Tout le monde a entendu parler au moins une fois de ces jeunes centenaires de l’île d’Okinawa au Japon… ce que l’on sait moins, c’est qu’en Martinique aussi, on croise de nombreuses personnes âgées qui ne font pas leur âge, et ils font d’ailleurs la une du quotidien « France-Antilles » assez régulièrement. Leur secret ? Peut-être les rimed-razié ou en tout cas l’un d’entre eux qu’ils partagent avec les japonais…

« Vers 1994, une étude du Docteur Jean-Pierre Martin révélait que la Martinique comptait parmi les pays où l’on trouvait le plus fort taux de centenaires par rapport à la population globale. Le taux de centenaires serait 5 fois supérieur à la moyenne nationale, ce qui situe la Martinique parmi les pays ayant le plus fort taux de centenaires au monde. »

L’aventure a commencé il y a plusieurs mois quand j’ai acheté mon huile essentielle d’Atoumo (Alpinia zerumbet) en Guyane, dans les locaux de Jeune Gueule (avec un jeu de mot pareil, « jungle » en anglais, jeune gueule ahaha on était fait pour se rencontrer!). De marque Oleaflore, peu d’infos sont trouvables sur internet et je n’ai jamais pris le temps de les contacter. Tout ce que je sais, c’est que l’entreprise basée à Remire Montjoly distille des plantes typiquement guyanaises.

Sympa de leur part, ils ont précisé la composition sur le flacon, merci l’étiquetage de qualité. Ca m’a énormément aidé à savoir comment l’utiliser et pourquoi car cette huile essentielle n’est référencée dans aucun de mes ouvrages d’aromathérapie. Il faut dire qu’elle est rentrée tardivement dans la pharmacopée française (liste A). Ceci dit, les ouvrages en anglais ne la mentionnent pas davantage. A croire que c’est un secret bien gardé…

Composition de l’huile essentielle d’Atoumo 

  • Monoterpénols : terpinen-4-ol 31%, linalol 1,5%
  • Oxydes terpéniques : eucalyptol 26%
  • Monoterpènes : P-cymène 14%, gamma-terpinene 5%, sabinene 4%, alpha-thujene 2%, limonene 1,3%

Provenance: Guyane
Partie distillée: parties aériennes fertiles, soit feuilles et fleurs

proprietes-huile-atoumo

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle d’Alpinia zerumbet

Le principal danger de cette huile essentielle est la méconnaissance que l’on peut en avoir. Si l’usage traditionnel de la plante est bien connu et répertorié, l’utilisation et l’extraction de l’huile essentielle, elle, est récente et présente relativement peu de recul. Cet article se veut donc une synthèse non exhaustive des connaissances existantes et des études menées, le plus souvent dans des conditions de laboratoire, ou sur des souris. Les pistes d’utilisation doivent donc être prises avec tout le recul nécessaire.

Par ailleurs l’action évoquée sur l’alopécie peut faire intervenir un mécanisme hormonal : certaines des molécules présentes pourraient activer le follicule et faciliter la production de prostaglandines qui boostent la pousse des cheveux.

Prudence donc avec l’utilisation d’une essence d’Atoumo aujourd’hui peu connue chez les personnes fragiles . (femmes enceintes, allaitantes, bébés, enfants, personnes âgées…)

Enfin, selon d’autres sources, la composition serait différente (ou alors ce sont nos % manquants!) et l’huile essentielle d’Alpinia zerumbet contient du camphre (neurotoxique, il pourrait expliquer un tropisme musculaire, pas de voie orale), du bornéol et du caryophyllène (qui pourrait expliquer les propriétés anti-inflammatoires). La présence de nérolidol pourrait expliquer l’odeur fleurie que je sens.

Les variations dans la composition peuvent être dues à des variétés différentes, à des origines géographiques différentes… donc la prudence s’impose.

Par exemple, ce vendeur sur etsy a eu la gentillesse de ma faire parvenir sa chromatographie d’une HE de getto d’Okinawa. Et là, surprise, la composition diffère très nettement:


  • Monoterpènes: p-cymène (21%), limonène (13%), alpha-pinène (9%), gamma-terpinène (5%), camphène (4%), sabinène (3%)  55%
  • Oxydes: 1,8 cinéole ou eucalyptol (10,54%), caryophyllène oxyde (2%)
  • Monoterpénols: terpinen-4-ol (3%), linalol (1%), alpha terpineol (1%), bornéol
  • Cétones: camphre (2%)
  • Sesquiterpènes: Beta-caryophyllène (1,5%)

Clairement ici, les monoterpénols sont en bien plus faible quantité et le précieux P-cymène est en % plus important… ce qui changera évidemment notre manière d’utiliser cette HE, sans doute avec un spectre anti-infectieux moins large mais une meilleure efficacité sur les douleurs. Elle aura tendance à être plus irritante en cutanée éventuellement.

On pourrait presque dire que ce sont deux HE différentes. En tout cas le chémotype est différent.

Je le répète, cet article est donc une ébauche, une synthèse des quelques connaissances disponibles, non exhaustive.

Propriétés de l’huile essentielle d’Atoumo ou « Getto » (prononcer gueto)

L’huile essentielle de Getto a des propriétés anti-infectieuses, antimicrobiennes, larvicides, ce qui s’explique par sa teneur non négligeable en terpinéne-1-ol-4, l’une des molécules les plus anti-infectieuses que l’on ait à notre disposition, et immuno-modulante avec ça. A noter que le terpinen-4-ol est présent aux plus hautes concentrations quand la plante est récoltée entre 6 et 9 mois.

On pourrait le rapprocher du Tea tree ou de la Marjolaine à coquilles en ce qui concerne sa composition chimique et donc de ses usages.

Si ce n’était qu’à l’odeur on décèle fortement la présence d’eucalyptol, typique de notre HE et qui la distingue très nettement de ses homologues. En fait, ça lui donne encore plus de cordes à son arc. Puisqu’elle sera également, selon toute vraisemblance utile contre les rhumes, états grippaux et autres nez qui coulent avec des propriétés anti-infectieuses et immunomodulantes renforcées par ce composé et un effet anticatarrhal. Ca n’est guère étonnant, puisqu’aux Antilles, c’est bien son usage premier en tisane !

huile-essentielle-d-atoumo

L’he d’Alpinia zerumbet est apparemment analgésique, myorelaxante (relaxation des muscles), antispasmodique .. la faute au paracymène, une molécule antidouleur que l’on trouve d’habitude plutôt dans des HE phénolées et qui se montre ici dans une HE plutôt sympa au niveau tolérance cutanée. Un bon point de plus pour notre plante magique de la fiche 63 ! Par voie cutanée, elle pourrait bien être intéressante et avoir des effets thérapeutiques positifs sur les patients atteints de fibromyalgie.

On sait que la Marjolaine à coquilles a des propriétés fort intéressantes sur le système nerveux… Qu’en est-il de notre gingembre coquillage (ou shell ginger comme le surnomment les anglais) sur le psychique ? Elle serait antidépressive, anxiolytique et hypotensive.

Mais nous n’en avons pas terminé ! C’est là qu’interviennent les découvertes récentes faites au Japon. C’est là que le savoir populaire des Antilles trouve une nouvelle fois sa justification. Ce n’est pas pour rien qu’en Martinique cette plante est baptisée « A tous maux ». Elle a plus d’un tour dans son sac et ce serait elle le secret bien gardé des centenaires d’Okinawa…

Comment ?

Figurez-vous que traditionnellement, le plat de riz gluant, le muchi, consommé là-bas en hiver était enrobé d’une feuille de Gettō. C’est en constatant que le gâteau de riz ne se décomposait pas que le professeur Tawada a débuté ses recherches sur cette plante et ses pouvoirs sur la longévité il y a une vingtaine d’années. Ses résultats, assez incroyables n’ont été publiés qu’en 2013. Les propriétés de notre Alpinia « infusent » donc en quelque sorte le repas, expliquant les records de longévité et l’exceptionnelle jeunesse conservée par ces personnes. Extraordinaire non ?

Mais n’allons pas trop loin non plus, car la molécule responsable de cet effet anti-oxydant serait le resvératrol, bien connu des défenseurs du verre de vin rouge. Cette molécule ne figure pas dans l’huile essentielle.

Mais ce qui est intéressant, c’est que notre huile essentielle aurait malgré tour des propriétés anti-vieillissement, anti-mélanogènes. J’ai même trouvé un laboratoire qui exploite l’Alpinia zerumbet en Nouvelle Calédonie. Sur leur site internet, ils évoquent au-delà des propriétés pour la peau de cette huile essentielle et de son hydrolat, un impact sur l’alopécie avec des observations de repousse de cheveux assez saisissantes. Vrai ou pas, cela en fait des propriétés et des champs d’application pour une seule huile essentielle.

L’atoumo, pour les remplacer toutes ! Qu’en dites-vous ?

atoumo-usages

Utilisations et voies d’administration de l’huile essentielle Atoumo

Voie orale

A éviter au vu du peu de renseignements dont nous disposons.

Voie atmosphérique

Aucun problème pour diffuser cette huile essentielle. Un des sites en japonais que j’ai consulté proposait avec force schéma de créer un spray alcoolique pour la maison, d’ailleurs.

En olfaction ou en diffusion, on profitera de ses propriétés antimicrobiennes et de ses effets sur la sphère psychique.

Son parfum est plus agréable qu’un eucalyptus ou un ravintsara, plus fleuri, sans doute à cause d’un taux d’eucalyptol plus faible, je le trouve moins entêtant.

A tester également pour l’hypertension, notamment celle d’origine nerveuse.

huile-essentielle-anti-age-getto

Voie cutanée

Par voie cutanée, on pourra profiter de son activité anti-infectieuse dans de nombreux domaines. Je pense à la sphère ORL en raison de la présence d’eucalyptol, et de l’usage traditionnel de la plante, mais ce n’est certainement pas la seule.

Notamment, en cosmétique, je serai curieuse de comparer son efficacité sur l’acné à celle du Tea tree. Ou d’autres problèmes de peau.

Evidemment, on pensera à cette huile essentielle dans un serum anti-âge directement inspiré de la légende d’Okinawa. J’espère que vous aurez néanmoins une petite pensée pour les Antilles où la plante est utilisée en bain aromatique pour ses vertus sur la peau !

On pourra l’utiliser aussi pour les douleurs musculaires ou tout autre problème nécessitant une rééducation des muscles.

On est d’accord qu’une huile essentielle aussi extraordinaire devrait être davantage connue, non ? En attendant davantage d’études et de révélations à son sujet, on peut d’ores et déjà constater ses propriétés par soi-même !

Aspect énergétique

Je ne lui trouve pas particulièrement d’effet au niveau énergétique. Un peu comme le tea tree ou le ravintsara qui ne sont pas spécialement utilisés dans ce sens. Je serai curieuse d’avoir les retours de personnes peut-être plus sensibles et plus expérimentées sur ces aspects subtils, n’hésitez pas à laisser votre retour d’expérience en commentaire.

Rendements et tarifs

J’ai été étonnée de trouver sur des sites de vente japonais des tarifs très élevés pour cette huile essentielle. Ils font visiblement une distinction entre plusieurs variétés, mais mon japonais laisse à désirer et ma confiance en google translate est relative. Il apparaît que sima Alpinia speciosa serait celle d’Okinawa, vendue plus cher que Alpinia speciosa (c’est un synonyme d’Alpinia zerumbet, on est bien en présence de la même plante) issus de Thaïlande. Est-ce qu’ils jouent sur la réputation de l’île d’Okinawa ? Est-ce que la composition est différente et justifie des écarts de tarifs ? Toujours est il que je n’ai pas payé mon flacon plus d’une dizaine d’euros les 10ml en Guyane, alors qu’ici (https://www.18th.co.jp/en/)ils affichent 3500 yens (29€) pour 3ml ce qui paraît vraiment excessif.

Apparemment les rendements seraient de 30ml pour 100kg de feuilles, ce qui me paraît excessivement faible pour de la distillation des feuilles car on serait sur un ordre de grandeur comparable à la Rose… bizarre

💖Et bien sûr… je n’ai pas oublié après près d’un an d’absence de fiche, votre pdf à télécharger et imprimer! 💖 

huile-essentielle-d-atoumo


Autres noms: Atoumo, larme de la vierge, fleur de mon âme, gingembre coquille, longnose ou fleur du paradis. Toujours se référer au nom latin, car d’autres plantes portent des noms vernaculaires similaires !

Attention, ne pas confondre avec une autre huile essentielle plus commune, celle d’Alpinia Galanga (Galanga), c’est autre chose, même s’ils font partie, avec les Hedychium et les Costus de la grande famille des zingibéracées.

 

PS: ce sont mes photos, merci de ne pas les dupliquer partout sur la toile sans mon autorisation… (ça va toujours mieux en le disant!) Idem pour les fiches que je retrouve régulièrement maladroitement découpée pour en cacher la provenance ou plus simplement plagiées: ça se fait pas… C’est 8 à 10h de boulot, parfois plus ce type d’article. C’est pour ça que l’application mobile est payante. C’est une façon pour ceux qui le souhaitent de contribuer à ce  travail rendu disponible pour tous.

Recherches utilisées pour trouver cet article:alpina zerumbet, atoumo propriétés, getto plante, huile essentielle getto, Okinawa tc martinique, plante getto

    16 replies to "Huile essentielle d’Atoumo – l’élixir jeunesse d’Okinawa (Alpinia zerumbet)"

    • Jude

      Bonjour, bonsoir Cécile,
      J’ai souhaité vous envoyer un message en privé, mais…
      J’ai lu que sur les portables les fiches étaient payantes au vu du nombres d’heures que cela vous prend.
      Alors tout d’abord un immense Merci pour cette gratuité via mon ordinateur, où bien entendu j’ai tout téléchargé.
      Et j’aimerai, participer modiquement à votre travail, seulement de 5€, car je suis au RSA, et ces deux dernières années mes factures vétérinaire d’animaux sauvés sont devenues plus qu’inquiétante pour mes finances… (je pioche dans mes réserves de l’achat d’une maison…). Et j’ai environ 12 chats et 5 chiens (les dépenses d’essences pour les sortir en pleine nature, explose allègrement mon petit budget, sans parler des frais occasionné pour les nombreuses réparations…).
      Donc si j’avais pu je vous aurez volontiers offert plus, mais malheureusement je ne le puis.
      Merci infiniment pour votre superbe travail, que je vais commencer à lire et apprendre, dès que ma concentration (je suis atteinte du trouble de l’attention, et je suis dans un état d’épuisement extrême) sera au beau fixe.
      Chaleureusement. Jude

      • Cécile MAHE

        Bonjour Jude, merci pour ton retour. C’est très gentil de ta part et je te signale que l’appli mobile est à 5,99 sur android 😉 Voilà, après comme tu le dis, elles sont sur le blog au pire. Bon courage!

    • Yane Audran

      Bonjour Cecile
      Un grand merci pour ce partage superbe. J aimerais acheter l HE Atoumo (10ml) dont tu parles et sur le site Etsy les prix sont de 39 euros pour 2,5 ml. Oleaflore n’est pas joignable sur des numéros 08…. et à 3 euros la mise en communication. Comment puis-je commander? Car ma perception est que cette plante me serait très bénéfique en respectant les recommandations de son utilisation. Une amie japonaise m adit que l on pouvait se procurer des graines. je me renseigne et te dit.
      Merci de ta réponse.
      Bien amicalement Yane (au féminin)

      • Cécile MAHE

        Bonjour Yane, pour l’achat je ne saurais t’orienter… Je n’ai pour ma part pas reçu de nouvelles de Zerango, c’est dommage. Et sur Etsy, la chromato laisse appraître un % de non identifié relativement significatif…L’idéal serait de connaître quelqu’un sur place.

    • Marie86

      Bonsoir Cécile,
      Alors comme tu le proposes voici des idées des fiches que j’ai noté au fil du temps de la formation :
      sapin de sibérie
      pin sylvestre
      familles des pins sapins
      eucaluptus mentholé
      gaulthérie odorante
      cannelle écorce
      génevrier commun
      cajeput
      citronnelle Ceylan (nardus)
      camomille allemande
      lavande aspic
      Sinon concernant cette nouvelle fiche merci de nous la faire découvrir, elle m’était totalement inconnue, comme quoi.
      Te remerciant de l’attention que tu porteras à ces idées.
      A bientôt

      • Cécile MAHE

        Bonjour Marie, merci pour cette liste. Certaines d’entre elles existent déjà, ou les variations sont si minimes (gaulthérie couchée vs odorante) que ce n’est pas forcément nécessaire 😉
        L’eucalyptus mentholé me plaît bien c’est une he fascinante

    • Christopaul

      Bonjour Merci pour cette fiche merveilleuse. Ainsi que Schiranda dont j’entends aussi parler pour la premiere fois j’utilise en massage avec succès l’HE d’Elemi…..une autre future fiche peut etre! Belle soireé

      • Cécile MAHE

        Merci Christopaul! Je ne possède pas l’Elemi, ce serait effectivement une bonne idée de fiche à réaliser!

    • URSOT

      Merci Cécile pour ce bel article sur l’atoumo…..Je ne connaissais pas l’huile essentielle….à découvrir

      • Cécile MAHE

        🙂

        • Thierry

          Je reviens des Caraïbes sur Paris avec un sac d’atoumo cueilli directement de l’arbre.
          C’est mieux que des flacons 🙂

    • Andree Gelato

      tres intéressant .mais moi moi-même je n avais jamais entendu parler de cette HE.
      comme la Schiranda que je viens de découvrir.

      • Cécile MAHE

        Merci Andrée, je ne connais pas la Schiranda, avez-vous un lien ou plus d’infos?

    • Malcourant Serge

      Bonjour Céline, comme toujours super bien détaillée ta dernière trouvaille. La discordance entre les chémotypes provient aussi probablement des parties distillées : feuilles/fleurs ou fruits.
      Une étude du « Journal of Ethnopharmacology » décrit l’activité de l’H.E. provenant des fruits comme étant protectrice des cellules endothéliales aortiques et anti-inflammatoire. Il s’agit d’une étude d’une clinique chinoise spécialisée en cardiopathie.
      Mais je constate que selon une étude japonaise (Okinawa), c’est surtout la température et la pluviosité qui modifient la composition. Cf le tableau ci-après :
      https://www.semanticscholar.org/paper/Composition-and-seasonal-variation-of-essential-oil-Murakami-Li/97601dc05dd9aea7d7d6c9a8a40a23f064216531/figure/1
      Donc prudence avec la composition, car en effet le camphre varie de traces à plus de 7%.
      Bonne journée.

    • jacques

      Un article très intéressant, je pense que vous ne serez pas surprise que je vous dise que je n’avais jamais entendu parler de cette huile. Portez vous bien. Amicalement Jacques

Leave a Reply

Your email address will not be published.