L’arbre à thé. Non, ça n’a rien à voir avec celui que vous prenez au petit-déjeuner, ce n’est pas la même plante du tout. Croyez-moi, on s’en rend tout de suite compte à l’odeur. Comment dire… il paraît que cette huile essentielle est formidable, fantastique, extraordinaire… mais les articles que j’ai lu jusqu’ici ne devait certainement pas louer son délicat parfum de… chiotte. Non, c’est pas une insulte, c’est un constat. Mais de chiottes propres, hein, entendons-nous bien. Car la mienne de Tea tree sent comme de la Javel. Et ça, Javel’ dire à tout le monde.

Oui, car c’est quand même important de savoir qu’elle pue celle-ci. Enfin en tout cas, moi je trouve qu’elle pue, mais c’est que mon avis hein. J’aurais du mal à diffuser ça dans mon bureau et d’expliquer aux collègues que si si, c’est super bon pour assainir l’atmosphère. Ceci dit ça constitue peut-être une vengeance intéressante pour certains d’entre vous. Je m’explique. Imaginons que vous ayez diffusé dans votre bureau, une petite huile essentielle apaisante de petit-grain ou un petit chouilla de lavande et que vous ayez essuyé des moqueries du type « bah alors, c’est woodstock ici ! » ou encore « eh eh c’est pour remplacer la fumette c’est ça, hein ? ». BAMMM ! Vous leur mettez du Tea-tree dans leur face. Direct. Bon c’est qu’une idée, hein…

Revenons-en quand même à ce qui nous intéresse. Je vous ai déjà dit qu’il ne fallait pas me laisser digresser à tout bout de champs ! Le tea tree est une Melaleuca, mais pas n’importe laquelle. Melaleuca alternifolia. C’est important, comme d’habitude, ce nom latin, car il ne faut pas confondre avec Melaleuca quinquenervia cineolifera (le niaouli) ou encore Melaleuca cajuputii (cajeput) et puis d’autres encore.

Mais ce n’est pas tout. Figurez-vous qu’une fois de plus le chémotype est important. Car la composition chimique de cette huile essentielle peut simplement varier en fonction de la saison à laquelle sont récoltées les feuilles !!! Si la cueillette est faite durant l’hiver, le taux de cinéole peut monter à 60% !!!On aura alors des propriétés plus proche de l’Eucalyptus et de Ravintsara… Un chémotype terpinène-4-olifera est recommandé pour bénéficier des propriétés mentionnées dans la littérature. Renseignez-vous bien et exigez du terpinéne-4-ol 😉

Bon alors, voyons voir, y a quoi dans le tea tree, et pourquoi je l’ai choisi pour faire partie de mon top 5 malgré son odeur ? et pourquoi il fait partie de ma série des huiles essentielles pour les maux de l’hiver ? Que de suspense !

Composition de l’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia)

  • Alcools monoterpéniques (45-50%) : terpinène-1-4-ol (25-45%), -terpinéol, -terpinéol, p-cyménol-8, (+)-cis- et trans-thujanol
  • Monoterpènes : (+)--pinène, -pinène, myrcène, alpha-terpinène (7-8%) et gamma-terpinène (14-18%), paracymème (3 à 20%), limonène, terpinolène
  • Sesquiterpènes : -caryophyllène, aromadendrène, allo-aromadendrène, viridiflorène, -et -cadinènes
  • Alcools sesquiterpéniques : globulol, viridiflorol
  • Oxydes terpéniques : 1,4-cinéole, 1,8-cinéole (5-9%), epoxycaryophyllène II

Contrairement à l’Eucalyptus radiata et à Ravintsara, ce n’est pas le 1,8-cinéole qui est à l’honneur ! Ca change un peu.

tea-tree-australie-he
C’est elle… qui pue! Mon he de Tea tree en direct d’un producteur australien, essentially australie 😉

Pas facile de trouver le composé majoritaire dans celle-ci. C’est comme s’il y avait un peu de tout. Le terpinène-1-4-ol se détache néanmoins. Et les alcools monoterpéniques. Comme dans la rose ou le géranium, ce qui tend à nous renseigner sur une bonne tolérance cutanée.

Oups. On dirait que j’ai parlé trop vite. Quand on regarde de plus près les monoterpènes, ils peuvent représenter dans les 40%. C’est très variable. Mais la donnée est importante, car les monoterpènes, eux, sont irritants pour la peau et allergènes. Pas bon du tout pour la voie cutanée ça.

A part ça, rien de choquant pour une utilisation du tea tree !

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle de Tea tree

Bon, alors, on va pas se mentir, c’est une huile essentielle qui est très utilisée par la voie cutanée, y compris pur. Néanmoins, comme on l’a vu, sa teneur en monoterpènes, très variable d’une huile essentielle à l’autre, est une donnée d’importance. Car plus sa teneur en monoterpènes augmente, plus sa tolérance cutanée diminue, et plus elle risque de provoquer des irritations, des rougeurs. Donc pour certaines utilisations très ponctuelles et cas d’urgence (on verra plus loin le bouton de fièvre) sur des personnes non sensibles, on pourra se le permettre. Mais pour tous les autres cas, on pensera bien à le diluer. Si d’habitude je suis un peu plus catégorique, c’est que là, j’ai trouvé dans un bouquin très sérieux dont je vous parlerai prochainement ceci :

« Les réactions allergiques, dont il est de plus en plus souvent fait état, sont en général à mettre sur le compte d’une utilisation trop fréquente et trop prolongée, de l’oxydation due à un mauvais entreposage ou de l’utilisation d’huiles essentielles mal distillées ».

Melaleuca_alternifolia_fleurs

Donc l’application pure est possible mais à éviter chez les personnes sensibles ou allergiques et en cas de doute sur la qualité de votre huile essentielle.

Par ailleurs, on ne l’utilisera pas chez la femme enceinte avant 3 mois de grossesse et sur les bébés avant 3 mois.

L’action féminisante du Tea-tree: mythe ou réalité?

(Et hop! Un p’tit titre racoleur histoire de faire comme toute le monde)

A noter aussi, un effet “oestrogen-like“, c’est à dire mimant l’action des oestrogènes aurait été observé. Cet aspect ne semble pas très documenté, mais des cas de jeunes garçons ayant utilisé des gels douche au tea-tree et qui aurait eu une poussée mammaire sont évoqués ici et là sur internet (info ou intox?). On accuse le viridiflorol, qui est vraiment en quantité infime. A moins que… le viridiflorol est présent en quantité relativement importante dans le Niaouli qui n’est autre qu’un Melaleuca. D’ici qu’il y ait eu confusion, encore une fois entre deux Melaleuca

Quant à son effet “cortison-like”, il semble que ce soit simplement l’effet anti-inflammatoire du paracymène qui ait été rebaptisé de cette manière, alors qu’il s’agit d’un antalgique percutané et non d’un composé mimant l’action des hormones… hypothèse à vérifier. Autre hypothèse: ce serait la faute des monoterpènes cycliques présents (alpha et bêta-pinène), qui ont un effet sur les glandes surrénales (ce sont elles qui fabriquent la cortisone) et qui sont analgésique et anti-inflammatoire, comme tous les monoterpènes. Sauf que là encore, ça tombe à l’eau puisque les deux sont, normalement, en quantité infime dans Melaleuca alternifolia (Tea tree)… mais pas dans Melaleuca quinquenervia (Niaouli!).

Donc, non, malgré ces infos (intox?) disséminées sur la toile, le tea-tree reste une huile essentielle sûre tant qu’elle est bien utilisée. Ouah! Tout ça pour en arriver là… vous imaginez pas tout ce que j’ai décortiqué pour arriver à cette conclusion 🙂

Propriétés de l’huile essentielle de tea tree ou arbre à thé

Si le Ravintsara était déjà au top, je crois que le tea-tree lui tient la dragée haute en tant qu’anti-virale, anti-bactérienne, immunostimulante, régénérante cutanée et ajoutez en plus anti-mycosiques, anti-parasitaire et anti-inflammatoire. La valeur thérapeutique de cette huile essentielle est extraordinaire. Certains auteurs disent qu’il ne faut pas la surestimer, mais il faut avouer que c’est une championne toute catégorie ! Sa composition nous renseigne sur son activité, puisque les terpènes sont responsables des propriétés antivirales, le terpinène-1-4-ol est à la fois anti-bactérien et imuno-modulant et le paracymène est un antalgique qui pénètre directement par la voie cutanée. Je ne vous reparle pas du 1,8-cinéole qu’on a vu dans les deux huiles essentielles précédentes et qui est un excellent expectorant. Bref , ses applications vont être très très nombreuses.

Utilisations et voies d’administration de l’huile essentielle de tea tree

Diffusion atmosphérique : effet antiseptique des terpènes

Comme Ravintsara, Tea tree n’est pas forcément une huile essentielle que l’on utilise pour le plaisir. D’autant plus que son odeur n’est pas forcément des plus agréables. Enfin, en même temps, c’est subjectif, y en a qui lui trouvent une odeur fraîche, légèrement florale, si si c’est vrai, sur le même flacon, parce que je voulais en avoir le cœur net je l’ai fait sentir à d’autres personnes. Et il est vrai qu’on la retrouve en cosmétique et même en parfumerie ! Donc, à vous de vous faire votre idée.

Olfaction

Elle a une action forte sur le psychisme, comme stimulante générale, vitalisante. Elle est réputée utile en cas de dépression et d’agitation pouvant aller jusqu’à provoquer des tremblements. Sur le plan physique, elle est utile en cas d’infection de la sphère ORL (bronchite, grippe, sinusite…).

Voie orale

Par cette voie-là on va profiter de ses propriétés anti-virales, anti-bactériennes et anti-parasitaires pour les maladies ORL et pour les pathologies de la sphère digestive. Ca concerne, en vrac (oui, oui, tout ça, pour de vrai) : les infections intestinales (que ce soit des parasites, des bactéries, des mycoses), la grippe, rhinopharynghite, rhume, bronchite

Elle est également utile par cette voie-là pour les infections urinaires et génitales : cystite, mycose vaginale, herpès génital, prostatite, leucorrhées (pertes blanches).

tea-tree-huile-essentielle

Application cutanée

L’huile essentielle de Tea tree est connue pour son efficacité sur les boutons et notamment l’acné et l’herpès.

On le retrouve dans de nombreux produits d’hygiène (shampoings, gel douche…). En fait, quelques gouttes dans vos préparations de cosmétiques maison peuvent jouer le rôle de conservateur en plus de profiter de ses propriétés de régénérante cutanée. Plutôt adaptée pour les peaux grasses.

Pour les pieds fatigués, elle peut être mise dans un bain de pied (avec un dispersant du commerce ou diluée dans une matière grasse comme du lait). Utile en cas de jambes lourdes également, en cas d’effort physique c’est un décongestionnant veineux qui va améliorer la circulation sanguine. Elle va donc pouvoir aussi être utile en cas de varices ou d’hémorroïdes, toutes deux liées à des problèmes de circulation.

Utilisée aussi pour l’hygiène buccale et pour blanchir les dents. Elle a une action sur les caries.

Mais cet aspect cosmétique n’est que la partie immergée de l’iceberg. La voie cutanée est encore une fois celle qui offre le plus de possibilités. En plus de profiter également de toutes les propriétés évoquées pour la voie orale (ORL, digestif, uro-génital/ massage sur les zones concernées : dos/ ventre/ bas-ventre), elle a d’autres actions possibles. Citons notamment les mycoses cutanées et unguéales (des ongles), ou encore les parasitoses cutanées comme la gale ou la teigne. On la retrouve aussi pour les panaris, furoncles, pied d’athlète, psoriasis, zona, varicelle et impétigo.

Une de ses utilisations importantes est aussi comme protectrice cutanée lors des séances de radiothérapie.

Sur les piqûres de moustique, et toutes les bestioles qui piquent (guêpe, abeille, araignée…), elle a le même effet apaisant que la lavande (pure).

Antiseptique, elle peut être utilisée pure pour désinfecter de petites plaies.

On notera que le Tea tree peut avoir un effet desséchant sur la peau à la longue. On pourra donc l’associer avec l’huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia) pour prévenir cet inconvénient.

Cuisine

Non, ce serait une drôle d’idée

Ménage

Oui! Dans les produits de ménage elle apporte le côté “désinfectant”, tant par son action antibactérienne que … sa douce odeur (hé hé).

Au vu de la longueur de l’article, je me rend compte que j’aurais du parler de ce que tea tree ne fait pas plutôt que de détailler tout ce qu’elle fait. Parce que franchement à part faire le café et corriger les devoirs du petit dernier, elle fait tout!

Conservation : attention à l’oxydation

L’huile essentielle de Tea tree, contrairement à d’autres plus stables, peut « passer ». Et cette oxydation, qui peut, si j’ai bien compris, survenir notamment en raison d’une forte présence de monoterpènes peut conduire à rendre cette huile essentielle allergène. Soyez donc encore plus vigilant pour les conditions de stockage, aux évolutions possibles de l’odeur et surtout, utilisez-la une fois que vous l’avez achetée. Aucune excuse pour la laisser au placard au vu du nombre d’applications possibles aussi bien sur la santé qu’en cosmétique ou en produit de ménage. En cas de doute, notamment une fois passée la date limite indiquée sur le flacon, privilégiez une utilisation qui n’implique pas une application sur la peau.

Emportez avec-vous un peu d’Australie: votez Tea tree!

ficheHE9teatree

Recherches utilisées pour trouver cet article:huile essentielle tea tree danger, huile essentielle tea tree dangereuse, he tea tree danger, huile essentielle féminisante, PLANTE ANTI VIRALE, danger huile essentielle tea tree, huile essentielle arbre a the anti virus, huile essentiel tee tret danger, depression tea tree, propriétés des gouttes essentiel de tea treeee

    30 replies to "Propriétés du Tea tree : l’huile essentielle anti-bactérie, anti-virus, anti-champi, anti-parasite"

    • Mimi

      Bonjour,
      Merci pour votre article et pour le ton employé. Ça change des autres articles sur les HE.
      J’ai fait l’erreur d’utiliser sur environ 5 jours d’affilé l’huile essentielle de tea tree pour faire disparaitre des grains de beauté sur le visage sans avoir testé au préalable sur une partie cachée du corps. Résultats : les grains de beauté avaient disparu, je pense que ça a cramé la peau. Qqs jours plus tard, alors que je pensais cicatriser, les grains de beauté sont réapparu avec en prime une coloration autour un peu rouge orangé. C’est vraiment vilain. Vous auriez un conseil pour réparer les dégâts ?
      Bien cordialement

    • aubier

      bonjour ;; sur une piqure d’insecte j’ai mis quelques goutes de tea tree melangée a de l’huile de macadamia pendant plusieurs jours , voyant peut de resultats j’ai mis le tea tree pur pendant 8 jours , total 10 jours et le 11eme joursde cloques sont apparues et se sont repandues sur toute la cheville ou il y avais la piqure mais egalement sur l’autre cheville ou je n’ia pas mis D H ;;resultat des cloque comme des brulures ;;;;
      toubib , antibiotic , tulle gras ;; 5 semeines de soings ,j’ai du faire une allergie a l’H E
      bizare bizare

      • Plante Essentielle

        Bonjour,
        L’allergie au Tea Tree est en effet très rare mais néanmoins pas impossible….
        Peut-être aussi regarder du côté de la qualité de votre huile essentielle.

    • Christèle

      Bonjour

      J’ai un herpès génital pour la première fois
      Puis je appliquer le tea très pur directement sur les boutons comme pour l’herpes labial?
      Merci

      • Plante essentielle

        Bonjour,
        Personnellement, je ne l’utiliserais pas pure sur des zones aussi sensibles. D’autant que suivant la qualité et la composition l’HE de tea tree peut-être plus ou moins problématiques chez les personnes sensibles.

    • Stéphanie

      Bonjour j’ai une mycose sur 3 ongles des orteils je mets de l’huile essentielle de tee trea est ce suffisant ? Je le met pur

      • Plante Essentielle

        Bonjour Stéphanie,

        L’HE de tea tree est une excellente huile pour traiter les mycoses de l’ongle, pour peu que vous fassiez une application 3 fois par jour et que vous soyiez patiente ! Les effets ne se feront pas sentir avant 3 bonnes semaines, voire plus en fonction du temps depuis lequel le champignon est installé.

      • Sarah ten

        Le t trea fonctionne, mais le mieux est l’h e palmarosa diluée ds huile de coco…

    • gayet

      Bonjour Cécile,

      Un grand bravo pour tes fiches et ce blog, le ton archi drole et la clarté de tes explications! je suis fan!
      Une (petite) déception : tu n’indiques pas les propriétés énergétiques dans cette article, peut-être est-ce un oubli, car sur d’autres artcicles tu le fais …
      si à l’occasion tu voulais la compléter ce serait top!
      J’en trouve ailleurs mais tu fais partie de mes “sources fiables” pour corroborer un peu le tout, connaissant ta rigueur, ça m’intéresserait d’avoir ton point de vue.
      Merci d’avance et encore bravo pour tout ce beau travail 🙂

    • 29BzH29

      Cette huile essentielle est surprenante !!
      Je l’utilise pour le ménage mais surtout pour mon acné sur le dos qui me pourrit la vie depuis 15 ans …
      J’ai eu de nombreux boutons d’acné par le passé (et j’en ai toujours mais beaucoup moins) qui m’ont laissé des cicatrices de toutes sortes ainsi que des tâches brunes (et pas qu’un peu …).
      Après des traitements qui n’ont jamais fonctionné (certains sont interdits depuis quelques années), je me suis décidé à chercher un produit naturel capable de lutter contre ce soucis.
      Finalement après quelques recherches j’ai fini par trouver le bon produit : l’HE de Tea Tree !!!
      Je l’utilise par voie cutanée et ce de plusieurs façons :
      – 3 soirs/semaine : Je mélange de l’eau avec quelques gouttes de Tea Tree et j’applique cela sur l’ensemble de mon dos avant de dormir.
      – Avant la douche : Je fabrique une pâte à base de Miel, Jus de citron, quelques gouttes de Tea Tree et du Sucre. Je frotte mon dos avec puis 10-15min plus tard je me douche.
      Après environ 6 mois ma peau est beaucoup plus lisse, mes tâches brunes s’éclaircissent, j’ai nettement moins de points noirs et de boutons qui apparaissent, …
      Bien entendu ce n’est pas un produit miracle donc ça ne se fait pas en 1 mois mais visiblement cela marche mieux que des produits puissants, chers et avec des effets secondaires …
      Je ne connais absolument rien sur les HE mais je trouve celle ci géniale.
      J’espère que mon commentaire pourra aider certaines personnes dans le même cas que moi et j’aimerais avoir vos avis sur mes méthodes d’applications qui sont peut être mauvaises

      • Cécile MAHE

        Bonjour 29BzH29, merc pour ce retour qui confirme bien cet usage du Tea tree sur l’acné et son efficacité. C’est intéressant, par contre, les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau (elles flottent, car plus légères, comme l’huile végétale finalement). Du coup, deux choses qui pourraient être améliorées: utiliser comme support une huile végétale qui a aussi une action sur les boutons d’acné, les imprefections (ça renforcerait l’action du tea tree) ou à défaut bien secouer le mélange avant usage en spray pour fractionner les goutellettes de tea tree et optimiser la répartition. Par contre ça équivaudrait à un usage de cette HE pure. Ca peut être ok sur une courte période, mais non recommandé à long terme. Voilà ce que je peux apporter de mon côté pour compléter 🙂 En tout cas, bravo pour cette belle réussite avec le tea tree

        • 29BzH29

          Je vous remercie pour vos conseils !!

          Je viens justement de commander de l’huile de ricin ainsi que de l’huile d’argan donc je pourrais tester cette méthode d’ici la fin de la semaine.

          Concernant les proportions pourriez vous m’indiquer approximativement les quantités Huile Végétale/HE Tea Tree à utiliser ? (Sachant que je dois appliquer cela sur la totalité de mon dos …).

          Si vous avez des suggestions de d’autres huiles, … pour ce type de problème je suis preneur

          Cordialement,

    • vallerin

      Bonjour j’ai des demodex (acariens) sur les cils sourcils cuir chevelu je voudrai savoir comment doser le gel douche ,le s hampoing ;; la creme pour le visage car je ne trouve aucune explicaton a ce sujet dans les blogs
      merci de votre reponse

    • riv

      Bonjour, eh ben pauvre tea tree! dire qu’il pue quand même! Vous n’aimez pas serait plus gentil pour lui!

    • Chris

      Tiens, un contenu un peu plus fouillé que ce qu’on peut lire sur le web d’habitude. Grand utilisateur de cette HE, j’ai bien apprécié le passage sur la composition (et ses explications).

    • […] a par exemple le Tea tree (Melaleuca alternifolia) ou le Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole) tout deux intéressants […]

    • […] à la famille des Myrtacées, une famille botanique dans laquelle on retrouve notamment le Tea tree et le Niaouli, mais pas seulement. C’’est une famille riche de plantes aromatiques et […]

    • […] essentielle de Niaouli provient d’un arbre de la même famille que le Tea tree. Un melaleuca. Il va d’ailleurs avoir énormément de points communs avec lui. Ses qualités lui […]

    • helene

      bonjour,
      mais quand donc s’il vous plait, indiquera-t-on les dates limites ?
      merci beaucoup

      • Cécile Mahé

        Bonjour Hélène, je ne comprend pas votre question… les dates limites d’utilisation? Elles sont inscrites sur les flacons normalement. Et sont à déterminer par chaque marque. Quand ce n’est pas le cas, en général, on considère que c’est 5 ans à date d’achat (moins pour les agrumes zestes). Cette durée est si bien répandue que certains (et moi aussi je suis tombée dans le piège) la prennent pour une durée légale mais il n’en est rien! Et puis, selon la manière dont vous aller la conserver, ça peut aussi réduire dramatiquement sa durée de vie…

    • Marie

      Bonjour Cécile,

      Ton travail est vraiment magnifique.
      J’utilise des HE depuis trente ans, et j’ai toujours fait attention à les diluer, mais je sais que parfois j’ai un peu abusé… tes explications et mise en gardes sont essentielles et tes fiches très attrayantes. Vraiment SUPER

      Concernant l’arbre à thé. Il m’est apparu deux fois une petit cancer de la peau. alors que je demandant quoi faire à ma conscience supérieure (j’ai un truc comme ça), j’ai eu l’info qu’il me fallait de l’arbre à thé. Le premier à disparu en une semaine, le second en dix jours. C’est logique si l’arbre à thé est anti-fongique, puisque selon certain auteurs, c’est le candida albicans qui affollent les cellules, et qui les rendent cancéreuses.
      Bon, bref, pour l’histoire., le lendemain où j’ai cette infos, j’ai vu sur internet que l’université australienne lançait des études sur l’utilisation de l’arbre à thé pour les cancers cutanés. Etonnant, non ?

      bravo encore pour ton magnifique travail.
      Marie

      • Cécile

        Bonjour Marie, un grand merci pour ce témoignage, j’espère que ça aidera les futurs lecteurs de passage ici. Je n’avais pas vu ça en faisant mes recherches. Une intuition en passe d’être confirmée par la science donc… en tout cas, il est clair que c’est à essayer en cas de cancer cutané au vu de la bonne tolérance et des propriétés extraordinaires dont bénéficie cette huile essentielle, la balance “bénéfice-risque” est largement favorable!

      • Rosette

        Bonjour Marie,
        Comme toi je vois apparaître des “boutons” sur le dos qui n’ont pas l’air normaux. Comment fais-tu ? : tu mets le Tea-tree pure sur un coton-tige et alors sur les “zones” à traiter ?
        Merci d’avance de ta réponse,
        Rosette

    • Sandie

      Mes enfants sont d’accord avec toi Cécile : ça pue !
      Je ne suis pas une pro des huiles essentielles, à vrai dire je n’y connais rien, mais celle-ci je l’utilise en prévention lorsque je reçois une petite lettre de l’école fort sympathique m’informant d’une attaque imminente de poux dans la classe. Je suis assez étonnée de son efficacité en la matière, mais c’est peut-être du pur coup de bol ? (je mets 2 ou 3 gouttes dans le shampooing)
      Bon, en tout cas, ton article m’a bien fait rire, de quoi me donner envie d’en savoir plus sur les autres plantes. Merci !

      • Cécile

        Bonjour Sandie, génial ce retour d’expérience. Enfin, pas sur l’odeur, ça je crois qu’on est tous bien d’accord 😉 mais sur les poux. Super cette astuce, je ne pense pas que ce soit un coup de chance. Le tea tree est vraiment une des huiles essentielles les plus puissantes sur le plan thérapeutique et c’est un parasiticide alors… en tout cas, il ferait bon d’en parler un peu plus, car tout le monde met de la lavande qui a priori n’a aucun effet probant sur les poux. A bientôt!

    • S4br1n4k

      Merci pour cette lecture très instructive dont le ton dans la rédaction m’a fait sourire et même rigoler à plusieurs reprises! 🙂
      Je fais partie de celles qui ont “appris” à aimer l’odeur du tea tree pour sa redoutable efficacité. Je nettoie ma maison avec HE tea tree et citron, je traite les aphtes, feux sauvages (boutons de fièvre), les verrues avec le tea tree. J’en mets aussi dans certaines crèmes et baumes quand je veux un effet anti-bactérien. Mais chaque fois que j’ouvre le flacon, je plisse le nez de dégoût. Je me console en me disant qu’elle est quand même plus agréable au nez que le niaouli ou palmarosa. Mon nez, j’entends.
      J’ai souri, car j’ai lu ton article assise dans mon cubicule au bureau, le diffuseur tout près avec un mélange de ravintsara, eucalyptus radiata, orange douce et citron. Personne ne m’embête, mais je garde l’idée ha ha!
      Beau travail! 🙂

      • Cécile

        Merci Sabrina pour ce retour hyper-positif 🙂 Effectivement, je le vois bien en association avec une odeur plus sympa. Hi hi je t’imagine ajouter un peu de Tea tree au diffuseur à l’entrée de quelqu’un dans la pièce, histoire de rester tranquille avec ton ordi 😉 Plus je la renifle plus j’ai l’impression qu’elle n’est pas si abominable… je crois que je finis par m’y faire!

Leave a Reply

Your email address will not be published.