Ah l’orange ! Le fruit du soleil qui arrive en fin d’année pour nous redonner le sourire. Et l’huile essentielle a une odeur extra, fraîche, gourmande. En la reniflant j’ai eu immédiatement envie de refaire ma recette de sablés à la lavande, mais cette fois avec cette huile essentielle orange douce. Ca doit être extra !

Mais je suis sûre qu’elle ne sert pas qu’à la cuisine cette huile essentielle à l’odeur envoûtante. Je ne sais pas si c’est que moi, mais je trouve les agrumes extrêmement addictif. L’essence de citron de la même marque m’avait fait le même effet… un petit goût de « reviens-y ».

A savoir : l’huile essentielle d’orange douce est faite à partir du zeste, pressé à froid. Ce n’est donc pas à proprement parler une huile essentielle mais ce qu’on appelle communément une essence.

A savoir aussi : je parle bien ici de l’orange douce, pas de l’orange amère. Qu’est-ce que ça change ? L’orange amère, elle, contient de la sinéphrine qui peut causer des troubles cardiaques quand elle est prise par voie orale, juste ça. Donc on vérifiera bien le nom latin sur le flacon, au cas où car « orange » ça suffit clairement pas, d’autant qu’on distille également les fleurs et les feuilles :
Citrus aurantium = orange amère
Citrus sinensis = orange douce

Crédit photo de l’image de couverture: Ellen Levy Finch

Composition de l’huile essentielle orange douce

  • Monoterpènes (79-80%) : limonène (49%)
  • Alcools monoterpéniques (<6%) : linalol, alpha-terpinéol, géraniol
  • Aldéhydes (1,1 à 2,8%)
  • Cétones : carvone (1,8%)
  • Coumarines et furocoumarines : auraptène, bergaptole, iso-impératorine

Elle pourrait paraître totalement inoffensive cette huile essentielle tant on connaît bien le fruit. Et pourtant. On ferait bien de ne pas lui faire une confiance aveugle. Car comme toutes les essences d’agrumes, faites à partir du zeste, elle contient des furocoumarines photosensibilisantes. Et dans le cas de ce composé chimique, la quantité importe peu car leur seule présence est problématique.

Et comme l’huile essentielle de citron de laquelle elle se rapproche beaucoup, elle contient en grande majorité des monoterpènes dermocaustiques, avec notamment le limonène qui n’a pas forcément bonne réputation pour la peau. Bref, si malgré tout vous choisissez la voie cutanée (mais pourquoi vous faites toujours l’inverse de ce que je vous conseille ?), il faudra l’utiliser très diluée et sortir couvert (ou de nuit). Par ailleurs, ce petit cocktail d’allergènes devrait faire l’objet d’un test d’allergie avant une première utilisation.

essence-agrume-orange(c) Rüdiger Wölk

Dangers et contre-indications de l’huile essentielle orange douce (zeste)

En résumé ? Dermocaustique, irritante pour la peau, allergisante et photosensibilisante par la voie cutanée.
Test d’allergie plus que conseillé si vous utilisez cette voie là. En ce qui me concerne, je ne le ferai pas car je n’ai pas l’intention de l’appliquer sur ma peau. D’ailleurs je n’y vois aucun intérêt au vu de ses propriétés et indications.
Elle est déconseillée aux femmes enceintes avant le troisième mois de grossesse et aux enfants avant 3 mois pour l’olfaction et un an pour une application diluée dans de l’huile végétale, ce qui est, je le répète, un usage réellement non nécessaire de cette huile essentielle !!!!

Propriétés de l’huile essentielle d’orange douce

La valeur thérapeutique de cette huile essentielle (ou plutôt essence) d’orange douce est loin d’être exceptionnelle. La présence de monoterpènes en grandes quantités en fait un bon antiseptique, notamment atmosphérique et elle est réputée calmante, sédative (contrairement au citron qui est plutôt considéré comme vivifiant). Elle est également carminative, c’est à dire qu’elle favorise l’expulsion des gaz intestinaux. Amis du glamour, ne partez pas, ça ne sent certes pas la rose, mais le parfum de l’huile essentielle orange est si doux… surtout appliqué sur les capitons, car oui, ses propriétés de lymphotoniques et de circulatoire en font un allié anti-peau d’orange. Quel comble !

he-orange-citrus-sinensis

Utilisation et voies d’administration de l’essence d’orange douce

Voie cutanée

Je n’en reparlerai pas. Ou plutôt si. Pour vous dire que ce n’est pas une bonne idée. Mais bon, la chasse à la peau d’orange fait des adeptes toujours plus nombreuses alors… Mais sachez que dans certains livres, une application avec une dilution supérieure à 1% est déconseillée. Et 1% ça ne fait vraiment pas beaucoup.
Et pour ce qui est de lutter contre l’anxiété et de profiter de son parfum relaxant, la diffusion est le top pour ça. Ou une olfaction directement au flacon. Comme ça, pas besoin de se soucier de la dilution !

Voie atmosphérique : olfaction, diffusion

Oui, mille fois oui. C’est le meilleur moyen de profiter de cette huile essentielle orange douce. Profiter de ses vertus calmantes et sédatives juste avant d’aller se coucher. En plus, elle est bon marché et pas distillée à partir de 50 000kg de fleur, donc mettre 20 gouttes dans le diffuseur, ça ne fait pas mal au cœur (ni au porte-monnaie). En plus, c’est un excellent antiseptique qui va assainir l’air et chasser les mauvaises odeurs. 3 en 1 !
Bienvenue dans un bureau, elle va créer une ambiance détendue propice à la communication.

Voie orale

Oui, pourquoi pas. Rien ne la contre-indique, à condition de prendre les mêmes précautions que pour n’importe quelle huile essentielle. Ce n’est pas parce que c’est de l’orange qu’il faut s’en offrir une rasade au goulot. Traduction : oui, il faut diluer dans un peu de miel (ça c’est trop bon !), la cacher dans un peu de mie de pain, une cuillerée d’huile. Pas plus d’une goutte par prise et plus de 3 fois par jour. A part ravir nos papilles, elle sert surtout d’un point de vue digestif. Si vous souffrez de ballonnements, de dyspepsie, de digestion difficile, hop ! Une goutte diluée après le repas.

Évidemment, en cuisine, son arôme devrait faire des merveilles, à condition de se rappeler qu’une goutte suffit à parfumer tout un plat !

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle d’orange douce

energie-huile-essentielle-orange

Elle est associée à Svadhisthana, le chakra de l’ombilic (2ème). Et sa couleur est… l’orange (surprenant, n’est-ce pas?). L’huile essentielle d’orange douce favorise la lutte contre le stress et la nervosité et aide à la méditation.

Et vous savez quoi ? D’après un site commercial que j’ai consulté, elle fait une excellente synergie avec la lavande en diffusion pour favoriser le sommeil (et les rêves prémonitoires!). C’est marrant que je l’ai associée tout de suite en la reniflant à mes sablés à la lavande ?!!! Les mystères de l’odorat 😉

Conservation de l’huile essentielle d’orange douce

Attention, comme toutes les essences d’agrumes, l’huile essentielle d’orange douce ne se conserve pas plus de 3 ans. Beaucoup suggèrent même de la garder au frigo. Je ne l’ai pas fait avec le citron, mais c’est sans doute un tort. La dégradation des monoterpènes produit des substances allergisantes. Il est donc important de rester vigilant sur l’évolution de ces huiles essentielles. En cas de doute, n’appliquez surtout pas sur la peau.

Comment utilisez-vous l’huile essentielle d’orange douce? Partagez votre expérience en commentaire 😉

HE15orangedouce

Recherches utilisées pour trouver cet article:citrus sinensis propriétés, composition chimique huiles essentielle oranges, composition huile essentielle dorange, essence issu de peaux d\orange compostion, Huile essentielle d’orange douce composition, huile essentielle orange composition, huile essentielle orange douce contre indication, utilisation he citrus sinensis

    6 replies to "Huile essentielle orange douce : propriétés et utilisation sans danger (Citrus sinensis)"

    • Charlotte

      Bonjour Cécile,
      Je me permets de commenter pour confirmer que l’essence d’orange douce dans les gâteaux est un régal absolu! Grâce à vous, j’ai tenté dans une recette de pain perdu aujourd’hui, quelle douceur, c’est original et délicatement parfumé… J’y ai aussi mis du sucre vanillé, une pomme et une pincée de cannelle, pour ceux que ça intéresserait.
      Je voulais aussi vous remercier pour tout votre travail, le partage de vos connaissances, vos mises en garde contre les effets nocifs. Je m’intéresse depuis peu aux HE, et je découvre votre site après avoir épluché la Bible de Daniel Festy. Je le dévore, vos articles sont une mine d’informations, fruits d’un travail sérieux mais très drôles aussi, c’est très agréable à lire.
      Merci de m’avoir donné envie d’aller plus loin!
      Charlotte

    • […] ce qui est des essences de zestes (Orange douce, orange amère, pamplemousse, citron), elles sont généralement plus riches en monoterpènes, et […]

    • Huile essentielle orange douce : propriétés et utilisation sans danger (Citrus sinensis) | Bien-être et Beauté

      […] Voir plus […]

    • […] des agrumes (Rutacées) dont les huiles essentielles sont réputées photosensibilisantes, comme l’huile essentielle d’orange douce zeste. Mais ce n’est pas son cas ! Seule l’extraction de l’essence des zestes est […]

    • Huile essentielle orange douce : propriétés et utilisation sans danger (Citrus sinensis) - Blog de l'Ecole du Troisième Oeil

      […] sur Article Original […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.