Ah la citronnelle, moi ce que j’aime avec cette herbe, c’est froisser quelques feuilles entre les doigts pour avoir cette odeur un peu citronnée, plus douce que le citron. Le bonheur de récupérer quelques feuilles, au jardin ou en ballade et d’en faire une infusion au retour, récompense après l’effort. Il suffit de demander un peu d’eau chaude en voyage, et on n’a rien besoin d’autre que ce que la nature nous offre. En plus, on dit qu’elle éloigne les moustiques, alors, les plants sont souvent mis devant les fenêtres des maisons, ou les entrées.

Cet article est écrit dans le cadre du #defi50 Tester 50 huiles essentielles en 50 semaines. Pour accéder aux deux autres articles, cliquez ici: L’huile essentielle de Citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus). Pour en savoir plus sur mon défi: Le #defi50 pour sensibiliser au bon usage des huiles essentielles Faites le connaître!

L’odeur de l’huile essentielle de citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus)

Mais, je dois reconnaître qu’au niveau des huiles essentielles, et celle-ci ne fait pas exception, je n’ai jamais retrouvé une retranscription fidèle de cette odeur. Elle est assez fade, elle manque du caractère de l’herbe dont elle provient, le côté citronné. Là encore, j’ai pour l’odeur un point de comparaison : une marque vendue en parapharmacie. La différence se situe dans la note citronnée justement. Elle est totalement absente de celle achetée en parapharmacie. Tandis que dans celle de Rimed Nature, elle est bien là, mais au second plan, quand même très discrète.

HE-cymbopogon-winterianus

L’huile essentielle de citronnelle de Rimed Nature

Je vais tester cette semaine une huile essentielle de Rimed Nature, une marque qui est née ici en Martinique. Et oui ! Cette semaine se joue à domicile 🙂

Voyons voir un peu le flacon…

Bon alors, le label bio est étonnant. Ca ne correspond pas au label officiel. Ceci dit, il est indiqué que c’est certifié par ecocert. On apprécie d’avoir le compte-goutte et il y a une traçabilité avec le numéro de lot et une date est indiquée : 2018. Trois ans. Ca ne fait pas beaucoup. Je me demande comment c’est décidé ?

Les principaux principes actifs sont indiqués, et ça on aime : pas besoin d’aller les rechercher. On a aussi la partie distillée, le nom commun et le nom latin. Non, vraiment, l’étiquetage est très complet, rien à redire. Sans doute le plus complet rencontré jusqu’ici ! Même l’usage « alimentaire » est indiqué. Il est bon de le souligner car il me semble que c’est une obligation réglementaire.

HE-citronnelle-java-madinina

Ce qui est déroutant, c’est l’origine indiquée : Asie!!! Alors qu’au magasin bio où je l’ai achetée, le papier qui listait les huiles essentielles produites sur place indiquait bien la Martinique pour la citronnelle. Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? J’en saurai sûrement plus quand j’aurais pu joindre Marie-Paule Chevalier, la gérante. On a beau être sur la même île, l’occasion ne s’est pas encore présentée, malgré mes appels. Dans mes petites recherches, j’ai pu voir sur Internet que l’entreprise créée depuis 2011 fait dans l’import-export d’huiles essentielles. Alors… produites sur place ou pas les huiles essentielles Madinina* ?

huile-essentielle-citronnelle

 

Quelques infos complémentaires glanées par téléphone: la distillation ne commence que le 6 octobre, date d’arrivée de l’alambic! Donc les huiles essentielles vendues sous la marque Rimed Nature/ Huiles essentielles Madinina proviennent actuellement soit d’un producteur malgache avec qui Marie-Paule travaille depuis plusieurs années, soit du laboratoire qui fait les analyses pour celles d’autres provenance, dont ma citronnelle d’Asie. Du coup, je ne teste pas une huile essentielle de petit producteur cette semaine… mais j’ai hâte de comparer avec la citronnelle qui sera bientôt distillée au Lorrain. J’espère qu’elle aura du caractère et se différenciera de ces huiles essentielles de citronnelle un peu fades dans lesquelles on ne retrouve pas cette petite note citronnée, et ce pep’s de la plante! Tout un travail a été fait pour impliquer des agriculteurs bio et développer la production de plantes aromatiques en Martinique, alors… je ne regrette malgré tout pas mon achat, car d’une certaine manière, j’aime à imaginer qu’il contribue à rendre possible ce joli projet.

*Madinina, c’est l’autre nom de la Martinique

Recherches utilisées pour trouver cet article:Madinina huille

Leave a Reply

Your email address will not be published.