La notion de chémotype est essentielle quand on aborde le monde de l’aromathérapie. Pourtant, trop de gens l’ignorent et passent à côté d’une information indispensable à l’utilisation des huiles essentielles sans danger.

Vous trouverez ci-dessus le podcast (que vous pouvez retrouver sur itunes pour les habitués et les détenteurs iPod, iPad et autres i) et ci-dessous la vidéo (n’oubliez pas de vous abonnez à la chaîne youtube pour ne pas les manquer!).

Transcription texte (approximative)

Souvent sur internet, je lis choisir une huile essentielle de romarin, de camphrier ou de thym… ce qui ne veut rien dire !

Car chacune de ces huiles essentielles peut présenter plusieurs chémotypes. Voilà, nous y sommes. C’est bien là que je vous parle de chémotype.

Le chémotype c’est quoi ? Un mot bien compliqué pour donner le composé chimique majoritaire dans l’huile essentielle. Ainsi le thym vulgaire dont le chémotype est linalol ou linalolifera signifie tout simplement que dans ce thym, on trouvera en grande majorité du linalol.

Là où c’est important, c’est qu’une même plante peut de cette façon avoir plusieurs chémotypes.

Vous vous dites peut-être : mais enfin, une plante est une plante et si on dit qu’elle est bonne pour le rhume et qu’il faut l’utiliser en diffusion, c’est bien, c’est tout ce qu’il y a à savoir ! Eh bien non, ce n’est pas du tout ça. J’ai presque envie de dire que c’est même plutôt l’invrese pour les huiles essentielles. Peu importe la plante, il faut absolument connaître son composé majoritaire, car c’est lui qui va déterminer les contre-indications, les dangers éventuels et les propriétés de l’huile essentielle considérée. Ainsi, un romarin à camphre sera plus proche d’un camphrier du Japon ct camphre que d’un romarin à Verbénone ! eh oui.

Comment une même plante peut avoir des chémotypes différents ? Eh bien c’est un être vivant, qui vit, s’adapte et ne produit pas des molécules aromatiques pour notre plaisir à nous, mais d’abord pour elle, notamment pour se défendre contre les agressions, ou pour réagir à une agression, ou pour attirer des insectes… on conçoit donc facilement que selon où elle vit, ses besoins ne seront pas les mêmes et sa composition s’en ressentira.

Dans le cas du romarin, on trouve le romarin

Rosmarinus officinalis à eucalyptole a des vertus expectorante (toux) maroc

Rosmarinus officinalis à camphre a des vertus de décontractant musculaire. Garrigue provence

Rosmarinus officinalis à verbénone a des vertus d’hépatostimulant (stimule le foie) corse

Avec dans un cas une cétone interdite aux femmes enceintes, et dans l’autre un composé très bien toléré par toute la famille… l’erreur est donc embêtante.

La provenance, indiquée sur le flacon est donc un indice important si le chémotype ou la composition n’est pas précisée. Vous pouvez demander cette analyse à votre revendeur.

Recherches utilisées pour trouver cet article:chémotype des huiles essentielles pdf, comment savoir si une he est chemotypee, huile essentielle chemotype

    6 replies to "[VIDEO] Le chémotype des huiles essentielles: une info primordiale"

    • Amandine

      Bonjour Cécile,
      J’ai débuté en février une formation en aromathérapie en vue d’une longue reconversion professionnelle et c’est là que j’ai découvert votre blog! Mais quelle mine d’or d’informations !!! Je m’y réfère à chaque fois que je veux pousser les cours plus loin et vous remercie !!!
      Depuis quelques temps, je me suis créer un petit blocage sur la notion de chémotype… Je sais qu’il s’agit de la molécule majoritairement présente dans l’huile essentielle et qu’à ce titre ça qui conditionne les indications et contre indication dans son utilisation.
      Mais je ne peux empêcher une question de trotter dans ma tête… est ce que les autres molécules chimiques (en bonnes quantités mais pas majoritaires) jouent un rôle dans les indications et contre indications ?
      Je ne sais pas pourquoi je me suis focalisée là dessus et forcément ne trouve pas réponse à ma question!
      Si vous pouviez m’apporter vos précieuses lumières ça serait super.
      Merci d’avance
      Bien à vous
      Amandine

      • Cécile MAHE

        Oui, bien sûr Amandine, toutes les molécules ont potentiellement un rôle et même leur effet synergique, l’ensemble, le totum donne des propriétés parfois encore différentes, supplémentaires du fait de leur association. Vous devriez venir et rejoindre la formation en ligne, elle est ouverte jusqu’au 29 avril… N’hésitez pas si vous avez besoin d’infos! On en a parlé dans le webinar de ce soir justement (reconversion).

        • Amandine

          Merci Cécile pour votre réponse, une question en moins !!
          Je l’ai malheureusement vue trop tard et les inscriptions aux formations sont fermées.
          J’ai cependant écouté attentivement votre webinar sur l’intégration des HE dans l’activité professionnelle, et pour moi qui suis juriste de formation, c’était top !!
          Je vais regarder les 2 autres avec la même attention et je pense bien vous rejoindre en octobre.
          Votre formation en ligne me paraît totalement complémentaire avec ma formation à distance car les modules abordés sont identiques mais votre côté ludique sera un atout supplémentaire !
          Merci pour tout

          • Cécile MAHE

            Merci pour votre retour Amandine car les sujets réglementaires ne sont évidemment pas ma spécialité 😉 A bientôt en octobre alors!

    • Séverine Herbio'tiful

      Encore une super vidéo !
      Le Chémotype est en effet une notion essentielle et qu’il faut maitriser pour l’utilisation des huiles essentielles. Les confusions sont nombreuses et donc…les bourdes aussi !
      Bonne soirée.

      • Cécile

        Merci Séverine 🙂
        Et oui, que de bourdes à dénoncer! (promis je m’occupe du Romarin, mais plutôt dans un autre article ;-))

Leave a Reply

Your email address will not be published.