L’odeur de sac plastique me dérange j’ai l’impression de sentir le compte goutte plutôt que l’huile essentielle. Quelle que soit la distance du nez au flacon, aucune odeur ne vient. C’est comme si elle était terrée au fond du flacon. Elle me semble être une huile essentielle lourde, très lourde ou alors timide?

L’odeur de l’huile essentielle de Myrrhe

Une fois sortie, elle a une première odeur qui fait penser un petit peu au Vétiver, peut-être un petit peu terreuse, mais en beaucoup plus riche, en beaucoup plus bariolée. Une note plus enlevée chatouille un petit peu le nez. Elle semble beaucoup plus aérienne que le reste de l’huile essentielle. Alors pourquoi est-ce qu’elle n’est pas sortie du flacon quand je l’ai reniflée? La méditation commence rapidement avec l’odeur envoutante de la Myrrhe, elle a a la fois un aspect résineux et une note de fond comme sucrée… 

Voyage olfactif avec la myrrhe

(retranscription de la méditation vécue)

Je m’éloigne très vite et la terre ferme devient de plus en plus petite, tout devient de plus en plus petit. Je suis dans le ciel, puis encore plus loin, je suis dans les étoiles, je suis dans un ballon gonflable, une montgolfière rouge vif et je monte, je monte, je me sens légère, je lâche des sacs de lest pour monter encore. J’ai envie de monter encore, je force, je lâche les sacs, je mets les gaz. Le ciel, les étoiles, l’univers, les planètes… je vois le ballon rouge qui monte. Je suis dedans, l’ instant d’après je suis ce ballon qui monte, qui monte. La sensation de cette huile essentielle se situe très nettement au niveau du troisième oeil. La méditation est vraiment facile, une grande sensation de chaleur me pousse à enlever une couche de vêtements. Elle me réchauffe de l’intérieur. Mais tout à coup c’est le choc.

Plus question de voyage aérien, je suis dans une sorte de prison, enfermée entre quatre murs, des chaînes aux poings. Je suis bloquée, je me sens terrorisée, j’ai peur, je me débat comme un beau diable. Je me sent oppressée au niveau du chakra du cœur. Il y a vraiment une sensation d’étouffement et puis j’arrête. J’arrête de tirer sur les chaînes. J’arrête de me battre, de forcer et tout d’un coup les chaînes disparaissent.

meditation myrrhe HE

Je peux m’approcher de ces murs gris sombre, je les touche et je me rends compte qu’en fait ils ne sont pas solides. C’est comme si je pouvais enlever le voilage, comme si je pouvais balayer d’un geste cette poussière grise et voir derrière la nature. Tout est vert, accueillant, aimant. Derrière ces murs gris, ce n’est que le merveilleux vert de la nature.

Un choix se pose à moi. J’ai le choix de rester emprisonnée entre ces quatre murs avec mes chaînes, dans mes peurs, ou alors d’aller vers cet amour au naturel. J’ai le choix de garder mes chaînes et j’ai le choix de m’en libérer. A ce moment de la méditation je suis clairement dans le chakra du cœur. J’ai le choix de rester un martyr ou pas. Je fais un pas vers la végétation et voici que je vois à nouveau le ballon, rouge. Cette fois je peux m’élever dans le ballon, je suis le ballon et je m’élève, je ne suis plus attachée, je n’ai plus besoin de lâcher du lest, je n’ai plus cette sensation d’être retenue. Je peux enfin aller jusqu’à toucher les étoiles. Je suis dans l’espace, je suis même l’espace et la sensation qu’il y a, ce n’est pas celle d’un vide désagréable, d’un manque, mais au contraire cette vacuité avec un petit goût d’immensité et de beaucoup de place pour être, pour exister, une fois la peur laissée derrière.

Une fois les normes, une fois tout ce qui nous enchaîne laissé derrière, le choix m’appartient de laisser toutes ces choses derrière moi ou de continuer à m’y attacher. La Myrrhe aide à prendre du recul, de la hauteur, et à dissoudre les peurs, les chaînes qui nous retiennent prisonnier et nous empêchent d’avancer dans l’amour, avec le cœur. Elle ramène à une sensation, une fois qu’on a fait le choix d’avancer dans l’amour, une sensation de pleine sécurité, de foie sincère, d’espace pour exister autant qu’être dans la vérité de notre moi.

Message de l’huile essentielle de Myrrhe (aromathérapie énergétique)

La Myrrhe pourrait dire: je suis un choix, une possibilité. Je peux te délivrer de tes peurs et des attaches qui t’entravent pour te faire retrouver la légèreté d’être qui est ta nature, exister dans ta pleine vérité, mais le choix t’appartient. Je ne suis qu’un vaisseau pour une vie plus légère. Je ne commande pas ton ego qui te retient à la terre. Je peux te faire ressentir la légèreté d’être toi en accord avec le tout mais il te faudra décider de laisser derrière toi les blocages, les attaches. Je peux te montrer la voie de la liberté mais tu verras alors la prison qui est la tienne. Sauras-tu affronter ces souffrances, tes barrières, et les laisser derrière toi? Tu n’en as pas besoin, ce carcan, il n’est pas nécessaire lorsqu’on se réalise pleinement dans la voie de l’amour.

Audio: méditation guidée pour se libérer de ses peurs

(prévoir 25 minutes au calme)

Audio enregistré inspiré du voyage olfactif avec la Myrrhe. L’huile essentielle n’est pas indispensable pour en profiter.

 

Votre avis

C’est le premier article de ce type que j’écris. Je serai très heureuse d’avoir votre retour constructif sur les points suivants:

  • l’aromathérapie énergétique et les méditations olfactives sont elles des sujets qui vous intéressent?
  • comment puis-je améliorer l’audio de la méditation (contenu et technique, avec ou sans musique, les différentes étapes, etc)
  • qu’avez-vous ressenti?
  • Est-ce que d’autres informations vous auraient intéressé mais manquent dans cet article (préciser)?
  • Tout autre élément qui fassent avancer

Merci d’avance pour votre aide à l’amélioration des ressources gratuites du blog Plante Essentielle sur ce nouveau sujet des méditations olfactives/ guidées sur les huiles essentielles!!!!


    17 replies to "Méditation guidée: huile essentielle de Myrrhe (se libérer des peurs)"

    • laurent christine

      Bonsoir y a t il plusieurs HE de myrrhe si oui laquelle acheter alors ???? merci .

    • Gilles

      Très bon article. C’est souvent un aspect que l’on néglige durant la méditation. Les odeurs sont un bon moyen de lâcher prises. Elle forme un support avec Aromathérapie. Mais pensé uniquement “diffuseur d’huiles essentielle”. Mais c’est très réducteur. J’ai eu plaisir à redécouvrir des huiles plus adaptés en fonction à la méditation Je ne connais pas la myrrhe, je vais certainement l’essayer tout prochainement. Hâte de mettre en pratique tous ce que j’ai apris ici Merci pour cet article très intéressant.

    • Marie

      Désolée mais je n’ai pas pu entrer dans cette méditation, le son est vraiment trop mauvais….
      Quant à votre voyage décrit avec l’HE de Myrrhe, c’est votre vision personnelle et j’ai l’impression qu’elle influence plus que ce qu’elle peut faire naître vraiment comme sensation personnelle chez nous… C’est mon ressenti mais je ne peux que vous encourager à poursuivre si cela vous apporte personnellement quelque chose. Meilleurs Vœux aromatiques.

    • Marie-Odile

      Bonjour Cécile et bonjour à tous, j’ai suivi ta méditation Cécile et je suis assez partagée. L’association olfactive avec la méditation peut aller de soi, surtout quand l’he choisie aide à libérer. J’enseigne moi-même le Qi Gong et je termine toujours mes cours par une méditation guidée, après avoir suivi une formation qui associe ces 2 pratiques, alors d’un point de vue “technique” voilà ce que je pourrais en dire : déjà, toutes les visualisations que tu décris et que tu nous invites à suivre sont celles que tu as vues toi si j’ai bien compris. Tes images sont très fortes et violentes (chaînes, murs, etc…) et elles te sont propres. Dans le cadre de la méditation, on va proposer certaines images mais peu, en tout cas des images qui restent douces et sans danger. On va surtout guider vers un état mais chacun a ses propres représentations de ses peurs ou de ce sur quoi on veut travailler (la compassion, etc…). En toute fin de méditation tu réutilises les termes de chaînes et de murs que l’on voulait laisser derrière et c’est bien dommage de les “rappeler” à ce moment là. En ce qui me concerne je n’utiliserai pas ces termes.
      Le rouge de la montgolfière est la couleur du chakra racine, et heureusement qu’elle est là car c’est elle qui va permettre de rester enraciné pendant ce voyage vers le ciel et l’univers. Avant de monter dans la montgolfière et de s’envoler, il faut être vigilant et la préparation est importante, je pense que ce temps n’est pas assez long dans ton introduction et il y a des techniques pour “s’élever” progressivement. Ton retour à l’enracinement en fin de méditation est bien trop court pour permettre à chacun de se “retrouver corporellement” et dans le contexte “terrestre”. Ce n’est pas le genre de méditation (entends bien que je ne critique pas négativement ! je transmet ce que j’ai appris, mais il y a plusieurs écoles) que l’on propose aux débutants, car c’est très “casse-gueule”, surtout à distance en vidéo/audio. Il faut s’assurer que tout le monde “revienne” bien sur terre !
      Par rapport à l’olfaction, j’ai appris que ce qui nous permettait en méditation de savoir si nous avons bien fait un voyage énergétique, et non simplement avoir rêvé ou imaginé ou visualisé en fonction de la guidance proposée, ce sont les odeurs justement. Par exemple, on propose aux méditants (après préparation biensûr s’il s’agit d’un voyage “vers le haut”) de s’imaginer dans un lieu de grande sécurité pour eux, pour certains ça va être au milieu de l’océan avec des dauphins, et là, si au retour de la méditation ils reviennent avec l’odeur de l’iode, alors oui, on a bien vécu un voyage énergétique ! Je pense que tu pourras faire déjà énormément avec l’olfaction et des méditations moins “casse-gueule”. Pour ce qui est de l’association explications pendant la méditation, c’est un choix pédagogique, tout dépend du bon équilibre entre les deux. Bonne fin de journée à tous.

    • Michel

      Bonjour Cécile, Guidé par tes paroles j’ai fait mon voyage olfactif avec l’HE de Myrrhe amère. Je suis passé par une phase d’agitation mentale au début puis un calme puissant s’est installé, suivi d’un “envol” initié par une spirale lumineuse au sommet de la tête. La présence au corps, en particulier la sensation d’un enracinement sous les pieds, était accompagnée d’une intense chaleur. Une tension au niveau du cœur, comme une barrière, a attiré mon attention, comme si je ne laissais pas assez circuler l’énergie qui demande à être libérée… Puis, ce voyage a été brutalement interrompu…, mon voisin venait récupérer une grande échelle qui trainait depuis des mois le long du mur de la maison. Reste à trouver le symbolisme de cette échelle… qui ne parait plus nécessaire pour monter ?
      J’ai beaucoup aimé ton partage et je suis heureux que tu oses manifester cette autre facette de toi qui était peut-être occultée par le côté scientifique de ta formation initiale. Je te vois comme un magnifique papillon coloré prenant son envol. Bien chaleureusement.

    • Aude

      bonjour ,si je peux rajouter un mot quand a la propriété énergétique de la myrrhe ,ça serait« délivrance »!,les transmutations de la matière par la lumière a l image de cette résine produite par l arbuste en milieu aride,avec son temps, le temps de chacun, les références dans les Ecritures nous donne a percevoir le caractère « antalgique »,la délivrance des souffrances.,au dela la vie terrienne ,humaine, comme chemin ascensionnel ,initiatique ,a la révélation de notre nature divine, aimante.

       je suis passionnée par l étude de tous cela ,en paralellle la lithotherapie et l astrosophie complète et permet une variété des outils thérapeutiques,la création nous donne tous ce qu il nous faut pour nous révéler,rendre visible l invisible,etre vrai ,soit extérioriser notre intériorité au plus juste de qui nous sommes.La lumière est en nous et se réalise par nous.

      Je vous encourage a continuer et vous remercie de votre générosité a le partager ainsi!

      bien a vous, aude.

    • Roberta

      Bonjour Cecile,
      Je vous suis depuis quelques mois, et depuis que j’ai découvert votre blog je ne suis personne d’autre (je vais m’inscrire à une de vos formations dès que le temps et les finances le permettent !).
      Comme d’autres l’ont remarqué, vous avez une façon magique de présenter les HE du point de vue scientifique, votre façon d’en parler est incomparable.
      J’ai aimé aussi la méditation mais le sons n’était pas très bon.
      Personnellement j’ai adoré la partie explicative du vidéo, quand vous expliquez les effets de l’huile à niveau mental.
      La méditation en elle même est une bonne addition, mais la partie plus théorique était top.
      Continuez comme ça votre message est si précieux!

    • Sandrine

      Bonjour Cécile
      je me suis laissée tentée par ton audio. Et j’ai été agréablement surprise de ta séance de relaxation. Pour répondre à tes questions, je me suis vue flottée dans ce ballon rouge dans les étoiles et je m’éloignais de plus en plus loin. Puis, trou noir, j’ai dû m’endormir. Je me suis réveillée au moment où on revenait vers la réalité. Belle idée pour découvrir cette approche des huiles essentielles. Je t’invite à nous proposer d’autres audio.
      Le son peut être mieux, il faudrait que tu investisses dans un micro. Comme dit plus haut, il manque des temps de pauses plus longs. Et la musique pourrait être un peu plus forte, elle ne s’entend pas assez.
      Mais pour une première, je te dis bravo !

    • Patrick

      Bonjour Cécile, voici une très bonne idée de développer l’aromathérapie énergétique par le biais de la méditation c’est vraiment super.
      J’attendais depuis un moment une ouverture sur l’énergétique car c’est vraiment une des nombreuses propriétés de nos HE de nous entraîner dans la méditation !
      Tu ne peux pas mieux tomber car je suis en ce moment en pleine lecture et écoute de Frédéric Lenoir…
      Aromatiquement.
      Patrick

    • corrège

      Bonjour Cécile,

      je suis très partagée. Je pratique la méditation olfactive depuis 6 mois env. J’ai fait une méditation avec la myrrhe avant d’écouter ton audio et le résultat était différent. C’est très personnel comme démarche. Faire découvrir la puissance des HE en olfaction comme tu l’as si bien fait pour la myrrhe, j’adhère mais pour la méditation guidée, je suis septique car je me suis laissée influencée par ta voix.

    • Murielle

      Bonjour Cécile, moi j’adhère complètement. Tu dois t’en douté 🙂 . Je suis très intéressée par le sujet. Méditation, olfaction et le pouvoir énergétique des plantes. Comment améliorée l’audio, je pense que la vidéo devrait être scindé en 2. La partie explicative à part. J’adore les olfactions en musique donc je la trouve très bien. Pour ce qui est du texte (à l’écoute) peut-être un peu moins dense et laisser des moments de silence. Je n’ai pas vu de ballon rouge, mais des étoiles et des cœurs puis comme des aurores boréales. C’était très beau.
      Merci pour cette nouvelle approche.

    • claudine

      Bonjour Cécile, moi aussi j’aurai aimé faire une méditation olfactive. Mais comment faire quand on a perdu le goût et l’odorat? Depuis l’opération d’une polypose nasale il y a 3 ans, je ne sens plus rien. Je suis passionnée par les huiles essentielles et malheureuse de ne plus pouvoir les sentir. Je continue à vous suivre malgré tout et ce que vous faites est formidable. Merci beaucoup pour tout ce travail

    • Françoise

      Personnellement je vous suis depuis plusieurs années car j’apprécie vos recherches toujours vérifiées ( j’ai admiré votre fiche très complète sur l’Heure de myrrhe), mais je ne suis pas convaincue par ces méditations si subjectives, à garder pour vous…
      Il me semblerait plus intéressant, si vous voulez évoluer, d’aller davantage vers la phyto-énergétique en associant l’aromathérapie aux médecines chinoise et indienne …
      Merci et bravo pour votre site et votre communication !

    • sophie

      Bonsoir Cécile,
      Merci pour ce beau texte et pour ton invitation à la méditation à travers, à l’aide, des huiles essentielles.
      j’ai écouté ton texte, avec malheureusement un son insuffisant. A cause de mon ordi ? de l’enregistrement ? je n’en sais rien…
      J’ai néanmoins profité du moment de détente…. Toutefois, et malgré cet agréable moment, il m’a semblé que… ce n’était pas ‘ta place’.
      Comment dire…. autant je prends plaisir à lire tous tes articles, à partager des tes connaissances, tes états d’âmes, tes découvertes, autant je ne suis pas sure de te suivre sur la voie de la méditation guidée… comme si j’avais l’impression que tu t’égarais… (je m’excuse du tutoiement, c’est venu tout seul !).
      Je dois cependant te remercier de m’avoir fait découvrir la puissance olfactive des HE, que j’utilisais jusqu’à présent uniquement par voie cutanée. Elles ouvrent véritablement de nouveaux champs de conscience…. à chacun de les explorer.
      Briser les chaînes, c’est effectivement un enjeu majeur dans nos sociétés si cadenacées. J’en ai fait l’expérience, et aujourd’hui je m’en sens délivrée (je ne dirai pas tout ici !)
      Merci pour tout ce que tu fais en ce sens. Mais attention à ne pas vouloir investir tous les champs menant à cette prise de conscience…
      Grande gratitude pour tout ce que tu partages avec nous.
      Je te souhaite une belle et riche nouvelle année. Année parfaite… 20/20 !
      Bien amicalement,

    • Patricia

      Bonjour Cécile,
      Je suis très heureuse de lire cette approche des huiles essentielles. J’ai toujours senti qu’il manquait une dimension à l’approche conventionnelle des HE. Au-delà de leur puissance pour les maux physiques et psychologiques ou émotionnels, il existe bel et bien une dimension spirituelle tout aussi puissante.. Merci pour nous faire partager cette découverte en “terre essenciel”. Bonne continuation. J’attend la suite avec le plus grand intérêt.
      Amicalement

    • pascale

      Bonjour,

      J’ai fait en decembre une longue meditation olfactive avec la myrrhe amere.
      Ce que j’en ai compris, c’est qu’elle me poussait à me bouger , comme pour me dire: tu peux rester prisonniere de tes vieux schemas, de tes malheurs, chagrins, mais tu as aussi en toi la possibilité de te bouger les fesses. Elle m’a mis un coup de pied au postérieur, m’enjoignant de cesser de me lamenter ou de rester au sol.
      Elle me faisait me redresser , me redonnant les cartes et m’incitant à jouer ma vie plutot que continuer à la subir;
      Et tout cela en douceur, en enveloppement , dans un contexte de sécurité .

      Du coup, j’ai travaillé ensuite en olfaction et avec un point d’acupuncture, de façon reguliere, ( un point du méridien GI) pour dissoudre ce qui restait à la traine, et que je ne digerais pas depuis des années..).
      C’est une belle huile accompagnante.

Leave a Reply

Your email address will not be published.