Les muqueuses sont si sensibles que la règle la plus communément admise est la suivante: JAMAIS d’huile essentielle sur les muqueuses, même diluées. Est-ce vraiment si catégorique? Que risque-t-on? Et d’abord où sont ces fameuses muqueuses? Je vous dis tout en vidéo.

Transcription texte approximative:

Pour faire simple, une muqueuse, c’est un tissu qui est similaire à la peau mais en plus humide, en plus fin et en plus fragile. On les trouve là où il y a des cavités à tapisser, c’est à dire les organes en contact avec l’air.

Sur le visage on en a donc au niveau de la bouche, du nez (narines), des oreilles, des yeux. On en a aussi au niveau uro-génital. Mais ces muqueuses, elles continuent à l’intérieur.

  • Ainsi, la muqueuse digestive
  • La muqueuse respiratoire
  • La muqueuse génitale
  • La muqueuse urinaire

Leur particularité est qu’elles sont riches en cellules qui vont sécréter du mucus d’où leur nom, car leur rôle est de protéger l’organisme des agressions extérieures en retenant les éléments étrangers avant qu’ils ne pénètrent plus avant. De manière physique, en les « engluant » mais aussi chimique avec des antibiotiques naturels. Leur rôle est donc primordial, et il n’est pas question d’aller perturber ce délicat petit écosystème.

Mucus ? Pensez aux crottes de nez, aux glaires qui remontent quand vous êtes enrhumés… c’est du mucus tout ça !

Donc, la plupart du temps, on donne la règle simple et sans appel suivante : JAMAIS d’huiles essentielles sur les muqueuses. Oui, vous m’avez entendu, dilué ou pas dilué n’est pas le problème, puisque c’est JAMAIS.

Oui mais. Ceux qui ont suivi jusqu’ici se demanderont donc comment considérer la prise des huiles essentielles par voie orale. A moins de rester en lévitation, la goutte d’huile essentielle va bien finir par toucher une muqueuse, non ? Oui, et c’est pour ça que comme d’habitude, la réalité est plus subtile que ça. L’application sur muqueuses huiles essentielles devrait donc toujours faire l’objet d’un avis médical au vu des risques que cela représente. Donc oui, dans certains cas, il est possible d’appliquer des huiles essentielles, à des dilutions définies par votre médecin traitant et sur certaines muqueuses seulement. Ainsi, dans le cas des hémorroïdes, on va pouvoir appliquer sur la muqueuse anale. En cas de sécheresse vaginale, on va pouvoir appliquer sur la muqueuse vaginale. En cas de rhinite, on va pouvoir appliquer sur la muqueuse nasale. Pour les aphtes, on peut le faire avec l’aide d’un coton-tige sur la muqueuse buccale.

Mais ces pratiques demandent une telle rigueur, tant dans les dosages que dans la définition de la durée du traitement, le choix de la forme galénique et le choix de l’huile essentielle (gare aux brûlures en cas d’erreur !!!), qu’on préfère le plus souvent dire : les huiles essentielles sont interdites sur les muqueuses, même diluées.

Ce qu’il y a d’intéressant avec les huiles essentielles, c’est que même appliquée à un autre endroit du corps, ou prises par voie orale, elles vont agir là où on en a besoin. D’où l’idée de masser le bas ventre (pubis) pour les problèmes génitaux, de masser derrière l’oreille pour les otites ou encore le thorax pour les infections respiratoires qui touchent les poumons. Soyez sûr que votre huile essentielle pénètre dans votre organisme ! Donc il n’est que rarement nécessaire de recourir à une application plus médicale et qui sort totalement du cadre du bien-être et de l’aromathérapie dite familiale ou comme disent certains de bobologie 😉

Voilà, maintenant vous savez ! Si vous avez trouvé cette vidéo utile, abonnez-vous sur le blog pour recevoir toutes les infos pour apprendre à utiliser les huiles essentielles sans danger au quotidien.

Recherches utilisées pour trouver cet article:secheresse nasale huile essentielle, huile essentielle muqueuse, huile essentielle cicatrisante muqueuse, huile essentielle regenerant les muqueuses, huile essentielle muqueuse anale, huile essentielle cancer muqueuse, huile essentielle calmante ey cicatrisante muqueuse, helycrise sur l s parties génitales, fluidifier les muqueuses nasales avec des huiles essentielles, faire synergie irritation muqueuse

    22 replies to "Muqueuses / huiles essentielles: interdit?"

    • Grimont

      Bonjour j’ai apprécié votre vidéo fort intéressante. Je voulais vous demander de l’aide si possible. J’ai subit une turbinectomie des cornets en 2006 et depuis C la catastrophe. Je souffre du SNV ET rhinite atrophique de ma muqueuse
      Pouvez vous me donner un traitement pour limiter sécrétion et hydrater muqueuse
      Merci

      • Cécile MAHE

        Bonjour, je ne fais pas de consultation/ prescription et en plus dans votre cas je ne suis pas certaine que les HE soient la meilleure piste

    • Celine

      Bonjour Cecile, j’ai eu une reprise d’épisiotomie qui peine à cicatriser. Ça me stresse (antécédent de béance) j’essaie donc d’aider la muqueuse à se refermer. Je me fais des cataplasmes d’argile blanche , je me demandais si je pouvais mettre une goutte d’immortelle dedans ou si ça risque d’etre trop concentré pour la muqueuse.. J’aimerai braucoup avoir ton avis, merci d’avance!

    • Gabriel-Yves PÂQUET

      Bonjour Cécile (si vous permettez),
      J’ai bien apprécié votre site et votre approche et vous transmets donc mon adresse de messagerie.
      Très amicalement.
      Gabriel

    • Fabien

      Bonsoir Cécile
      Stp j’ai besoin de ton aide. J’ai pris des HE pour mon mal de gorge sur des comprimés et je me suis brûlé gorge et bouche… Que puis je faire pour soigner ces brûlures.. C’est horrible…. Merci de tout cœur..

      • Plante Essentielle

        Bonjour Fabien,

        La première chose à faire serait d’aller voir un médecin. En attendant, vous pouvez prendre du miel, de préférence de thym ou de châtaigner, qui est un excellent cicatrisant. En ajoutant une goutte de lavande aspic, pas plus de 5 jours, dans la cuillère à café de miel cela accélèrera la cicatrisation de la brûlure.
        Et ensuite et surtout, apprenez à utiliser sans danger les huiles essentielles. Elles sont très utiles mais, vous l’avez appris à vos dépens, elles ne s’utilisent pas n’importe comment car elles peuvent causer des désagréments plus ou moins graves. Je vous invite à aller voir ici si vous souhaitez vous former et maîtriser le pouvoir des huiles essentielles : https://aromalearning.plante-essentielle.com/formations-de-plante-essentielle/

    • Fabien

      Bonsoir Cécile
      Stp j’ai besoin de ton aide. J’ai pris des HE pour mon mal de gorge sur des comprimés et je me suis brûlé gorge et bouche… Que puis je faire pour soigner ces brûlures.. C’est horrible…. Merci de tout cœur

    • jhone doe

      bonjour

      j’aime bien savoir si cette formule n’a pas d’effait secondaire car j’ai des douleurs testiculaires
      je l’applique sur l’aine ou pubis

      HE Ravintsara : 20 gouttes
      HE Patchouli : 20 gouttes
      HE Cardamome : 20 gouttes
      HE Encens Oliban : 30 gouttes
      HE Myrrhe : 30 gouttes
      HE Sauge Officinale : 20 gouttes
      HE Mandarine Verte : 30 gouttes
      HV Huille de pépin de raisin : QSP 30mL

      • Cécile MAHE

        Bonjour, votre synergie est fortement dosée à 28% mais tout dépend du nombre d’applications, vous n’êtes pas sur les muqueuses au niveau de l’aine et du pubis, donc de ce côté là tout va bien, d’autant plus que le mélange ne sera pas trop irritant. Enfin, sur le choix des HE, ça fait beaucoup d’huiles essentielles, on ne sait plus vraiment quel est l’objectif! En tout cas, la sauge officinale laisse à penser que vous chercher à rééquilibrer au niveau hormonal (elle est oestrogen-like);

    • Millox

      Bonjour,peut on mettre de l’utile essentielle sur le nez et faire des massage quand on a des angiomes dans je nez qui saignent de temps en temps il y a il des huiles essentielles qui rétracte les petits vaisseaux pour ne pas saigner du nez
      Merci

      • Cécile MAHE

        Bonjour Millox, il faut diluer dans de l’huile végétale, si c’est sur le nez et pas dans le nez, ce n’est pas en contact avec les muqueuses. L’hélichryse italienne ou immortelle est celle qui me vient à l’esprit mais à vérifier en fonction de votre situation

        • Margot

          Bonjour, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais l’hélychrise italienne au contraire dilate les vaisseaux. On l’utilise en cas d’hématome etc pour son effet anti-coagulant. Donc pour arrêter un saignement il faut plutôt prendre le géranium ou le ciste ladanifère, qui ont des propriétés coagulantes.

    • Matha

      Bonjour,
      J’essaie de me guérir sans passer par la chirurgie de fissures anales, j’ai commencé avec l’argile blanche mais je voulais savoir si les huiles essentielles peuvent completer.
      Gracieusement 🙂
      Mathilde

      • Cécile MAHE

        Bonjour Matha, les HE peuvent aider, voir l’article sur les plaies pour aider à la cicatrisation ici: https://plante-essentielle.com/huiles-essentielles-plaies/

        • jenny

          Bonjour Cecile,

          Pour la fissure anale comment doit on appliquer le melange que vous preconisez puisqu on doit eviter toute muqueuse? ou l’appliquer ? combien de fois par jour? il parait que ce melange marche tres bien mais comment l appliquer
          merci infiniment

          • Cécile MAHE

            Bonjour Jenny, il faut l’appliquer dilué dans de l’huile végétale avec un pourcentage faible de manière à ne pas agresser la muqueuse. Il faut veiller à utiliser des HE douces (non irritantes ou dermocaustiques) et cicatrisantes. Le % pour les muqueuses est de 3% c’est très peu (mais suffisant pour avoir des résultats)

    • Gilles Errembault

      Bonjour Cécile,

      J’ai appliqué une goutte d’huile essentielle de Tea Tree sur la peau de ma verge et cette goutte est rentrée en contact avec mon testicule gauche. Cela me brulait et me brule toujours aujourd’hui. Il y a eu comme une explosion nerveuse dans ma jambe gauche, plus tard un comme un claquage dans le cou, et puis une mauvaise haleine en permanence et aux dernières nouvelles je suis devenu hypothyroidien et hypersensible émotionnellement ainsi que digestivement. C’était il y a deux ans et demi.
      Connaissez-vous des gens qui ont eu des expériences similaires?
      Avez-vous des conseils à donner ?
      Merci d’avance,
      Je vous souhaite une excellente journée,
      Bien à vous,
      Gilles

    • Muqueuses et huiles essentielles: interdit? – Pourquoi?

      […] » nouvelle originale […]

    • Célia

      Bonjour Cécile,

      J’ai tendance à faire pas mal de rhino-pharyngite en hiver , ce qui se traduit par le nez très pris et la gorge très très irritée avec de gros ganglions. Je me souviens d’un médecin m’ayant prescrit un spray nasal pour dégager le nez, sauf que ce spray nasal contenait des huiles essentielles qui sont directement retombées dans ma gorge après quelques pulvérisations par les narines. Les huiles essentielles m’ont alors brûlé le fond de la gorge (là où j’avais déjà très mal) , je me souviens encore de la douleur que j’ai ressenti pendant de longues minutes. J’ai regretté avoir utilisé ce spray nasal. Alors oui peut être qu’il faut que les huiles essentielles pénètrent dans notre organisme pour agir de manière efficace mais j’ai vraiment beaucoup souffert avec une telle méthode et je ne me vois pas recommencer. Comment soignes-tu le mal de gorge avec les huiles essentielles ? Je serais très curieuse de savoir.
      Je te souhaite une belle journée, bravo pour ton blog très instructif !

    • kos

      super vos conseils, simples, concis
      merci beaucoup

Leave a Reply

Your email address will not be published.