats discrets et pratiques pour les HE en application cutanée)

  4. Ping : Huile essentielle Origan : l’ouragan aromatique

  5. bonsoir, j’ai oublié par voie cutanée c’est 50% des HE avec de l’huile d’amande douce à 50 % DU CONTENANT c’est cela ? JE ne voudrais pas faire de bêtise . Bonne soirée .MERCI

    • Bonsoir Valérie, 50% (c’est un maximum, vérifier sur l’article qui parle des dosages que c’est bien nécessaire), ça signifie même quantité d’huile essentielle que d’huile végétale. Donc effectivement, si la mesure est un contenant, c’est moit’ moit’ comme on dit.

  6. Très bon article.
    J’apprécie d’avoir les effets indésirables.
    C’est toujours utile de connaître les bienfaits, comme les contre-indications d’une plante où HE.
    Merci de nous faire partager vos connaissances.

    • Merci Niky! Moi aussi, ça me paraît indispensable pour bien les utiliser… même si certains lecteurs me trouvent un peu froussarde parfois avec mes contre-indications 🙂