Huile essentielle clou de Girofle : la préférée du dentiste !

Cette odeur, que vous connaissez sans pouvoir mettre le doigt dessus quand vous entrez chez le dentiste. Vous savez, celle qui rappelle les séances de torture bouche ouverte avec le gars en blouse bleue qui vous répète de derrière son masque « plus grand, ouvrez en grand » et qu’à ce moment-là- oui ne mentez pas on l’a tous eu cette idée- vous avez une seconde d’hésitation : refermer les dents d’un coup sec sur ses doigts. Juste pour se passer les nerfs. Eh bien cette odeur qui est associée au bruit de la roulette (zzzzzzzzzzzzzz) c’est celle de l’eugénol, principal constituant du clou de girofle.

Cette huile essentielle est la spécialiste des maux de dents, comme le clou de girofle dont elle est issue d’ailleurs. Et elle fait partie de ces plantes qui ont leur ticket d’entrée en médecine conventionnelle. Oui, ce n’est pas comme d’autres remèdes de grand-mère ou trucs de bonne femme comme on les qualifie. Le clou de girofle, lui, ça fait longtemps qu’il s’est fait une réputation et une place dans les cabinets au côté du tout chimique. Il tient la dragée haute aux anti-douleurs et autres produits de l’arsenal médical. Bref, respect, on lui déroule le tapis rouge, là où d’autres se font rembarrer par le vigile à l’entrée.

Il faut dire, que le clou de girofle et son utilisation en médecine traditionnelle ne sont pas nés de la dernière pluie. Tenez-vous bien, il était déjà utilisé 1500 av JC en médecine ayurvédique !

huile-essentielle-de-girofle

Et ce qui est top, c’est qu’on va pouvoir nous aussi l’utiliser puisqu’elle est en vente libre !!! Si d’autres organes de la plante contiennent de l’huile essentielle, c’est la fleur qui est récoltée et séchée. Cette jolie fleur en tube qui va devenir le clou de girofle en séchant est distillée. Selon la qualité de la distillation, on va obtenir une huile essentielle à l’odeur âcre, comme chez le dentiste ou au contraire, une odeur un peu caramélisée lorsque c’est bien fait. Donc ne soyez pas surpris.

Composition de l’huile essentielle de clou de girofle

  • Phénols : eugénol (83%)
  • Esters (10-20%) : acétate d’eugényle, salicylate de méthyle
  • Sesquiterpènes
  • Oxydes

L’huile essentielle de clou de girofle peut contenir (comme la gaulthérie) du salicylate de méthyle, mais pas en quantité suffisante pour que ça présente une contre-indication pour les personnes réactives à l’aspirine, ouf. En fait, sa composition se rapproche davantage de l’huile essentielle de Cannelle feuille que l’on a déjà vu.

Evidemment, ce qui saute aux yeux, c’est la présence d’eugénol à plus de 80%. Même si c’est sûrement le plus doux des phénols (comparativement au carvacrol ou au thymol par exemple), n’oublions pas qu’il reste extrêmement dermocaustique. On ne l’utilisera jamais pure (quelle erreur!) et on restera très vigilant sur la dilution si on veut l’utiliser par voie cutanée : certains auteurs comme Faucon mettent en garde contre l’apparition d’eczéma chez les personnes sensibles. Comme tous les phénols, elle est toxique pour le foie (surtout par voie orale) et on sera bien inspiré de la coupler avec une HE hépatoprotectrice comme le citron.

Dans la mesure où elle présente des propriétés utérotoniques, on la déconseille chez la femme enceinte… à l’exception de l’accouchement puisqu’elle favorise les contractions.

clou-girofle-dentiste

Elle est déconseillée chez la femme allaitante et aux enfants avant six ans.

Propriétés de l’huile essentielle Clou de girofle

La présence de phénols nous indique des propriétés anti-infectieuse et antibactérienne puissantes. Le spectre est large, mais elle a outre sa spécialité en odontalgie (anti-infectieuse et anti-douleur, anesthésiante) des ressources pour la digestion (stimulante, stomachique, carminative). L’huile essentielle de clou de girofle est également antivirale, parasiticide et antifongique. C’est une huile essentielle tonique, dynamisante sur le plan nerveux et sexuel (utérotonique)

huile-essentielle-douleur-dent

Indications et voies d’administration de l’huile essentielle clou de girofle

Voie orale

La voie orale, qui sera réservée à l’adulte et sur des courtes durées va cibler essentiellement les problèmes d’infections. On peut l’utiliser pour les infections intestinales (entérocolite virale, colite bactérienne, hépatite virale), urinaires (cystite, métrite), en cas d’infections des voies respiratoires (bronchite, sinusite, grippe, tuberculose). C’est également une huile essentielle référencée pour les maladies tropicales comme la malaria (paludisme, la bourbouille et les amibiases (dysenterie amibienne). Le choléra et l’amygdalite sont aussi mentionnées par Franchomme.

Le fait qu’elle puisse aider à la digestion est intéressant, mais à moins de n’avoir aucune autre huile essentielle sous la main, il est préférable d’opter pour quelque chose de moins violent, sauf à ce que le problème de digestion soit lié à une infection, mais si c’est juste un repas un peu copieux ou des ballonnements parce qu’il y avait du chou au menu, nul besoin de sortir l’artillerie lourde ! Une goutte de citron ou de menthe poivrée devrait faire l’affaire.

Voie cutanée

La dilution ne dépassera jamais 20% rapport à la dermocausticité de cette huile essentielle. Ce n’est pas forcément la voie la plus adaptée, mais on n’a guère le choix, pour certains usages.

Je pense notamment à tout ce qui est problème dentaire : l’application locale reste le plus (le seul!) intéressant.

he-clou-girofle

Pour bébé, pour les poussées dentaires, Baudoux préconise un mélange de 4 gouttes d’huile essentielle de girofle dans 10ml d’huile végétale (noisette, sésame, olive..) : prendre 1 ou 2 gouttes de ce mélange sur le bout du petit doigt et masser les gencives du bébé pour que la douleur s’en aille. C’est une dilution faible à 2% qu’on veillera à respecter !! Si vous n’êtes pas sûr de vous : abstenez-vous 😉

Pour l’adulte, on suggère de mettre une goutte pure sur un coton-tige et d’appliquer sur la zone douloureuse, à l’intérieur de la bouche.

On va pouvoir l’utiliser aussi sur les aphtes, les abcès dentaires, les douleurs dentaires et infections buccales en tout genre.

Par voie cutanée, on va également profiter de ses propriétés utérotoniques, pour faciliter l’accouchement. Là encore, le dosage et l’utilisation devrait faire l’avis d’un thérapeute et quoi qu’il arrive, ne pas dépasser 2 ou 3%. Il est inutile de vouloir surdoser pour démultiplier les effets.

Elle peut entrer dans la composition d’une huile de massage sensuelle mais il faudra veiller à un dosage minimaliste là encore. On la mélangera avec des huiles essentielles plus douces pour la peau.

Contre les mycoses cutanées et les parasitoses, le zona, l’herpès, l’acné infecté, la gale... il est délicat de doser cette huile essentielle par la voie cutanée.

Pour l’arthrite, les rhumatismes, la polyarthrite rhumatoïde elle est également indiquée pour l’action anti-inflammatoire de l’eugénol, qui freine la formation d’oedèmes également.

Franchomme évoque l’huile essentielle de clou de Girofle pour les cancers et la maladie de Hodgkin, sans toutefois donner davantage de précisions. Faucon précise que l’huile essentielle de clou de girofle offre une protection des organes endommagés par des composés carcinogènes.

Au niveau hormonal, l’huile essentielle de clou de girofle stimule les ovaires, l’hypophyse, les surrénales et la thyroïde qu’elle va équilibrer (utile en cas de dysrégulation thyroïdienne).

 

he-eugenia-caryophyllataVoie atmosphérique

A cause de la présence de phénols, la diffusion est à oublier. Par contre on pourra pratiquer l’olfaction en cas de fatigue, d’hypotension, pour se redonner un peu d’énergie et de courage. Elle est également indiquée en cas de fatigue intellectuelle et sexuelle (frigidité, impuissance). Elle est utile pendant l’accouchement et après, pour la dépression post-partum ou baby-blues pour gérer les peurs contradictoires qui surviennent à ce moment-là. On pourra alors l’utiliser en olfaction ou par voie cutanée, avec des petits dosages de 2% en dilution, éventuellement combinée à d’autres huiles essentielles plus douces.

Danièle Festy lui attribue un pouvoir coupe-faim.

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle clou de girofle

En latin son petit nom est Eugenia caryophyllata. Etymologiquement, genia est la naissance et eu signifie vrai, soit la « vraie naissance ». A tel point qu’on surnomme l’huile essentielle de clou de girofle « l’accoucheuse ». C’est une huile essentielle qui permet de naître à soi-même, de se libérer, de retrouver confiance et apaisement. Sa richesse en phénols en fait une huile essentielle associée au chakra racine, celui de l’ancrage et de la sécurité. Elle va donner, notamment aux introvertis le courage de faire face, de s’affirmer, d’entreprendre, de passer à l’action et de se réaliser. C’est l’énergie du feu alors attention à ne pas abuser des bonnes choses : plus de feu, plus d’énergie, peut amener à devenir irritable, colérique, impatient. Je vous invite à regarder cette vidéo de Lydia Bosson qui m’ servi à rédiger ce paragraphe.

fichehe49girofle

Recherches utilisées pour trouver cet article:huile essentielle de clou de girofle dent, clou de girofle danger, huile essentielle clou girofle, huiles essentielles clou de girofle dent, clou de girofle plante, huile clou de girofle dent, odeur des ester dhuille esentiel de girofle, plantes au pouvoir fongique, posologie maximale huile essentielle clou de girofle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ping : capital partners