J’avais envie de douceur cette semaine. D’une huile essentielle réconfortante, chaleureuse qui évoque les massages, le bien-être et la chaleur. Alors, j’ai choisi l’Ylang Ylang. Je trouve le parfum des fleurs entêtant, parfois à l’excès. Paradoxalement, l’huile essentielle m’a semblée plus légère, bien moins écœurante. Voyons voir ce que nous réserve cette huile essentielle qui a la réputation d’affoler les sens.

Alors d’abord, première surprise (mais est-ce vraiment une surprise ?), il y a différentes huiles essentielles d’Ylang Ylang. Comment je l’ai vu ? Ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est que la composition indiquée par Franchomme ne correspondait pas à ce qu’il y avait marqué sur mon flacon. Je me suis dit : bizarre, bizarre. En continuant à fouiller dans mes bouquins, j’ai trouvé la réponse. Il existe l’huile essentielle d’Ylang-Ylang extra qui contient en majorité des esters aromatiques (acétate de benzyle) et en second lieu des sesquiterpènes (germacrène).

Et puis, il y a l’huile essentielle d’Ylang-Ylang complet qui contient d’abord des sesquiterpènes et ensuite des esters aromatiques dans une proportion moindre.

Mais comment ça se fait, ça ?

Eh bien, pour une fois, ce n’est pas une question de lieu de récolte ou de teneurs de la plante distillée en tel et tel composé. Pas de chémotype là-dessous pour une fois. Ca se joue lors de la distillation ! C’est donc une intervention humaine.

Lors de la distillation qui peut durer jusqu’à 15-20h (!!!), on va isoler successivement six huiles essentielles différentes. C’est ce qu’on appelle la distillation fractionnée. La première à sortir est l’huile essentielle d’Ylang Ylang extra. C’est la plus parfumée. Viennent ensuite l’Ylang-ylang I, puis le II au bout de 3h et enfin le III à partir de la 6° heure. L’ylang-ylang complet est celui qui est obtenu à la toute fin, après 12h, avec une teneur maximum en sesquiterpènes.

Intéressant, non ?

Et elles n’ont pas tout à fait les mêmes propriétés. Zut. Et moi qui pensait me trouver une petite huile essentielle sympa et pas trop compliquée pour cette semaine. Mais non, la composition chimique est d’actualité pour TOUTES les huiles essentielles visiblement.

Composition de l’huile essentielle d’Ilang-Ilang

(oui, ça peut s’écrire comme ça aussi)

Alors la mienne, c’est celle qui est riche en germacrène puisque c’est le premier composé indiqué. Pour autant, je ne suis pas certaine que ce soit l’Ylang-Ylang complet. Voici ce qui est indiqué :

  • germacrène D (sesquiterpènes)
  • acétate de benzyle (esters)
  • p-méthyl-anisole (ether)
  • farnésène (sesquiterpènes)
  • linalol (monoterpénols)
  • acétates de géranyle (esters)
  • a-humulène (sesquiterpènes)

Par contre, je n’ai pas les pourcentages. Mais normalement, les composés majoritaires sont indiqués en premier. On aurait donc tout d’abord la présence de sesquiterpènes. Ca tombe bien, on ne les avait pas encore vus ceux-là. On pourrait les confondre avec les monoterpènes, mais ils sont nettement plus intéressant dans le sens où ils sont très bien tolérés par la peau.

Quant aux esters aromatiques qui arrivent juste après, ils sont également très bien tolérés par la peau. C’est donc plutôt une bonne nouvelle tout ça, renforcée par la présence de linalol, un monoterpénol très bien toléré lui aussi.

Là où ça se gâte, c’est que dans la mienne, vient juste après le p-méthylanisole aussi dénommé Para cresyl methyl ether. Ca ne laisse planer aucun doute : c’est un éther, irritant pour la peau. Dommage, il serait intéressant d’avoir le pourcentage pour le coup, car selon, ça peut monter jusqu’à 15% d’après mes petites recherches sur le web… il faudra donc impérativement la diluer et ne pas s’aviser de l’utiliser pure sur la peau.

On notera que l’analyse est à faire en fonction de votre huile essentielle d’Ylang Ylang et à quelle fraction de la distillation elle appartient. Si vous cherchez à en acheter, sachez que j’ai lu que dans le cadre d’une utilisation thérapeutique, c’est l’Ylang Ylang complet qu’il faut utiliser. Et celui-là est à mon avis beaucoup moins irritants. Et le nom latin est cananga odorata totum. Pour ma part, en achetant la mienne, je n’avais aucune idée de cette subtile nuance.

Cananga_odorata_fleurs-he
Crédit photo: B. Navez

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle de Ylang Ylang

Alors, comme ça on pourrait croire qu’elle est sans danger et que tout va bien. Sauf que j’ai trouvé sur le net qu’elle serait utérotonique (i.e qu’elle tonifie l’utérus et est susceptible de renforcer les contractions), comme le Palmarosa et le Clou de Girofle. Mais qu’est-ce qui peut bien lui donner cet effet là ? Je n’ai pas trouvé la réponse. Mais il en ressort qu’elle est interdite pendant les trois premiers mois de grossesse. Par contre elle va être intéressante pour soulager les douleurs des fausses contractions à l’approche du terme de la grossesse.

En plus, elle aurait la capacité de stopper la lactation, que ce soit par voie orale ou en application cutanée. Donc interdite également aux femmes qui allaitent.

Bon, quand on y réfléchit bien, ce n’est pas tout à fait anormal puisqu’elle a des propriétés aphrodisiaques reconnues, il faut bien qu’elle agisse quelque part. Donc cette huile essentielle si douce au premier abord ne l’est peut-être pas tant et est plutôt à réserver aux grands qu’aux petits (plus de six ans). Sauf en olfaction où tout est permis.

Concernant la tolérance cutanée, elle va être variable en fonction de la composition de votre HE. L’Ylang-Ylang complet ou extra semblent ok de ce point de vue là. Regardez la proportion d’éthers. Willem, lui, la préconise d’ailleurs en application pure sur la peau, notamment en cas d’hypertension en association avec la marjolaine. Mais c’est évidemment à réserver à un usage ponctuel sur une personne non sensible et après avoir effectué un test d’allergie.

Pour Baudoux comme pour Willem, la voie orale est à réserver au thérapeute.

Propriétés de l’huile essentielle d’Ylang Ylang

La combinaison si particulière de sesquiterpènes et d’esters aromatiques de l’Ylang Ylang complet lui confère la capacité de « donner un sentiment de chaleur et de sécurité », dixit Monica Werner (c’est encore un bouquin dont je dois vous parler). Je ne me suis donc pas trompée de cible en choisissant celle-ci pour la semaine !

Attention, l’Ylang-Ylang extra n’a pas tout à fait les mêmes propriétés. Plus riche en esters, il va davantage agir sur le physique en tant qu’antispasmodique et antalgique grâce aux éthers et esters.

La présence de germacrène en forte proportion nous indique une activité anti-inflammatoire majeure. Je n’insiste pas sur ses propriétés bien connues d’aphrodisiaque qui illustrent son action forte à la fois sur le psychisme et le physique. Je dirai juste un mot pour mettre en avant ses propriétés de régénérant cellulaire très utilisées en cosmétique.

huile-essentielle-ilang-ilang
Crédit photo: Kenpei

A noter, mon Ylang-Ylang à moi contient de l’humulène, un sesquiterpène qui a des vertus anti-tumorales. Alors, ce n’est pas mentionné dans la littérature et je n’ai pas vu sur le net d’autres Ylang Ylang avec une telle composition, mais je voulais le partager avec vous ! C’est vrai quoi, je n’ai peut-être pas l’Ylang-ylang complet, mais il a sûrement d’autres qualités.

Pour plus de facilité dans la suite, j’exposerai les indications de l’huile essentielle d’Ylang-ylang complet (celui qui est le plus riche en sesquiterpènes), bien que certains auteurs ne fassent même pas la distinction.

Indications et voies d’utilisation de l’huile essentielle d’Ylang Ylang complet

Voie orale

Réservée au thérapeute apparemment. En même temps, vu les propriétés de cette huile essentielle, je ne vois pas trop l’intérêt de cette voie, ses qualités seront bien mieux exploitées en diffusion ou par la voie cutanée !

Sauf peut-être pour une utilisation assez peu documentée pour lutter contre la malaria?
Ou celle évoquée comme adjuvant aux traitements contre le diabète?

Enfin, certains l’utilisent en cuisine. Dans la mesure où les thérapeutes conseillent de ne pas la prendre par voie orale et au vu des contre-indications avant 3 mois de grossesse, ça me semble un peu curieux. Pour ma part je ne le ferai pas, mais en même temps, si vous me lisez depuis un petit bout de temps sur le blog, vous savez que je ne suis définitivement pas fan des saveurs fleuries dans la cuisine, alors ça influence sûrement mon jugement.

Diffusion, olfaction

Certains disent qu’il ne faut pas la diffuser seule mais en association avec une autre huile essentielle. J’ignore pourquoi, parce qu’aucun élément ne venant donner une explication à cette bizarrerie ne m’est apparu. Donc faites-vous plaisir!

En olfaction, aucune contre-indications, même pour les femmes enceintes. Par ces voies-là, on profite à 100% de ses effets bénéfiques sur le psychisme. C’est l’huile essentielle des grands nerveux, des angoissés et des stressés. Utile également contre l’hypertension, la spasmophilie et les troubles cardiaques.

Pour les troubles de la sexualité (asthénie, frigidité, impuissance), on peut l’utiliser en diffusion, mais ses propriétés seront bien mieux valorisées à l’occasion d’un petit massage, non ?

arbre-Ylang-Ylang-huile

Voie cutanée

La voie royale pour notre Ylang-Ylang. Assurément, la meilleure voie pour profiter de toute sa puissance sur le corps et sur le mental.

Par cette voie, on profite évidemment des bienfaits évoqués ci-dessus en olfaction, mais pas seulement.

C’est notamment par cette voie que s’expriment ses qualités d’antispasmodique et antalgique. L’Ylang-ylang agit sur tous types de douleurs, notamment musculaires (crampes, contractures) et les douleurs liées aux règles (en massage sur le bas ventre, dilué bien sûr dans de l’huile végétale). Globalement elle agit pour « dénouer » les zones douloureuses. Cela s’applique donc à tout type de spasme : respiratoire, digestif… Là où il y a douleur et besoin de détendre : huile essentielle d’Ylang Ylang en massage sur la zone.

En cosmétique l’Ylang Ylang est associé aux cheveux. Il a la réputation de rendre leur brillance aux cheveux secs et de stimuler la pousse des cheveux.

Globalement ses propriétés de régénérant cellulaires conviennent à tous les types de peau qu’il va « réveiller » et son parfum agréable le fait entrer sans problème dans de nombreux soins faits maison.

Certains lui attribuent une efficacité pour lutter contre les vergetures plus particulièrement.

Aromathérapie énergétique

Elle est associée au 2° chakra, le chakra sexuel, Svadhisthana.

Pour Lydia Bosson, cette huile essentielle d’Ylang-Ylang (la fleur des fleurs) permet de combattre les colères et les frustrations. Elle autorise à lâcher-prise, que ce soit dans le travail ou dans l’intimité, pour ceux qui sont trop dans le mental. Pour un sentiment de sécurité et de calme intérieur.

Pour télécharger la fiche de l’he d’Ylang-Ylang, c’est par ici que ça se passe:

ficheHE12ylang
Fiche n°12 du #defi50: l’huile essentielle d’Ylang-Ylang complet
Recherches utilisées pour trouver cet article:ylang ylang, huile essentielle ylang ylang, he ylang ylang, propriétés de l\ylang ylang, proprietes de lhuile essentielle de ylang, propriete huie ylang ylang, posologie HE ylang ylang, huile ylang ylang propriétés, huile essentielle ylang ylang voie orale, huile essentielle ylang propriétés

    13 replies to "L’huile essentielle d’Ylang Ylang : propriétés et utilisation sans danger (Cananga odorata)"

    • […] et le déni. J’ai déballé autant de papier de soie que nécessaire pour retrouver l’Ylang-Ylang, mais pour les autres, ça s’est fait au petit bonheur la chance. Je me sens désemparée, […]

    • MALCOURANT Serge

      Bonjour Cécile,
      Après avoir analysé plusieurs chromatogrammes des différentes formes d’H.E. Ylang-Ylang, il ressort que certaines peuvent contenir jusqu’à 5-6% de géraniol et d’eugénol réputés utérotoniques. Le pourcentage est suffisamment faible pour permettre l’utilisation à partir du 4ème mois de grossesse. Encore une fois c’est la lecture du chromatogramme qui permet d’évaluer l’utilisation pertinente de l’H.E. Cependant l’analyse révèle parfois la présence en faible quantité (jusqu’à 2,50 %) de farnésol réputé inhibiteur de croissance de certains insectes. Respectons donc le conseil d’utilisation après le troisième mois. Quant à son emploi pour aider la fin de grossesse, il y aurait lieu de l’utiliser dans une synergie pour permettre un assouplissement du périnée vers J-15 et de préférer les H.E. de Palmarosa et de Giroflier pour renforcer les contractions vers J-4.
      Bonne journée.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Serge, analyse très pertinente, merci pour ces apports!

    • […] qu’il nous faut pour l’ancrage! J’ajouterai à celles déjà mentionnées l’Ylang-Ylang complet qui est également riche en sesquiterpènes et qui me fait un effet boeuf, si vous me permettez […]

    • Murielle

      Retour d’expérience: installée sur ma terrasse dos au soleil j’ai pris mon Ylang-Ylang complet, j’ai mis une musique douce que j’adore et qui me rappelle des vacances en Tunisie.J’ai pratiqué une olfaction au flacon et là quel voyage j’ai vu un décor de rêve mais c’était des montagnes enneigé sur le dessus une prairie très verte , un lac étincelant et beaucoup de soleil, un grand oiseau avec un bec crochu a survolé ce lac a toute vitesse et j’ai ressenti un immense bonheur j’avais les larmes aux yeux . Quand je raconte cela on me prend pour une folle.

      • Cécile MAHE

        Magnifique! Mais non, certains auteurs décrivent même les HE grâce à ces “voyages”, notamment en aromathérapie énergétique. Les images traduisent les émotions

    • Michel

      Je voudrai traiter mon hypertention avec ylang ylang . J’ai besoin de savoir combien de temps on peut utiliser cette huile essentielle sans danger.par voie orale . Merci de vos réponses.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Michel, avec l’Ylang-Ylang, l’utilisation par voie orale n’est pas du tout recommandée, sauf à ce que ce soit un médecin qui vous prescrive cette voie d’utilisation. Il faut faire attention aux interactions/ dosages si vous prenez déjà des médicaments, ce n’est pas anodin. L’Ylang-Ylang peut s’utiliser en massage, diluée dans de l’huile végétale, pour son effet relaxant. C’est une voie plus douce pour tester votre réactivité face à cette huile essentielle. Mais l’hypertension, si elle est reliée à d’autres facteurs que le stress (alimentation, état des artères, etc) ne peut pas être traitée uniquement avec de l’Ylang-Ylang! A bientôt

    • Sabrina

      Bonjour,
      Je possède une huile essentielle d’Ylang Ylang III.
      Pensez-vous que je puisse l’utiliser à la fois comme antistress, et pour ses propriétés pour les règles douloureuses ?
      Je pensais réaliser un parfum solide avec, et l’utiliser à la fois comme antistress, comme parfum, et comme “crème” aux endroits stratégiques au moment des règles. Qu’en pensez-vous ?
      Merci !

      • Cécile MAHE

        Bonjour Sabrina, j’en pense que c’est une excellente idée à tester! Ca m’intéresse d’avoir votre retour 🙂 Très pratique ce format solide mais attention à ne pas chauffer l’HE (je dis ça, mais je suis peut-être complètement à côté de la plaque ne connaissant pas le procédé de fabrication…)

    • […] => en savoir + sur ylang-ylang […]

    • […] Ylang-Ylang totum (Cananga odorata) […]

Leave a Reply to Murielle Cancel Reply

Your email address will not be published.