L’Origan… une huile essentielle surpuissante, une composition rare et un effet décapant. Sans doute devrais-je répéter de l’utiliser avec précaution, mais ça paraîtrait suspect aux amateurs de pizzas. Et puis, il paraît qu’il ne faut pas affoler la population avec les alcools dans les huiles essentielles… hum. Une petite exception pour le thymol et le carvacrol peut-être ? Il s’agit des composés chimiques les plus puissants en terme d’infectiologie que l’on puisse trouver dans nos flacons. Impressionnant !

Des preuves, toujours des preuves… voilà les sceptiques qui veulent des chiffres 🙂 J’en ai ! Dans l’aromathérapie exactement, Franchomme donne des chiffres sur l’activité antibactérienne des phénols et des alcools monoterpéniques. Le thymol et le carvacrol se montrent actifs à partir de dilutions minimes de 0,125mg/ ml soit pour donner un ordre de grandeur, deux gouttes et demi pour un litre  !!! Une trace ! Evidemment, tout dépend de la bactérie, mais pour les plus méchantes, la dose mini est de 0,5mg/ml (10 gouttes dans 1litre). Bref, on est sur du très puissant avec cette huile essentielle là. A manier avec une extrême précaution.

Composition chimique de l’huile essentielle d’Origan compact

Avant d’aller plus loin, j’attire votre attention sur une confusion fréquente due au nom latin. Notre Origan surpuissant est l’Origan compact ou Origanum compactum. Or nous avons vu une autre huile essentielle d’Origanum, la Marjolaine à coquilles (Origanum majorana) qui est elle aussi très intéressante, mais beaucoup beaucoup plus douce, d’ailleurs, elle ne contient pas de ce fameux carvacrol. Au moment de choisir, surtout pour les enfants : faites le bon choix ! (celui de la prudence évidemment). Quant à l’Origan de Grèce (Origanum heracleoticum), il a une composition très proche de l’Origan compact et leurs indications sont très proches.

  • Phénols (60-70%) : Carvacrol, thymol
  • Monoterpènes (25%) : alpha et beta-pinènes, myrcène, gamma-terpinène, paracymène
  • Monoterpénols (>10%) : linalol, terpinène-1-ol-4
  • Cétones : camphre !

Pas commode l’origan.. avec autant de phénols, la dermocausticité est bien là et adieu l’application cutanée. Ou alors, il va falloir faire des calculs pour une dilution aux petits oignons. Les monoterpènes qui suivent ne viennent clairement pas arranger les choses et la présence de camphre vient donner le coup de grâce : la cétone la plus toxique est présente dans le cocktail. Donc pour se résumer, on évitera l’application qui est clairement la moins adaptée, elle est à éviter chez les personnes souffrant de problèmes de foie (hépatotoxicité des phénols), on ne l’utilisera pas sur les enfants de moins de six ans (et même 15 ans chez certains auteurs, ce avec quoi je suis plutôt d’accord si il s’agit d’une prise par voie orale : ce sera de toute façon impossible vu le goût!) et encore moins sur les femmes enceintes, pour toute la durée de la grossesse. Ce n’est pas juste une façon de parler, on a des huiles essentielles très efficaces qui sont beaucoup moins agressives et plus adaptées.

huile-essentielle-origan

Pour ma part, je ne suis pas utilisatrice d’Origan, je lui préfère la Sarriette des montagnes (voir la fiche ici) qui n’est pas plus douce, il faut l’avouer puisque la composition est similaire, et on va retrouver quasiment les mêmes indications. Si vous avez chez vous du Thym à thymol, c’est également la même chanson. Nul besoin d’en posséder plusieurs ! Et ce n’est pas parce que ce sont des petites bombes d’anti-infectieuses qu’il faut s’en priver, simplement observer les précautions d’usage 😉

Propriétés de l’huile essentielle Origan compact

Quand on va chercher de l’Origan et des phénols en général, c’est pour une seule chose : un épisode infectieux fulgurant. Sa valeur thérapeutique égale celle du fameux Tea-tree sans doute possible. Il nous faut du lourd pour lutter contre les bactéries (bactéricide), les champignons (fongicide), les parasites (parasiticide) ou les virus (viricide). Que des noms en -cide… oui cette huile essentielle a le permis de tuer, comme 007, mais juste les méchants c’est promis. C’est également une tonique puissante et une immunostimulante. D’ailleurs, attention chez ceux qui souffrent d’hypertension, il ne faut pas en abuser.

Indications et voies d’administration de l’huile essentielle Origan compact

Voie atmosphérique

Non. Les huiles essentielles à phénols ne se diffusent pas, elles sont irritantes pour les voies respiratoires. Et puis, ce n’est pas par cette voie-là que l’on obtiendra les résultats les plus intéressants. La seule manière d’en profiter est l’olfaction pour un petit coup de fouet dès le matin et se donner du courage.

Voie orale

C’est la voie à privilégier, même si je dois vous dire qu’il est préférable de le faire sur l’avis d’un thérapeute. Ne vous attendez pas à un traitement « doux ». La prise par voie orale en sublingual, ou même sur un comprimé neutre n’est pas chose facile : le goût est… comment dire, je ne peux pas vous dire mauvais, mais puissant, envahissant, brûlant… bref, la sarriette en pire. Derrière, vous pouvez aussi éventuellement vous attendre à un petit retour gastrique parfumé. Rien de bien grave, mais si vous êtes novices avec les huiles essentielles, tout ceci risque de vous affoler. Et puis, il y a des personnes plus ou moins sensibles. Donc ce que vous pouvez faire, c’est vous procurer des gélules déjà toutes faites, on en vend en pharmacie ou en boutique bio. Ce sont des gélules souples qui contiennent de l’huile, elles sont gastrorésistantes. Voilà pour la méthode, qui consistera à ne pas dépasser une zone raisonnable de 1 à 2 gouttes (ça c’est si on est maladroit), 3 fois par jour. Pour ma part, le mieux que j’ai trouvé, c’est l’huile d’olive pour l’avaler. Et je reprends même une cuillerée derrière pour « rincer » la bouche.

origan-antibactérienne-cystite

Par cette voie là, on va traquer tous les virus et bactéries et champignons et parasites possibles et imaginables. Elle peut être utilisée en cas d’infections respiratoires, d’infections digestives (même les amibes!), d’infections urinaires. C’est même vers elle que l’on se tourne en cas de fièvre tropicale : paludisme, typhus. Danièle Festy l’évoque même en cas de mononucléose ou de SIDA. Enfin, elle est intéressante en cas d’adénites (inflammation des ganglions lymphatiques). Oui, elle est très précieuse. Si vous choisissez la voie orale, couplez la prise avec une goutte d’huile essentielle de citron pour protéger le foie, surtout en cas de prise sur une durée dépassant la semaine. Dans tous les cas, au-delà de 3 semaines, ça semble assez déraisonnable à moins que vous n’ayez le feu vert d’un médecin.

Selon Baudoux, ces capsules oléoaromatiques d’Origan dont je vous parlais plus haut sont utilisées par les médecins en cas de déplacement dans des conditions d’hygiène difficiles, comme les médecins sans frontières. A envisager en cas de voyage sac au dos.

Clairement c’est une huile essentielle des situations désespérées. On ne l’utilise pas pour un petit rhume ou le confort digestif. On a beaucoup mieux pour ça.

On peut par contre l’utiliser en cuisine, si on n’a pas de l’huile d’olive aromatisée déjà toute prête pour mettre sur la pizza. Mais attention, une goutte parfume un plat et il faut l’incorporer en diluant dans un corps gras.

huile-essentiel-origan-cuisine

Voie cutanée

Attention, attention. Ce n’est pas interdit, loin de là, mais il faut vraiment se rappeler que l’usage pur est à proscrire sous peine d’abîmer la peau (oui, ça brûle). On peut éventuellement l’utiliser en massage par exemple sur le bas-ventre pour les infections urinaires si on ne supporte vraiment pas la voie orale. A ce moment là, on ne dépassera pas une dilution à 5-10% maxi et on veillera à la coupler avec une huile essentielle à monoterpénols, plus douce comme la peau comme un thym à linalol ou du Palmarosa qui viendront en plus compléter son effet.

On va retrouver pour cette voie les mêmes usages qu’en voie orale, mais avec le risque de dermocausticité en plus. Et même si l’hépatotoxicité sera moindre par cette voie, elle n’est pas à exclure totalement pour autant.

Dans son livre Le chemin des arômes, Michel Sommerard rapporte les travaux du professeur Chaumont qui a étudié l’action antibactérienne des huiles essentielles sur les pathogènes de la peau (aisselles, peau, cuir chevelu, etc). Il est intéressant de noter que l’Origan compact, qui ressort champion toute catégorie, est efficace à des doses minimes allant de 200 à 400 ppm où les autres nécessitent des concentrations plus élevées. Les ppm sont des parties par millions c’est une façon de mesurer qui équivaut à un pourcentage, soit dans le cas qui nous préoccupe quelque chose comme 0,02%. C’est minuscule ! Preuve s’il en est que diluer cette huile essentielle dermocaustique à souhait n’est pas un problème pour son efficacité !

Je voulais vraiment insister sur ce point. Pour l’utiliser, la clé est la dilution et le respect d’une fenêtre thérapeutique (6j/7 ou 3semaines/4). En faisant ça bien, c’est une huile essentielle utile contre des problèmes de peau comme la gale, la teigne, les mycoses et aussi les abcès.

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle d’Origan

Il faut plutôt voir cette huile essentielle comme un bazooka des germes indésirables que comme une huile essentielle sensible et délicate qui interviendrait sur les plans subtils… Sa principale caractéristique « non physique » est d’être une huile essentielle tonique, anti-fatigue. Certains l’associent au premier chakra.

ficheHE54origan

Recherches utilisées pour trouver cet article:huile essentielle origan danger, carvacrol, paludisme huile essentielle TEA TREE, paludisme huile essentielle, huile essentielle origan Baudoux, huile essentielle contre le paludisme, huile diprofog, différences huiles essentielles origan, comment choisir la bonne huile essentielle d\origan, carvancrol

    30 replies to "Huile essentielle Origan : l’ouragan aromatique"

    • Jackie

      Bonjour !
      J’ai une question, vu la puissance antiviral et antibactérienne de cette HE est-il possible de l’utiliser pour nettoyer, stériliser les surfaces (siège de toilette , bain en particulier) et la literie. Je pense à une personne qui a subit de la chimio et qui doit vivre dans un lieu aseptisé le plus possible. L’eau de javel ça reste un poison pour l’environnement. Je cherche une autre solution.
      Merci !

      • Cécile MAHE

        Bonjour Jackie, ce serait un peu dermocaustique pour la personne qui nettoie (porter des gants..) et l’odeur est irritante (voir les fiches sur la rubrique phénols). Des techniques de macération d’écorce d’agrumes dans du vinaigre blanc par exemple me semblent être une bien meilleure voie. Ou l’utilisation d’essences d’agrumes le cas échéant pour la confection de ces produits. Dans la formation, il y a un bonus sur les produits ménagers fait-maison, je devrai le proposer à l’unité peut-être… car effectivement, ça a un impact positif sur notre santé également, notamment les allergies dont on ne soupçonne pas forcément un lien avec l’utilisation de produits plutôt toxiques

    • Guillemette

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre site et pour tous vos précieux conseils…

      J’ai l’habitude de me soigner avec des gélules d’huile essentielle d’origan (bio, commandés en Grèce, 125mg d’HE d’origan pour 375mg d’huile d’olive, 108 mg de carvacrol minimum, <2% de thymol, que m’avait conseillé un médecin pour une infection dont j’avais du mal à me défaire), pour les problèmes de Candida Albicans, ainsi que d’angines et de sinusite que j’ai fréquemment.

      Hier, j’ai appris que j’étais enceinte de 15 jours, et je réalise ce soir que durant ces deux semaines De grossesse que j’ignorais, j’ai eu une angine qui avait du mal à passer et j’ai donc avalé une gélule par jour, pendant plusieurs jours d’affilée. J’ai du mal à me souvenir précisément quels jours et combien de jours.
      C’est une grossesse vraiment surprise parce que les médecins nous avaient dit à mon mari et à moi que l’on n’aurait jamais d’enfant naturellement… du coup, bien sûr, je n’ai absolument pas fait attention aux HE…
      et maintenant, je suis très inquiète. Quels sont les risques ? J’imagine que si le risque est abortif, la grossesse se serait arrêtée quand j’ai pris les comprimés, or ça n’a pas été le cas, alors j’ai peut être eu de la chance… mais peut être que je me trompe. Je me demande donc surtout s’il y a aussi un risque de malformation fœtale, quelle qu’elle soit. Et quels sont les risques en général… bref, plein de questions auxquelles personne ne sait vraiment me répondre (le médecin qui m’avait conseillé de prendre ces gélules à disparu de la région).
      Pourriez-vous me renseigner ?

      Merci mille fois par avance…

      • Cécile MAHE

        Bonjour Guillemette, l’origan n’est pas une HE abortive, son risque se situe plutôt au niveau du foie. Ce qui est fait est fait. La prudence impose d’éviter l’utilisation des HE pendant les 3 premiers mois de grossesse, mais quand on ne sait pas… A moins d’avoir avalé un flacon entier, tout va bien se passer 🙂

    • Jean

      J’utilise Origan Compactum pour mes maux de gorge. Aussitôt que la gorge me pique, je mets 1 goutte de cette merveilleuse huile essentielle dans une cuillère à thé d’huile végétale et j’avale le tout. C’est vrai que le goût n’est pas du tout agréable mais c’est efficace. Je mets toujours la goutte dans la cuillère en premier et l’huile par la suite. Il ne faut surtout pas échapper une goutte sur nos lèvres car sans la salive, cet Origan est très forte. Dans la gorge, je ne ressens aucun inconfort sauf pour le goût. Il m’arrive même de m’envoyer une goutte (ou deux) d’Origan Compactum directement sur la langue. Je ne conseille pas mais ça fait le travail. À noter que le mauvais goût dans la bouche disparaît après quelques minutes.

    • calo

      Bonjour je la prends depuis 2 jours et demi pour une infection urinaire et je ressens une fatigue est ce normal ?

    • brigitte

      les gélules avec de l’huile végétale de origan kaliteri
      sont t-elles efficaces contre des infections cutanées?
      une plaie dans mon dos qui ne se referme pas.
      qui a produit une fistule..

    • Cismondi

      Merci pour cet excellent article.
      Pourrais-je avoir une précision sur la différence avé ça l’origan vert svp?
      Très belle journée.

    • pascale

      Bonjour

      Voilà l’he que je n’oublie jamais d’emporter quand je risque de me retrouver avec une infection urinaire
      IL faut dire que j’en ai telleemnt eues, avec cures d’antibiotiques de 10 jours mini à la clé, et recidives, un cauchemar…

      Depuis que j’ai découvert cette huile, ..un vrai bazouka, oui, mais pour une fois, je veux bien sortir armée

      Bref: 1er contact: voie orale…1 goutte…je savais que ça allait etre violent, et…ce fut violent….heureusement que j’avais de l’huile d’olive sous la main: bref, je n’ai jamais récidivé….maintenant, je prends en gélules gastroresitantes. 1 3 fois par jour, et en à peine 3 jours, c’est réglé….et je n’ai quasiment plus jamais d’infections urinaires….quand on dit que c’est eu-biotique…..

      2eme experience : mycose qui avait envahi le dessus de mon pied…tea tree et autres he:rien à faire. demangeaisons terribles…au bout de 3 jours avec l’he d’origan diluée, ….soulagement et efficacité…

      bref: c’est mon joker quand le reste echoue….

      • Cécile MAHE

        Merci pour ce beau retour d’expérience Pascale! Pour ma part, j’ai une petite préférence pour la sarriette des montagnes, mais les deux sont exceptionnelles!

        • TSOM

          Bonsoir,

          J’ai eu l’occasion de tomber sur votre site, j’ai divers soucis d’infection dans mon organisme et sur le corps avec une fatigue physique et je m’aperçois sur l’efficacité de l’HE d’origan que j’utilise depuis deux jours 3 fois par jours 2 goutes que c’est rapide sur l’action en l’espace de 48h à voir par la suite..

          Elle me semble très puissante dans plusieurs pathologies interne comme d’apparence physique sur le corps pour sont bien fait antibacterial et infection.

          Pas facile à prendre par l’odeur et le goût quand il faut la prendre oralement, pour ma personne je la prend avec du miel dans une cuillère à café en deux fois trois fois par jours ou avec de la mie de pain ou sur un aliment que je mange sans boire derrière !

          Je la recommande vivement à toute personne qui à des soucis d’infections divers comme de bactéries divers..

          • Cécile MAHE

            Bonjour TSOM,

            Attention, elle est effectivement très puissante, dermocaustique, d’autant plus sur les muqueuses digestives. Le miel n’est pas le meilleur choix d’excipient ici. Une huile végétale ou des gélules contenant HV à préparer ou faire préparer (ou acheter tte faites) seraient davantage adaptées

            • TSOM

              Bonjour,

              Pour le miel je n’es pas de soucis à prendre avec et aujourd’hui j’ai pris avec un abricot ou je met une deux goutes et re mange un second, de même avec de la mie de pain. Quoi comme huile végétale ? De l’huile d’olive avec une cuillère à café avec deux goutes et une seconde cuillère à café derrière et bien ?

    • MOUETAUX

      Merci pour toutes ces précisions très importantes.
      J’utilise une autre HE d’Origan moins agressive qui serait plus efficace pour certains soins. C’est HE “ORIGAN Kalitéri” Je l’ai découverte par le livre du Dr Daniel PENOËL. “L’Aromathérapie QUANTIQUE pour se réaliser avec les Huiles Essentielles”. J’envisage d’acheter le livre : “L’aromathérapie exactement ” co-écrit avec M. Pierre FRANCHOMME. C’est une véritable “BIBLE AROMATIQUE”.
      Vous comprendrez que je suis folle des HE, des bons parfums (Patricia de Nicolaï) et … des … pas de cuisine sans aromes naturels …
      Je me fourni chez Aroma-Zone car leurs huiles sont de bonnes qualités à des prix raisonnables.
      Aromatiquement vôtre d’une retraitée voyageuse.
      EMA309

      • Cécile MAHE

        Bonjour EMA, merci pour ce retour d’expérience, mais par pitié, pas de publicité pour les HE de gros labos… Sur le blog je promeut l’achat responsable auprès de petits producteurs-distillateurs passionnés et très doués (voir dans l’onglet shopping).

    • fatima chossade

      merci pour cette précieuse information à bientôt bon courage

    • BAELEN

      Bonjour Cécile.
      Je me souviens avoir choisi cette huile lors d’un sondage précédent pour savoir laquelle on désirait voir aborder sur un prochain sujet. Donc un grand merci. Je savais que cette huile était très puissante et je voulais en savoir plus. Vous avez merveilleusement détaillé ses pouvoirs et surtout son utilisation délicate.Je l’utilise ponctuellement en dilution sur la bas-ventre et c’est vrai que son odeur est prenante.Merci pour votre travail. Bon courage.

      • Cécile MAHE

        Avec plaisir Baelen, j’écoute avec attention toutes les réponses et messages même si je n’ai pas toujours assez de temps pour y répondre en un temps raisonnable 😉 Merci pour le retour d’expérience et bien joué: toujours en dilution sur la peau! A bientôt

    • Brigitte OUEI

      Merci pour ces très bons conseils d’utilisation de cette Huile Essentielle super efficace.
      Bien cordialement.

    • Pauline

      Merci pour cet article très instructif. Je viens de vérifier mon flacon et je vois qu’il s’agit d’origanum vulgare et non pas compactum. Apparemment ce n’est pas exactement la même plante. Pensez-vous qu’il y ait une grosse différence au niveau de l’huile produite?
      En tout cas, pour l’avoir “gouté”, je peux dire que celui là aussi est surpuissant!
      Merci beaucoup

      • Cécile MAHE

        Bonjour Pauline, les deux espèces sont très proches, j’aurais aussi pu l’ajouter. Il contient davantage de carvacrol et un peu moins de thymol. Ca peut jouer sur le spectre de bactéries sensibles mais ce n’est pas ça qui remet en causse son efficacité, très puissant lui aussi sans aucun doute. A bientôt 🙂

    • Naja

      Bonjour Cecile,
      Ton article tombe à pic car je viens de faire ce choix pour ma fille dont la température était montée à 40° lors d’un épisode grippal. La fièvre est retombée rapidement entre 38 et 38,5, la toux à “mûri”, la respiration s’est améliorée, reste un gros mal de tête … mais en 24h c’est quand même pas mal si on veut éviter advil et services d’urgences en week-end.
      Cela dit, elle a 14 ans et je n’aurais pas osé tenter ça plus tôt !
      D’après ton article, je me dis que j’ai intérêt à lui donner des probiotiques après ça ! Merci pour cette info. C’est logique mais c’est vrai que je n’y aurais pas pensé.

      • Cécile MAHE

        Bonjour Naja, superbe retour d’expérience qui vient confirmer la puissance de cette huile essentielle. A 14 ans c’est tout à fait raisonnable de penser à l’Origan. Après, tout est question de dosage et d’utilisation!A bientôt 🙂

    • OLIVAUX

      Bonjour,

      Excellent article. Une HE très efficace mais à manier avec grande précaution, pour des raisons valables et ponctuellement! Trop de gens utilisent régulièrement et trop fréquemment des HE antimicrobiennes, ce qui dérègle complètement la bonne flore du microbiote (bactéries lactiques) selon le microbiologiste Bernard Berthet qui possède plus de 40 ans d’expérience et d’observations, ce dont peu de gens ont conscience !

      Bonne santé

      Yann Olivaux

      • Cécile MAHE

        Génial cette précision, merci beaucoup, je suis preneuse de ce type de référence. 100% d’accord. Bon dimanche Yann

    • jean-marc ziegler

      L’origan, Je l’utilise pour mes soins dentaires inflammations des dents ou des gencives, abcès ou autre…
      Deux gouttes sur mon doigt sec je frotte ma brosse à dent sèche dessus et je frotte mes dents ou mes gencives avec selon le souci, pour un abcès, deux fois par jour, durant trois jours et c’est fini…
      Cela a été suite aux conseils de la Doctoresse Hulda Clarck que j’ai découvert l’HE d’Origan.
      J’utilise également ‘’entre autre’’, le cannelier de chine, très puissant également, pour d’autres pathologies, et hépatotoxique… deux gouttes sur un demi-sucre dans une cuillère à soupe d’huile d’olive, je n’ai aucun problème.
      Je me soigne en HE depuis au moins vingt ans, je les découvre au fur et à mesure, des lectures et des possibilités d’achats, je désirerai en importer en Algérie, il me faudrait pour cela avoir un fournisseur sur labo par exemple, J’ai rencontré monsieur Baudoux il y a bien 25 ans, lors d’une conférence qu’il nous a donnée… cela a été un déclic sur les HE !
      Amitié, bonne fin d’après-midi à tous !

      • Cécile MAHE

        Bonjour Jean-Marc, merci pour ce retour d’expérience. Selon la sensibilité de chacun, les huiles essentielles pures sur la muqueuse buccale ça peut etre violent. J’ai une dame qui a récemment témoigné d’une nécrose, la pauvre! Tout dépend de la dose et de la durée, tout le monde n’est pas aussi raisonnable…Pour l’import, je pense que la plupart des labos en France le proposent, non? A bientôt, bonne soirée!

Leave a Reply

Your email address will not be published.