C’est la nouvelle année, et avec elle, sa ribambelle de bonnes résolutions. Vous en voulez une facile à tenir ? En 2016, je vous suggère de ne plus utiliser d’huiles essentielles. Trop dangereuses, pensez-vous. Et si je vous disais qu’elles causent bien plus de dégâts qu’elles ne font de bien ? Et si à votre insu les huiles essentielles étaient en train de vous tuer ? Voici 5 excellentes raisons de tenir cette résolution coûte que coûte afin de démarrer cette nouvelle année en beauté.

Cet article participe au carnaval d’articles du groupe de blogueurs “Forme Vitalité Bien-être”. J’ai participé le mois dernier, et je récidive, car j’adore ça. Tous les mois, chaque blogueur publie un article sur un thème commun. Pour janvier, le thème retenu est “démarrez l’année en beauté”, proposé par Marie-Pierre du blog se former à la divination , qui ouvre le bal avec son article Six clefs pour tenir ses bonnes résolutions.

Mais revenons en à nos dangereuses suspectes…

Les huiles essentielles sont bien trop compliquées à utiliser

C’est vrai, comparé à un cachet à avaler ou à une pommade déjà dans son tube, il faut toujours se prendre la tête avec les huiles essentielles. Se rappeler que c’est à diluer dans de l’huile et de limiter la prise par voie orale à 1 à 2 gouttes n’est pas à la portée de tout un chacun. Et puis il faut verser l’huile essentielle dans le diffuseur et appuyer sur le bouton on/ off. Non franchement, c’est tout simplement trop d’efforts et de réflexions pour les utiliser !

Les huiles essentielles sont beaucoup trop puissantes

Les médicaments conventionnels ont leur liste d’effets secondaires longue comme le bras. C’est tout de même rassurant de savoir qu’ils ont suffisamment été étudié, contrairement aux huiles essentielles, pour qu’on soit capable de vous prédire des coliques à coup sûr quand vous prenez votre cachet pour la tension. Non, vraiment, de ce côté là, les huiles essentielles ont tout à leur envier. Pas d’effets secondaires à attendre, ou si rarement… est-ce que ça ne devrait pas appeler à la méfiance ?

Les huiles essentielles sont naturelles, et la nature, par définition, est dangereuse

Qui oserait le nier ? Dans la nature, il y a des plantes mortelles, des animaux dangereux et des ouragans dévastateurs. Alors, les produits naturels, de la médecine douce, on ne vous la fera pas à vous qui savez bien quels dangers mortels se cachent derrière chaque huile essentielle. C’est vrai, les médicaments conventionnels, eux sont dosés, étudiés, les molécules sont purifiées ou encore mieux synthétisées chimiquement grâce au pétrole. Dieu seul sait ce qui se cache dans une huile essentielle directement obtenue à partir de feuilles soumises à de la vapeur d’eau !

Les huiles essentielles dangereuses n’ont aucune valeur médicinale

C’est vrai, aujourd’hui, si l’aromathérapie ne figure pas au menu des études de médecine, c’est bien parce qu’elles ne sont d’aucune utilité. Et dire que certains continuent à les utiliser et à penser que leur excellente santé résulte de cette pratique ! Tous ces gens-là sont évidemment des victimes malheureuses du célèbre effet placébo. Le fait qu’en 2015 plusieurs hôpitaux ont fait entrer les huiles essentielles en leurs murs ne prouve absolument rien, n’est-ce pas ?

Les huiles essentielles font du mal à vos animaux de compagnie

C’est bien connu, elles n’attendent que ça. Les huiles essentielles dangereuses se postent à chaque coin du salon pour assaillir votre chat ou votre chien et les terrasser en une intoxication douloureuse. Il est vrai que Dominique Baudoux a écrit un ouvrage dédié à l’utilisation de l’aromathérapie sur nos animaux de compagnie, mais ce médecin talentueux a sans doute perdu la tête ?

L’ironie n’est peut-être pas le meilleur moyen de débuter l’année, mais tordre le cou à des idées reçues un peu trop répandues ne peut pas faire de mal pour repartir sur de bonnes bases. Il est vrai que le leitmotiv de mon blog est d’apprendre à utiliser les huiles essentielles sans danger. C’est effectivement qu’elles ne doivent pas présenter que des avantages.

Sûrement… mais plus mon défi avance (Tester 50 huiles essentielles en 50 semaines), plus je commence à comprendre que les huiles essentielles sont victimes d’une certaine désinformation et que parfois, on a pu avoir tendance à grossir le trait en parlant de leurs dangers. Et parfois à l’inverse, quand ça colle avec un besoin commercial, à les minimiser. Toutes sont mises sans distinction dans le même panier, alors que chaque huile essentielle est unique et mérite qu’on s’y intéresse. Qui aurait l’idée de comparer du paracétamol avec de la quinine ? Et pourtant, c’est un peu ce que l’on fait avec les huiles essentielles. Certaines sont intrinsèquement plus douces, plus sûres à utiliser, d’autres conviendront à vous et pas à votre voisin. C’est aussi toute la magie et tout l’intérêt des médecines naturelles dans lesquelles on aurait tort de rechercher la standardisation excessive qui fait le fondement de la médecine conventionnelle. Car elles ont chacune leur intérêt finalement, et une complémentarité vaut mieux qu’une convergence.

Alors évidemment, je ne peux que vous souhaiter une belle année 2016, avec une excellente santé et un moral au top grâce au soutien merveilleux des huiles essentielles: utilisez-les! Car elles peuvent entrer dans notre quotidien, sans danger, pour notre plus grand bonheur. Et je serai encore là en 2016 pour progresser avec vous sur le chemin de leur utilisation.

Cet article s’est inspiré d’un post en anglais paru il y a quelques mois. Il m’avait fait beaucoup rire, mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’en écrire un semblable à ma sauce. C’est chose faite. Pour ceux qui veulent lire la source de mon inspiration dans la langue de Shakespeare, c’est par ici : http://blogs.naturalnews.com/essential-oils-killing/

Recherches utilisées pour trouver cet article:huiles essentielles cancerigene, huiles essentielles danger, huiles essentielles dangereuses, huile essentielle chien qui a du mal a respirer, huile essentielle cancerigene, intoxication huile essentielle chien, etude huile essentiel de lavande dangereuse, diffuseur huiles ultra son essentielles danger, diffuseur huile essentielle chien, danger huiles essentielles

    21 replies to "Pourquoi des huiles essentielles dangereuses et une bonne résolution"

    • Galadan

      Les huiles essentielles comportent des risques réels qu’il ne faut pas nier, l’engouement généralisé pour ces dernières ne justifient absolument pas de foncer tête baissée !
      Il convient d’avoir un point plus sceptique sur le sujet, un article sérieux ne serait prendre partit aussi drastiquement.
      L’arbre à thé et la lavande figurent désormais au rang de perturbateur endocrinien, et même si remplacer le chimique par le naturel est à la mode, je ne suis pas certain que cela s’applique à ce cas de figure.

      • Cecile

        L’article se veut ironique, c’est un choix 🙂
        Quant au tel tree et à la lavande, je serai curieuse d’avoir votre référence. En effet, c’est un bruit sans fondement qui a couru mais je n’ai pas connaissance de données sérieuses à ce sujet?

    • Pepejul

      “article sérieux” ? Relisez bien ce qui est marqué en bas pour comprendre à quel point c’est “sérieux” : AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont issus des livres de référence cités dans l’onglet « Livres » ou de sites Internet sérieux en aromathérapie cités dans les favoris. Je ne suis ni médecin, ni pharmacien : ces informations sont données à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager ma responsabilité ou celle du blog Plante-essentielle quant à votre utilisation des huiles essentielles sur vous même ou une autre personne. Gardez à l’esprit que ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera pas forcément pour vous ou peut ne pas être adapté à votre situation. Pensez à consulter votre médecin traitant pour tout usage thérapeutique. Lui seul peut établir le diagnostic et vous proposer un traitement adapté (dosage, fréquence, forme galénique, etc…) tenant compte de votre situation particulière et des contre-indications qui s’y appliquent éventuellement.

    • Arthur

      L’argumentation est pas vraiment objective, par exemple “Le fait qu’en 2015 plusieurs hôpitaux ont fait entrer les huiles essentielles en leurs murs ne prouve absolument rien, n’est-ce pas ?” Ce n’est pas du tout une preuve en soit, l’homéopathie et l’effet placebo peuvent être bénéfiques même si ils n’agissent pas sur le corps.

    • Louna

      Bonjour je debute dans les huiles E. et votre site est superbe de bonne informations qui me rassure car j’avais peur de me lancer c’est vrai que le net regorge de mauvaises info et du coup quand on debute on hesite car on est dans le doute je m’abonne a votre blog merci beaucoup belle journée <3

      • Cécile MAHE

        Merci Louna, bienvenue 🙂 C’est très bien d’être dans le doute, c’est ce qui nous pousse à en savoir plus et à profiter de tout leur potentiel!

    • lucbor

      bonsoir Cécile et bonne et heureuse année!
      je suis tout à fait d’accord avec toi. et de plus sur internet on trouve beaucoup d’affirmations péremptoires par des gens qui n’ont pas les connaissances nécessaires et qui ne les ont pas chercher. c’est pour ça que j’aime ton blog. tes commentaires sont documentés et sérieux.
      amicalement

      • Cécile MAHE

        Merci Lucbor! Bonne année également 🙂
        Eh oui, le net regorge de tout, le meilleur comme le pire. Mais je ne suis pas infaillible, alors, faut pas hésiter à me signaler si je suis dans l’erreur, hein!

        • En passant

          En parlant d’erreur, Baudoux n’a jamais été médecin. Pharmacien, ça suffira bien.

    • Jocelyne

      Prendre les principales controverses en lien avec l’utilisation des huiles essentielles à rebrousse poil est vraiment amusant

      • Cécile MAHE

        Merci Jocelyne! Amusant et j’espère pédagogique, mais encore faudrait-il que j’arrive à toucher les détracteurs des huiles essentielles 🙂

    • Bonjour Cécile ! Et bonne année 🙂
      En lisant ton premier paragraphe, je me suis dit : “elle a pété un boulon ou mes yeux ont fourché ?”, alors je l’ai relu et quelques lignes après j’ai réalisé que c’était de l’ironie. Bonne idée en tout cas d’adopter ce ton là pour susciter l’intérêt et obliger le lecteur à se poser les bonnes questions !
      Nous aussi, nous avons publié sur le thème des bonnes résolutions et en avons identifié 16 😉 Mais elles ne sont pas forcément toutes faciles à tenir…
      A bientôt,
      Cynthia 🙂

      • Cécile MAHE

        Ah ah bonjour Cynthia! Bonne année à toi aussi. Eh oui, je ne sais plus quoi inventer pour essayer de convaincre l’ensemble du net d’adopter les huiles essentielles 😉 Je vais de ce pas regarder tes bonnes résolutions, ça me rend curieuse!

    • Blandine

      J’avoue que j’ai mis un moment avant de me rendre compte du second degré de ton article! Il faut dire que c’est ma première visite sur ton blog. Mais ça ne sera pas la dernière: on m’a fait cadeau d’un diffuseur d’huiles essentielles à Noël, alors je n’ai plus qu’à m’y mettre!

      • Cécile MAHE

        Hi hi, oui parfois j’aime bien faire des blagounettes. Quelle chance d’avoir reçu un diffuseur! Moi, je viens d’en acquérir un, je vais pouvoir commencer les tests dessus, alors, dès que je serai rentrée chez moi, il va y avoir une série d’article en mode mono-maniaque sur la diffusion de toute sorte d’huile essentielle 😉

    • Marie-Pierre

      Si les huiles essentielles ont un effet placebo, je me demande bien pourquoi des contre indications sont mises en avant pour certaines d’entre elles. En tous cas, aujourd’hui, elles sont aussi vendues en pharmacies et les praticiens sont formés pour répondre aux besoin de plus en plus évident de leur clientèle à rechercher des méthodes plus naturelles pour leur bien-être au quotidien.

      • Cécile MAHE

        En fait, elles sont surtout vendues en pharmacie, voire exclusivement pour certaines, via les gros laboratoires, seuls capables de fournir des HE chimiotypées et les analyses hors de prix qui les accompagnent. Mais pas du bio, ça c’est trop dur de proposer des produits sans pesticides. Les praticiens en pharmacie, malheureusement sont encore trop peu nombreux à être formés sur la question. Combien de fois a-t-on voulu me vendre de la lavande aspic à la place de la lavande fine?! Ou encore de la citronnelle de java à la place de celle de ceylan (les moustiques, eux, font la différence sans aucun doute!). Quand les huiles essentielles ne seront plus sur les rayons des officines pour de basses raisons pécuniaires mais parce que reconnues à leur juste valeur thérapeutique, nous aurons fait un énorme pas!

    • Guillaume

      J’aime bien ton approche spécifique, au cas par cas, aussi bien concernant les HE que les utilisateurs de HE ; vraiment intéressant.
      Sinon j’ai entendu que les HE étaient responsables du dérèglement climatique : c’est vrai ???

      • Cécile MAHE

        Merci Guillaume… euh… je serai curieuse de voir ta source. En produisant un raisonnement particulièrement tiré par les cheveux, on pourrait dire que la surexploitation de certaines ressources, comme le bois de rose, pour l’huile essentielle, qui conduit à la déforestation, qui elle-même est cause de changement climatique serait à imputer à la production d’huiles essentielles, mais … à mon avis ça arrive quand même derrière le bois de construction/ de chauffe et l’agriculture.. et les émissions équivalent carbone des transports. Sans commune mesure. Enfin j’espère 🙁

    • Pescalune

      Attention !
      Beaucoup d’HE sont en effet TOXIQUES pour les CHATS – leur organisme ne peux pas éliminer certaines “toxines” qu’elles contiennent …. Il vaut mieux s’abstenir d’utiliser les HE sur nos amis les félins sans avis avisé d’un vétérinaire

      • Cécile MAHE

        Oui Pescalune, les chats sont particulièrement sensibles du fait de leur foie, et comme pour les humains, il faut se renseigner avant chaque utilisation. En rédigeant, je pensais plutôt à ceux qui s’interdisent même une diffusion ponctuelle d’huile essentielle. En aérant bien et en laissant la possibilité à l’animal de changer de pièce, c’est tout à fait possible

Leave a Reply

Your email address will not be published.