Aaah, les merveilleuses propriétés de l’eucalyptus contre les rhumes. On en parle, on en reparle. Quel eucalyptus ? Quel chémotype ? Mais voyons, qui s’intéresse à ce genre de détail? La vie est belle, prenons ce que nous donne la nature comme ça vient et…

Stooooooooop !!! Oulah, je ne sais pas ce qui me prend, le besoin de lâcher-prise peut-être ? Ou un retour à une période peace and love que je n’ai pas connu ? En tout cas, on va se reprendre rapidement : de la rigueur, de la discipline ! Oui, c’est moins drôle, mais quand on sait que l’eucalyptus citronné est le seul eucalyptus qui ne contient pas d’eucalyptol…. C’est cette molécule très caractéristique qui est responsable des propriétés expectorantes. Il est donc peut-être important de souligner que cet eucalyptus-là (citriodora) ne sera JAMAIS expectorant! Par contre sur les douleurs, je crois qu’il est imbattable en combinaison avec la Gaulthérie.

Donc, ne vous trompez pas d’eucalyptus ! Il y en a tellement. Et de toute provenance ! On ne trouve pas les eucalyptus uniquement au pays des kangourous 😉 On en trouve en Europe (Méditerranée), en Chine, en Afrique, en Amérique du Sud! Il y a de tout au niveau provenance. En réalité, l’Australie serait responsable de tout juste 5% dans l’approvisionnement mondial !

Les différentes huiles essentielles d’eucalyptus

J’ai profité de cet article pour vous faire un récap’ avec les noms en anglais en prime pour ceux qui commandent sur les sites anglophones. A chaque eucalyptus son super-pouvoir :

Les « respiratoires », riches en eucalyptol (ou 1,8-cinéole)

  • Eucalyptus à fleurs multiples/ Eucalyptus Blue Mallee-
    • Eucalyptus polybractea CT cineolifera (Australie) : le plus riche en eucalyptol (88-92%)
    • Eucalyptus polybractea CT cryptonifera : contient de la cryptone => antiparasitaire
  • Eucalyptus smithii/ Eucalyptus Gully – Eucalyptus smithii (Afrique du Sud) : (77% cineole)
  • Eucalyptus radié/ Eucalyptus australiana- Eucalyptus radiata => le plus doux, pédiatrie (60-64%)
  • Eucalyptus globuleux/ Eucalyptus blue- Eucalyptus globulus => le plus courant, à réserver à l’adulte car contient des cétones (65-84% cineole)
  • Gommier des rivières ou de Camaldoli/ River red gum- Eucalyptus camaldulensis => proche de globulus (47-83% cinéole)
  • Maiden’s gum- Eucalyptus maidenii (77% cineole)
  • Eucalyptus plenissima (85-95%)

Il est riche en pipéritone, comme la Menthe!

  • Eucalyptus mentholé/ Eucalyptus Peppermint – Eucalyptus dives (Australie) : il contient de la piperitone (54%), comme la Menthe poivrée

Les « anti-inflammatoires » : se prennent pour des citronnelles !

  • Eucalyptus citronné/ Eucalyptus citriodora (Madagascar)=> riche en citronnellal, citronnellol
  • Eucalyptus staigeriana/ Eucalyptus staigeriana=> riche en limonène, néral

Les « antispasmodiques »

  • Eucalyptus campanulata/New England Blackbutt- Eucalyptus campanulata => riche en ester (cinnamate de méthyle), antispasmodique puissante
Corymbia_citriodora_huile-essentielle
By Geekstreet (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Composition de l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné

  • Aldéhydes terpéniques : 40-85% (citronellal)
  • Monoterpénols : 15-25% (citronellol)
  • Esters : 3-5% (acétate de citronellyle, butyrate, citronnelate de citronnelyle)
  • Sesquiterpènes
  • Sesquiterpénols

La teneur en citronellal varie selon la provenance :

  • Chine : 85%
  • Brésil : 80%
  • Madagascar : 60%

Et évidemment, une forte teneur en citronellal nous intéresse pour son activité anti-inflammatoire, mais une haute teneur en aldéhydes rend l’huile essentielle plus irritante pour la peau ! A vous de voir quel compromis vous souhaitez faire.

Donc pour résumer, avec son chémotype à citronnellal, notre Eucalyptus citronné se rapproche plus d’une citronelle que de ses cousins eucalyptus : bouhhh le vilain petit canard ! Mais on lui pardonne, car avec ses propriétés anti-inflammatoires et anti-douleur, elle prend soin de nos articulationss. Et en plus elle repousse les moustiques !

eucalyptus-citronné-rhumatisme
udi Steinwell [CC BY 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.5)]

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle Eucalyptus citronné

En fait, il y en a très peu. Le seul problème avec les aldéhydes c’est l’irritation qu’ils peuvent provoquer sur la peau lorsqu’ils sont appliqués purs. Si on pense à bien diluer (20% max, les anglophones disent 1%), on est bon !

Pour autant, par précaution, elle est déconseillée durant les trois premiers mois de grossesse. Elle est utilisable chez les bébés à partir de 3 mois, mais fortement diluée (peau très sensible) et dans des cas où il y a un véritable symptôme à soulager, pas pour un petit massage bien-être.

Elle n’est pas recommandée en inhalation (irritante).

Sur certains sites, cette huile essentielle est déconseillée en cas de glaucome. Difficile de démêler le vrai du faux. Il semble que ce sont les citrals présents dans la Citronnelle, la Mélisse ou la Verveine par exemple qui sont responsables de cette contre-indication et non pas les aldéhydes de manière générale. De plus, cela vaut pour une utilisation « intensive », notamment par voie orale de ces huiles essentielles.

En résumé, c’est une huile essentielle très sympathique et comme vous allez le voir, avec des propriétés exceptionnelles.

Propriétés de l’huile essentielle Eucalyptus citronné

Anti-inflammatoire à la fois articulaire, musculaire, vasculaire et au niveau de la sphère uro-génitale ! Elle est également grâce aux esters un relaxant musculaire, antispasmodique. Elle est analgésique par voie cutanée. Elle est également hypotensive. Elle a comme la citronnelle la capacité à repousser les moustiques et les insectes (insectifuge).

Ne vous y trompez pas ! Si on la retrouve dans les synergies contre la grippe, c’est en raison de son action sur les courbatures, pas pour son effet antiviral ! Et encore moins pour un effet expectorant qui je le rappelle est absent (pas de 1,8-cinéole). Ceci dit, elle a une petite action anti-infectieuse grâce aux monoterpénols utile dans les problèmes de peau notamment.

Indications et voies d’administration de l’huile essentielle d’Eucalyptus citriodora

Voie atmosphérique

Si l’inhalation est déconseillée, rien n’empêche de l’utiliser en diffusion avec d’autres huiles essentielles pour se prémunir des moustiques ! Bien au contraire, elle pourra remplacer la citronnelle dans vos mélanges. Essentially australia précise même qu’on peut l’utiliser pour repousser les cafards (ou blattes ou ravets) et les poissons d’argent (qui s’attaquent aux livres).

A savoir, par voie cutanée, l’huile essentielle d’eucalyptus peut également soulager les piqûres de moustiques.

huile-essentielle-eucalyptus-citriodora
By Rod Waddington from Kergunyah, Australia (Lemon Scented Gum, Santa Barbara) [CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)]

Voie cutanée

C’est la voie idéale pour l’Eucalyptus citronné ! Il faut simplement ne pas l’utiliser pur.

C’est bien ainsi, en massage que l’on pourra soulager les articulations et les muscles douloureux. Utile en cas d’arthrite (notamment au niveau des cervicales!), de polyarthrite rhumatoïde, de tendinites, de courbatures, d’élongations, de contractures, torticolis, lumbago, fibromyalgie, tennis elbow : dès qu’on a mal quelque part, il faut penser à elle !

De plus, son action anti-inflammatoire va au-delà des douleurs articulaires et musculaires. C’est une HE que l’on peut utiliser en cas de cystite ou de vaginite.

Hypotensive, c’est l’amie des tempéraments sanguins qu’elle va apaiser. Comme d’autres antispasmodiques, c’est une huile essentielle qui détend, calme. Elle est utile également au sortir d’une maladie grave contre la fatigue, la lassitude.

En cas de troubles cutanés, sa petite action anti-infectieuse + sa grande efficacité en tant qu’anti-inflammatoire peuvent être mises à profit : zona, pied d’athlète, démangeaisons, mycoses.

Elle est répertoriée en tant qu’adjuvant en cas de diabète : Faucon précise que c’est un régulateur pancréatique.

Voie orale

Non recommandé, sauf avis d’un médecin (cystite). A éviter par précaution en cas de glaucome.

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné

L’huile essentielle eucalyptus citronné est associé au chakra solaire et à la couleur jaune. Elle aide à relativiser, à agir de manière réfléchie, à prendre du recul.

ficheHE60eucalyptus-cit

Recherches utilisées pour trouver cet article:Citron eucaluptus, Danger de leucalyptus citriodora, est-ce quon peut remplacer eucalyptus citronné par litsée citronné, eucalyptus citriodora plante, eucalyptus citronnée huile essentielle, huile essentielle deucalyptus citronné, plante eucalyptus citron

    17 replies to "Huile essentielle Eucalyptus citronné: faux ami, vrai anti-douleur"

    • julie

      Bonjour,

      est ce que planter un eucalyptus citronné dans mon jardin repoussera les moustiques ? Ou est ce seulement les propriétés de son huile essentielle ?

      Merci beaucoup pour votre réponse 🙂

    • Hapi

      Bravo pour votre travail Cécile, vos fiches sont une mine d’informations !
      Merci de le partager.

      Marie-Line

    • solange jacquet-delfini

      Bonsoir Cécile, je viens de recevoir vos fiches. Je suis dans le sud de la France et nous avons une invasion de moustiques. J”ai utilisé de l’eucalyptus citronné en diffusion sur un galet et, au bout de quelques jours j’ai eu des petites tâches rouges et un sensation de brûlure sur une joue. Je crois que je viens de trouver l’explication dans votre fiche sur les huiles irritantes.
      Franchement je vous félicite pour votre immense travail et je n’achèterai plus jamais une huile essentielle sans avoir consulté vos fiches auparavant.
      Merci.
      Cordialement

      • Cécile MAHE

        Merci Solange pour votre retour bien utile. Au pire si nécessité de diffuser, un mélange avec une autre HE pourrait adoucir (ex geranium ou lavande). Par contre toujours bien aérer après diffusion. A bientôt 🙂

    • dehaumont

      bonjour,

      Je n’ai pas reçu les fiches , pouvez vous me les envoyer sur mon adresse mail, merci

    • Serge B.

      Bonjour !

      J’habite au Nord-Est de la France Métropolitaine, et en cette année 2017, j’ai été envahi par des moustiques de type anophèle.
      C’était la première invasion massive que je subissais après 10 années assez tranquilles dans le même appartement : aussi, j’ai décidé de ne pas me faire avoir en 2018, et d’acheter un nébulisateur.
      Je prévoyais l’achat d’un modèle de nébulisateur avec un timer : 15 minutes de diffusion, 30 minutes de pause, et 2 autres cycles avant l’arrêt automatique…je ne cite pas la marque, mais je pense que vous voyez auquel je fais allusion…

      MAIS :

      1°) je viens seulement de découvrir votre video sur l’importance d’acheter chez de petits producteurs , d’une part, et çà chamboule toutes mes idées reçues de néophyte naïf…
      2°) vos fiches sur les dangers de certaines huiles essentielles irritantes me font me questionner sur leur utilisation en nébulisation.
      Je voudrais savoir si les produits irritants pour la peau, comme l’eucalyptus citronné, sont utilisables sans danger en nébulisation, ou si il ne faut pas renoncer à cette solution pour ces produits.

      Je ne me fais pas piquer, mais je veux surtout une action répulsive par rapport à mon domicile.

      Autrement dit, je ne cherche pas à me préparer un mélange à appliquer sur la peau, mais juste à diffuser dans l’appartement pour pouvoir aérer dans la journée sans être envahi.

      Et voilà la question qui me tracasse : les dangers mentionnés dans vos 6 fiches s’appliquent-ils aux diffuseurs par nébulisation, quand les fines particules d’huile finissent par retomber ?

      Pardon d’avoir été long, mais vos précieuses fiches et votre video sur les sites arnaqueurs ont remis en cause mes certitudes…

      En tout cas, bravo et merci pour votre travail.

      Cordialement,

      Serge B.

    • Nathalie Marty

      Bonjour Cecile ,
      Merci pour cet article,l’eucalyptus citronné je l’utilise quand j’ai des insomnies. J’ai lu une fois dans un blog que c’est l’huile parfaite pour lutter contre l’insomenie. Et je dois avouer que ça a marché pour moi.

      • Cécile MAHE

        Génial! Merci Nathalie pour ce retour, on pense davantage à d’autres citronnées pour cet usage, mais c’est vrai qu’elle a tout pour nous bercer aussi 😉

    • Boxie24 Stockage

      Je l’utilise pour des massages !

    • fatima chossade

      bonsoir cecile j ai commander ton livre sur amazon maitriser les huiles essentielles mais je ne peut pas le télécharger je pensée le recevoir chez moi comment je peut faire merci bonne soirée

      • Cécile MAHE

        Bonjour Fatima, il faut voir directement avec amazon, demande de remboursement. Je n’ai pas du tout la main!

    • mamazerty

      ah c’est clair, à présent!merci beaucoup…peut on utiliser l’eucalyptus citronné à LA PLACE DE la gaulthérie?c’est vrai que cette dernière est extraordinaire mais…petit inconvénient…elle…ne sent pas très bon à dire vrai…(enfin, à mon avis…)donc difficile de l’utiliser juste avant des rencontres professionnelles ou autres^^

      • Cécile MAHE

        Bonjour Mamazerty, je comprend! Mais elles n’ont pas tout à fait les mêmes propriétés, les mêmes molécules: elles sont plutôt complémentaires, à utiliser en synergie, ceci dit le mélange des deux dans de l’huile végétale aura meilleure odeur comme ça!

    • Anny Bunès

      Merci pour ces explications détaillées et clairement énoncées !

Leave a Reply

Your email address will not be published.