Dosage des huiles essentielles par voie cutanée

Combien met-on de gouttes d’huile essentielle dans l’huile végétale ? Autrement dit, quelle est la dilution idéale pour utiliser les huiles essentielles sur la peau ?

Le premier qui répond “pur”… il sort!

Et si vous vous demandez pourquoi je vous parle de diluer les huiles essentielles, c’est que vous avez raté l’épisode précédent de la grande saga des huiles essentielles. Je vous invite donc à consulter cet article qui figure également dans l’onglet “Pour débuter” et que vous avez du recevoir si vous êtes abonné à la newsletter. Et également celui-ci en vidéo Dans quoi peut-on diluer une huile essentielle ?

(oui, vous êtes en rattrapage ! Ca arrive même aux meilleurs !)

3 critères pour le dosage des huiles essentielles dans vos préparations

Vous aimeriez que je vous donne un dosage des huiles essentielles “type” n’est-ce pas, comme on voit ici et là sur certains sites internet. Hop ! Un 5% tiré du chapeau. Tadaaa… Comme par magie. Mais non, ça ne fonctionne pas comme ça, désolée. Mais ne partez pas tout de suite, ami des chiffres, j’en donne dans le paragraphe suivant 😉

Car le dosage va dépendre de plusieurs choses. 3 en fait :

dosage cosmétique 3 critères1) ce que vous voulez faire, le type d’usage : est-ce que juste pour parfumer, est-ce pour une utilisation cosmétique ? Bien-être ? Pour se soigner ? Clairement le dosage ne sera pas le même !

2) sur quelle surface de peau et à quelle fréquence vous allez appliquer votre préparation. On parle de la dose totale que vous allez absorber au final via la peau : sur un bouton, deux ou trois fois, ce n’est pas la même chose que de masser les deux jambes tous les jours !

3) Quelle huile essentielle avez-vous sélectionné ? On n’utilise pas de la même manière une huile essentielle dermocaustique ou irritante et une huile essentielle « douce », bien tolérée par la peau.

Donc trois critères à considérer pour la dilution : l’huile essentielle (sa composition chimique), le résultat souhaité et la dose totale (fréquence/ durée/ surface cumulés). Euh… et on est capable de calculer mathématiquement une dilution en additionnant des choux et des carottes comme ci-dessus ? Non mon capitaine, absolument pas.

Des ordres de grandeur pour le dosage des huiles essentielles

Alors comment on fait ? J’ai été jusqu’à Paris pour poser directement la question au SPECIALISTE de la cosméto aux huiles essentielles, j’ai nommé Julien Kaibeck. Vous l’avez déjà forcément vu au détour d’une page web ou de son blog L’essentiel de Julien. Il est le fondateur de la Slow cosmétique qui promeut une utilisation plus raisonnée de ces produits, plus consciente, plus propre, bref plus mieux pour nous et l’environnement.

slow-cosmetique

Donc j’ai eu l’immense plaisir de le rencontrer à l’occasion d’une formation qu’il organisait sur cette thématique (“L’aromathérapie cosmétique”) et les indications chiffrées données ci-dessous proviennent de cette formation qui est bien plus riche encore que ça.

Sa réponse ? Ce que font les formulateurs connus comme Danièle Festy ou Aude Maillard (ou lui-même), c’est qu’ils font des essais. Oui, tout simplement, il faut tester, ajuster, expérimenter… mais pas n’importe comment évidemment ! Et à partir de bases solides qu’il faut connaître (et qu’il nous a donné).

Voici quelques chiffres à garder en tête selon l’action recherchée

  • Pour un usage cosmétique, c’est à dire à la surface de la peau, sur l’épiderme (ex : des pores dilatés, les points noirs, le grain de peau, les rides) : 1%
  • Pour une action dermo-cosmétique, c’est à dire sur le derme, plus en profondeur (ex : sur les vaisseaux sanguins comme dans le cas de la couperose) : 3%
  • Pour une action bien-être, sur le système nerveux, on monte à 5%
  • Pour une action sur la circulation, les muscles, les tendons (là on n’est déjà plus dans le bien-être et encore moins dans la cosmétique, on cherche un soulagement physique) : 10%
  • Pour une action lipolytique, sur les graisses : 20-30%
  • Pour une action locale puissante (on est clairement dans le soin thérapeutique, on va au-delà d’un soulagement, on veut soigner) : 30%

La première question à laquelle on doit répondre est donc : sur quoi je veux agir avec mon huile essentielle ? Est-ce sur l’épiderme, un muscle, les nerfs ? On aura déjà une première estimation.

Je me souviens de mon test sur l’huile essentielle de rose où j’étais déçue du résultat sur les rides. J’avais dosé à 20% en pensant que plus ce serait dosé, plus l’efficacité serait accrue. Avec le recul, je comprend mon erreur. Pour un usage cosmétique, il est ridicule de dépasser les 3%. Dans mon cas, c’était même 1% avec une action sur l’épiderme. Seule la durée permet de renforcer son action. On en vient donc au deuxième point.

amande-douce-rose

La dose cumulée des 20 gouttes

Si il s’agit d’une application sur une courte durée sur une petite surface (un bouton qui va disparaître !), vous pouvez vous laisser aller à une application pure. Ou à 50% dans le cadre de public sensible. C’est par exemple ce qu’on fait avec le Tea tree sur les verrues ou le niaouli sur les boutons de fièvre.

Mais, si vous appliquez sur une grande surface, un mélange concentré pour par exemple chasser une vilaine bronchite. C’est ce qu’on fait avec le Ravintsara dilué à 50% en massage sur la poitrine. Il faudra dans ce cas veiller à ne pas dépasser 20 gouttes par jour, au total, chez l’adulte. Ca peut aller vite si on en absorbe aussi par voie orale!

Au-delà de 20 gouttes, ce n’est pas un drame, mais on considère que le corps n’est pas capable d’éliminer en 12h. Dans la mesure où le traitement ne devrait pas excéder 3 à 5 jours, c’est encore acceptable, mais si vous prévoyez une application sur du long terme d’une huile anti-cellulite par exemple… oups!

Votre organisme n’arrivera pas à éliminer au fur et à mesure, et vous risquez de “surmener” vos émonctoires dont le foie, les reins, et je ne parle même pas des huiles essentielles hépatotoxiques ou néphrotoxiques !

Donc la deuxième question à se poser c’est: compte-tenu du dosage retenu, de la quantité que je souhaite appliquer tous les jours (surface de peau + fréquence), vais-je dépasser cette limite de 20 gouttes d’huile essentielle/ jour pour un adulte? Attention, si vous utilisez plusieurs crèmes, shampoings ou autres aux huiles essentielles, évidemment, ça se cumule!

A noter, ce seuil des 20 gouttes descend à 10 gouttes avant la puberté, à 5 gouttes d’huile essentielle en-dessous de 6-8 ans et en-dessous de 2-3 ans on serait bien avisé de prendre l’avis d’un thérapeute avant de faire des bêtises.

goutte d'huile essentielle

Toutes les huiles essentielles ne se valent pas

C’est le troisième critère à prendre en compte. C’est aussi mon cheval de bataille ici sur ce blog. Chaque huile essentielle a ses spécificités. On ne dosera pas une cannelle dermocaustique comme du bois de rose. On n’appliquera pas des doses d’essence d’agrumes (zestes) à 30% avant d’aller s’exposer au soleil. Il y a des choses à savoir. Je ne vais pas tout détailler ici, tous les dangers sont listés dans les fiches à télécharger gratuitement et vous retrouverez toutes les fiches des huiles essentielles que j’ai déjà testées juste à droite de votre écran.

Simplement, pour un usage cosmétique, et donc prolongé, il est préférable de laisser de côté toutes les huiles dermocaustiques. Il y en a de suffisamment intéressantes et elles sont suffisamment nombreuses à ne pas présenter ce type d’inconvénients!

Dans tous les cas, même en respectant ces trois critères pour déterminer vos dosages, restez attentifs aux réactions de votre corps, aux changements qui peuvent se produire et fiez-vous à vos ressentis : démangeaison, rougeur, énervement inhabituel… vous n’êtes pas sur la bonne voie. Rappelez-vous que si chaque huile essentielle a ses spécificités, chaque être humain aussi. Voici un article à relire avec 6 conseils pour tester ses préparations (en bas de page). Bien garder en tête que les dosages chez certains publics seront également à moduler en fonction des huiles essentielles sélectionnées: personnes souffrant d’asthme, d’insuffisance hépatique, de pathologies hormono-dépendantes, à terrain allergique, femmes enceintes, bébés, etc.

Recherches utilisées pour trouver cet article:https://plante-essentielle com/dosage-des-huiles-essentielles-voie-cutanee/, dosage huile essentielle, dosage huile essentielle huile végétale, proportion huiles essentielles huile végétale, combien d\HE pour une synergie, dosage huile essentiel cosmetique maison, dosage huiles essentielles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,

    Merci pour toutes ces précisions sur l’utilisation et le dosage des huiles essentielles. Il y a quelque chose que je ne saisis pas trop… Vous indiquez pouvoir faire une synergie à hauteur de 20-30% pour une action lipolytique et plus bas, vous précisez qu’il ne faut pas dépasser la dose de 20 gouttes par jour. Je pratique des massages minceur et j’ajoute des huiles essentielles pour aider l’action mécanique ; en calculant le dosage d’huiles essentielles ajouté à mes 15 ml d’huile végétale, je dépasse largement la dose des 20 gouttes par jour (mon calcul : 15 ml x 20% = 3 ml). Est-ce que je fais une erreur de raisonnement et de calcul ? Pourriez-vous m’éclaircir ? Un grand merci.

    • Bonjour Jessica,

      Il est préférable de ne pas dépasser les 20 gouttes. Si vous utilisez les 15 ml dans la journée, vous dépassez effectivement cette recommandation et il faudra prévoir une fenêtre thérapeutique

  2. Vous prie de bien vouloir m’excuser pour les ‘fôtes d’autogaffes” = Existe t-il (..) & non pa “Ya” t-il …

  3. Bonsoir,

    De septembre à avril (grosso-merdo !^^), tout les matins à jeun je prends 10 gttes de Teinture-Mère de Propolis bio avec une ptiote cuillerée de miel de lavande…Lorsque j’y panse^^je complète avec de la gelée Royale (Le tout pris chez un Apiculteur bio local).
    Depuis 5 ans ai dit “adios” aux différents pb’s ORL (otites séreuses = au moins 6 durant les frimas, sinusites, bronchites carabinées…).
    Ma question est la suivante; Que pensez-vous de ce dosage, est-ce bon ou pas ?, sachant que je ne prends aucune molécules chimiques depuis 2013…, sauf en “k” de nécessité absolue !!!

    En vous remerciant par avance & “chat-peau” pour votre gentillesse à nous aiguiller, tous autant que nous sommes…
    Ya t-il moyen de vous joindre en mp, “because” ai d’autres soucis & pas envie de m’étaler…, comme une vieille chaussette !

    • Bonjour Claire,

      Si vous n’avez plus de problèmes ORL c’est que votre dosage est bon 😉 !
      Vous pouvez joindre nous joindre sur le mail [email protected], mais il n’est pas possible d’avoir de conseil personnalisé qui se font normalement en cabinet.

  4. Bonjour
    En fin de conte j’ai l’impression de lire tout ce qu’il y a déjà d’écrit dans mes livre sur les huiles essentielles.
    Bonne soirée
    Jean

    • Bonjour Jean,

      C’est plutôt bon signe, ça veut dire qu’on ne dit pas de bêtises ! Il n’y a en effet pas 36 bonnes manières de se servir des HE et donc les informations sérieuses seront forcément les mêmes.

  5. Si je peux me permettre de vous solliciter, car c’est si généreux ce que vous faites, j’aurais une petite question. En général, je me soigne, en prenant le moins de risque possible et avec la connaissance que j’ai acquise sur les HE, je fais ainsi ma petite synergie… Une amie m’a dit qu’il fallait quand même faire attention car certaines huiles pourraient annuler l’action de certaines autres, est-ce vrai ? Et quel serait votre conseil concernant la synergie des HE… Je vous remercie par avance si vous prenez le temps de me répondre mais je ne vous en voudrais pas bien sûr si vous n’en avez pas le temps… Encore merci pour tout ce que vous faites !

    • Bonjour Martine,

      Il est vrai que les HE sont à manipuler avec précaution, surtout à cause de certaines familles biochimiques qui présentent des risques de toxicité réelle, et d’autres qui sont contre-indiquées pour certain profil (asthmatique, certaines maladies, femme enceinte et/ou allaitante). Et effectivement certaines HE peuvent entrer en contradiction : si vous en choisissez une relaxante et que vous la mettez en même temps qu’une autre dynamisante par exemple, ou que vous en choisissez une anti-histaminique et que dans la même journée vous en appliquer une autre destinée à booster votre système immunitaire.
      Bref, la manipulation efficace et sans danger des HE demande un socle de connaissances minimum. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à aller regarder du côté des formations en ligne que propose Plante Essentielle, c’est ici : https://formation-en-aromatherapie.com/formations-stages-et-ateliers-en-aromatherapie/

  6. oralement qu elle est la quantité de gouttes conseillées ?
    remarque : il m est très difficile de sortir une seule goutte des flacons souvent 2 voire 3 s’échappent du flacon! il y a t il une technique ?
    merci pour vos réponses.
    jc.

    • La voie orale est fortement déconseillée quand on ne maîtrise pas parfaitement les HE. En effet, certaines HE sont potentiellement dangereuses et sont à utiliser avec bcp de précaution. Tant que vous n’avez pas appris à reconnaître les familles biochimiques à risque, leurs contre-indications et les bons dosages, je vous conseille vivement de vous cantonner à la voie cutanée pour éviter toute intoxication ou désagrément.
      Pour la précision dans l’utilisation du codigoutte, seule la pratique et la connaissance de la viscosité de vos différentes huiles vous permettra de trouver le bon coup de poignet 😉

  7. Bonjour,
    Je découvre votre site et je le trouve très riche et pertinent. Merci pour ce partage.
    J’aurais une question concernant l’HE de Cypres de Provence. Je l’utilise depuis 8 jours car elle pourrait avoir une action pour le “pipi au lit” des enfants. Je mets 1 goutte avec du liniment oléo-calcaire par pied en massage sous le dessous du pied de mon fils de 9 ans, 40kg. Pour l’instant, je n’ai aucun résultat en ce qui concerne l’énurésie mais bizarrement, une action flagrante sur le caractère : plus coopératif, attentif, moins d’opposition (et pour que cela se remarque, le changement était assez bluffant) et une action sur son sommeil : dors beaucoup plus avec 2 grasses matinées jusquà plus de midi ce qui ne lui était jamais arrivé de sa vie, (c’est habituellement un lève tôt).
    Ces réactions positives sont elles explicables ?
    Merci de m’éclairer.

    • Les HE ont des pouvoirs multiples qu’on ne soupçonne pas forcément quand on ne les connait pas bien. Le cyprès, outre son action décongestionnante et anti énurésique est aussi un rééquilibrant général qui pourrait expliquer les actions connexes sur votre fils.

    • Bonjour Cécile,

      J’ai le livre de Pierre Franchomme (L’aromathérapie exactement), il est vraiment génial, je ne compte plus les pathologies pour moi et mes enfants que j’ai soignées grâce à ses formules.

      Cependant, il n’indique pas toujours dans ses formules thérapeutiques les doses d’huiles. Cela est problématique surtout quand ces huiles contiennent des cétones.

      Je m’explique: page 296 (de ma version), dans la formule bronchite et bronchiolite pour les 1 an à 2-4 ans, il indique:

      – HE eucalyptus radié = 2,5 ml
      – HE lavande aspic = 2,5 ml
      – HV noisette = qsp 10 ml
      Posologie: onctions thoraciques 2/3 f/j pdt 2/3 j.

      Quelle est la quantité d’huile essentielle à utiliser à chaque fois, ça n’est pas spécifié? Il y a quand même des cétones dans la lavande, et comme on est à la goutte près, je ne veux pas surdoser à cause des effets neurotoxiques.
      Pouvez-vous me répondre?

      Merci d’avance
      Karine

      Je m’explique: page 296, dans la formule bronchite et bronchiolite pour les 1 an à 2-4 ans, il indique:
      – HE eucalyptus radié = 2,5 ml
      – HE lavande aspic = 2,5 ml
      – HV noisette = qsp 10 ml
      Posologie: onctions thoraciques 2/3 f/j pdt 2/3 j.

      Quelle est la quantité d’huile essentielle à masser à chaque onction? Il y a quand même des cétones dans la lavande, et comme c’est pour mon fils de 2 ans, je ne veux pas surdoser à cause des effets neurotoxiques.
      Pouvez-vous me répondre?

      Je vous remercie par avance

      Cordialement,
      Mme de Maury

      • Pour les enfants, c’est plutôt la lavande vraie ou officinale qui est utilisée, elle est plus douce et ne contient que très peu de cétones. Par contre il faut vraiment bien connaître les HE pour les utiliser sur les enfants, à fortiori sur ceux de moins de 3 ans car on peut très vite sans le vouloir nuire à leur santé avec une mauvaise utilisation des HE.

  8. Bonjour,
    Dans votre quiz, vous précisez que les HE doivent être maximum de 1% pour la cosmétique. Par contre, il y a beaucoup de recettes en ligne, comme celle ci-dessous :
    20 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
    20 gouttes d’huile essentielle de Ciste
    40 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa
    40 gouttes d’huile essentielle de Lavande Aspic
    120 gouttes d’huile végétale de Rose musquée

    ça fait 50 % HE et 50% huile végétale.
    Est-ce normal? Il n’y a même pas une alerte sur la durée maximale d’usage.
    Les infos sont différentes d’un site à l’autre. Comment savoir que choisir?
    Merci de votre réponse.

    • Re-Bonjour,
      C’est une recette d’un anti-ride sur un site que vous connaissez bien et qui propose des synergies d’HE. Les indications d’usage sont comme il suit:
      En application cutanée, il faut masser la peau à l’aide de 2 à 3 gouttes du mélange.
      Renouvelez l’opération matin et soir, tous les jours.

      On ne dit pas qu’il faut la diluer davantage.
      Merci

    • Bonjour Sopie, si cette formule est pour un usage cosmétique, il est clair que c’est beaucoup trop. Si c’est pour une application localisée, sur un problème de peau par ex, ça se défend…

      • Bonjour Cécile,
        Merci pour votre réponse.
        En fait c’est une synergie anti-rides, proposée par un site réputé: la compagnie des sens. La synergie est à utiliser comme toutes leurs synergies pendant trois semaines, puis un repos d’une semaine avant de reprendre, en application cutanée, en massant la peau à l’aide de 2 à 3 gouttes du mélange, (matin et soir, tous les jours). Il semble que, suivant le site, lorsqu’on a une synergie, c’est chaque huile essentielle qui doit être diluée dans les autres huiles (essentielles et végétales) à 20%. Si on suit cette logique, chaque HE est dans cette synergie présente à plus de 10% du mélange total (HE et HV). ça reste beaucoup plus de 1%.

        • Bonjour Sophie, il est effectivement toujours bon de savoir à quel % chaque HE est présente dans une synergie. Mais le calcul global de dilution se fait sur le total d’HE/ total HV.
          Au niveau cosmétique, je maintiens qu’une surconsommation n’est pas nécessaire, ni souhaitable. Il vaut mieux de la constance et de la persévérance à un dosage cosmétique, adapté donc, car ici on a une action sur le derme, on ne cherche pas (je caricature volontairement) à faire pénétrer une quantité d’HE suffisante pour traiter une mycose généralisée ou une grippe. C’est un peu différent. D’autant que le cysle de renouvellement de la peau ne permettra pas de voir des résultats en 3 semaines. Il y a condfusion ici entre dosage cosmétique et thérapeutique.

  9. Bonjour,

    Quand vous dites 20 gouttes par jour max, c est 20 gouttes en pure que vous parlez ou c est 20 gouttes de la synergie soit environs 6 gouttes par applications (soit 3 fois dans la journee)?

    En vous remerciant,

    Cordialement

      • Bonjour Cecile,

        Merci pour votre réponse. Du coup on ne sait pas vraiment le nombre de gouttes de synergie à utiliser ? Par exemple sur une dilution à 20% pour une infection (80 gouttes d’Huile végétale et 20 gouttes d’huile essentielles).C’est un peu ce qui me pause quelques tourmentes on va dire : ne jamais savoir le nombre de gouttes de synergie que je dois appliquer. Je lis souvent la phrase ”quelques gouttes” mais jamais du nombre précis :(.

        • Bonjour Richard, autant que nécessaire quand c’est sur une courte période et sur une période plus longue (problemes chroniques), rester en-deça des 20 gouttes par jour d’HE est un bon ordre de grandeur

  10. Bonjour, c pour personne âgée en usage quotidien une fois / jour. Thorax.
    C est pour un effet “bien être -decontraction” recherché le matin au réveil ( remplace le parfum). Sans assommer.

    30 ml huile végétale
    1 ml he marjolaine a coquilles
    1 ml he encens oliban
    0,5 ml ravinstara
    1 ml he lavande vraie
    1,5 ml de petit grain bigarade.

    Est ce qu il y aura l effet escompte sans risques ( sur 3 semaines max).
    Quelles huiles seraient inutiles car trop faiblement dosées ?

    Merci pour vos remarques s il y en a.
    Je ne pas professionnelles, je m inspire de recettes thérapeutiques ( dépression, angoisse) que je dilue fortement.

    Bien a vous

  11. Bonjour !

    Bravo pour ce site.

    Je repose ici une question envoyé par mail : Dans le cadre d’une synergie, comment établir le nombre de gouttes par huiles essentielles ? Est-ce que c’est une affaire de feeling ou y-a-t-il une formule ? Car je vois des synergies avec 10 gouttes de HE A, 20 gouttes de HE B, 8 gouttes de HE C et je me demande comment ces chiffres sont déterminés.

    Bonne journée et merci par avance !

    • Bonjour Joséphine, merci pour votre retour sur le blog 🙂
      Comme répondu par email, ce type de réponse nécessite quelques heures, car c’est tout le fondement de l’aromathérapie de maîtriser les doses et les dilutions. C’est lié à la dilution (% d’HE au total) et à ce que vous souhaitez faire au niveau des propriétés. C’est l’intention de celui qui crée la formule qui détermine la répartition des gouttes et leur nombre. C’est donc au cas par cas, et il n’y a pas de réponse généraliste possible. Pour en savoir davantage il y aun article ici qui parle des dilutions: https://plante-essentielle.com/dosage-des-huiles-essentielles-voie-cutanee/
      A bientôt!

  12. Bonjour Cécile,

    J’aimerais doser une huile de massage pour le relâchement cutané du corps (jambes, ventre, bras ), pour un massage quotidien .
    J’ai acheté les HE de Ciste, Géranium, Rose de Damas et Palmarosa et les HV de Bourrache et d’Argan .
    Puis-je mélanger toutes ces huiles et dans quelles proportions ?
    Merci infiniment pour votre réponse

  13. Bonjour,
    Je vais préparer un soin pour le psoriasis de mon mari. Il en a par plaques partout. Je vais melanger l’HE tea tree et l’HV touloucouna reconnus pour ses vertus. Dois-je mélanger que 3% de tea tree? Ou un peu plus ?l’objectif serait de bien le soulager… Merci d’avance pour votre aide!!!!

  14. bonjour et merci pour vos infos…j’ai tout de même une question;
    sur un site pour lutter contre les candida albican on peut me dit;
    “Si vous êtes immune-déprimé, ce qui sera le cas en cas de grande fatigue nerveuse ou physque, de manque de sommeil, d’hygiène alimentaire contestable, les huiles essentielles contre le candida albican comme le tea tree et les autres produits aromatiques cités ne seront pas suffisantes. Utilisées seules ou même couplées entre elle (synergie), elles évitent la prolifération mais rien de plus. L’infection redémarre dès que le soin s’arrête. Dans ce cas, mélangez à parts égales de l’huile essentielle de verveine exotique (litsée), de l’huile essentielle de thym à linol bio et de l’huile essentielle de manuka, puis diluez le tout à 50% dans de l’amande douce. Même protocole à suivre : 2 à 3 applications journalières pendant 10 jours.”
    cela veut dire que pour 100 ml d’amande douce je devrai mettre environ dans le flacon 16,6 ml des 3 huiles essentielles?
    merci d’avance pour votre réponse,
    essentiellement vôtre;)

  15. Bonjour !
    Pour ne pas faire d’énorme bêtise (je me connais !), je voudrais être sûr d’une chose : les 20 gouttes par jour maxi s’appliquent-elles pour chaque huile essentielle d’une synergie de 2 ou 3 huiles (20 + 20 + 20) ou est-ce un cumul de toutes les huiles essentielles de la synergie (par exemple maxi 7 + 7 + 6 dans le cadre d’une préparation où 3 huiles essentielles sont associées ?
    D’avance merci,
    Serge B.

  16. Bonjour
    J ai une question j ai un mélange d huile essentielle de petit grain bigarat 40gouttes, géranium rosat 40 gouttes, mandarine verte 40 gouttes avec 120 gouttes d huile de jojoba, j applique ce sérum le soir.
    Puis je utiliser un mélange d huile vierge de rose musquée 50ml avec 15 gouttes d huile essentielle immortelle + 15 gouttes de rose de damas en application 2 fois par jour sur le dos de la main en même temps que le sérum avec une application pendant 3 semaines et arrêt d une semaine ( pour les 2 mélanges ) ?
    Ou faut il que j utilise le sérum peau grasse pendant 3 semaines puis arrêt d une semaine avec reprise du mélange pour le dos de mes mains puis arrêt d une semaine et ainsi de suite??
    Je ne sais pas s il y a surdosage.
    Merci —–

    • Bonjour Emilie, “à vue de nez” je dirais qu’il n’y a pas de soucis. On peut s’amuser à calculer la dose de serum utilisée tous les jours et donc la quantité d’HE: par exemple si on utilise 5ml par jour et que c’est dosé à 50%, on aura utilisé 2,5ml d’HE soit une cinquantaine de gouttes d’HE ce qui est énorme. Vos dilutions sont importantes, ce n’est pas tant la fenetre therapeutique qu’il faut rechercher mais des dosages plus raisonnables bien-être ou cosmétique selon le but recherché!

  17. Bonjour 🙂
    je me réfère à votre site depuis quelques temps et je le trouve vraiment super. Par contre j’ai un soucis sur les formules que je trouve dans les livres. La plupart propose des dosages à 50% HE voir plus et je suis perdue car sur une formation en e learning que j’ai suivi voici ce qui ait dit :
    Dilution huileuse à :
    • 1% H.E. = action dermocosmétique
    • 3% H.E. = action réparatrice tégumentaire – solution nasale, auriculaire, vaginale
    • 5% H.E. = action sur le système nerveux – gestion du stress, bien-être
    • 7% H.E. = action circulatoire, sanguine et lymphatique
    • 10% H.E. = action musculaire, tendineuse, articulaire – action systémique pour les peaux hypersensibles – solution
    pour les H.E. irritantes (cannelles)
    • 15% H.E. = action sport et compétition
    • 20% H.E. = action systémique pour les peaux sensibles (bébés) – solution pour les H.E. dermocaustiques (H.E. à
    phénols et à aldéhydes)
    • 30% H.E. = action locale très puissante (cellulolytique, antiparasitaire…)
    • 0% H.E. = si le thérapeute hésite à l’emploi à l’état pur
    • jusque 99% H.E. = action générale avec des huiles essentielles au dessus de tout soupçon (ravintsara par exemple).

    Mais le soucis lorsque je vais chercher une formule qu’ils proposent le taux est toujours élevé et la dose par jour également.
    Ex: grippe infections virales et respiratoires
    HE camphrier 5 ml + HE Laurier Noble 2ml +HE eucalyptus radié 2ml + He Thym vulagaris ct thujanol 1ml
    Pour les enfants jusqu’à 10 ans : 5 G HE mélangées a 5G HV : à faire 6 fois /jour pendant 2 jours
    Pour les adultes 10 gouttes 8 fois / jour

    Pour ma part je trouve que ça fait beaucoup …sachant que pour un adulte c’est 20 gouttes en cutanée / jour max
    Ou alors peut être que je n’ai pas tout compris lol sachant que cette formule vient d’un organisme assez connu.

    je vous remercie d’avance de votre réponse et bravo pour votre site passionnant qui fait transparaître votre passion.
    Bonnes fêtes 🙂
    Christelle

    • Bonjour Christelle, mon conseil est de vous référer à votre formation/ formateur. Pour ma part,j’enseigne à mes élèves que selon les cas, les dosages sont différents. Ceux que vous donnez sont tout à fait justes et en cas d’infection on peut sur une courte durée faire une entorse aux 20 gouttes/ jour; j’espère que dans la formule ce n’est pas du bois de camphre qu’il est préconisé d’appliquer sur les enfants mais bien du ravintsara (cinnamomum camphora)!

  18. Bonjour
    Pour combattre les rides et le relâchement cutané on m a conseillé la recette suivante à utiliser matin et soir sur le visage cou et décolleté. Qd en pensez vous les dosages sont ils corrects?
    Merci par avance pour votre réponse.
    20 gouttes de H E de cyste
    20 gouttes de H E de géranium rosat
    40 gouttes d H E de palmarosa
    40 gouttes d H E de lavande aspic
    120 gouttes de rose musquee

    • Bonjour Martine, 50% de dilution pour un usage cosmétique est très élevé, sauf si c’est à appliquer uniquement sur les rides, mais ça ne semble pas être le cas.

      • Bonjour
        Effectivement cette recette trouvée sur un autre site internet est à utiliser sur le visage cou et décolleté. A moi aussi cela m a semblé très dosé en HE par rapport au autres articles lus. Si je réduis les HE de moitié c est à dire 10 g de cyste, 10 g de géranium rosat 20 g de palmarès à et 20 g de lavande aspic dans la même quantité de rose musquée soit 120 g cela serait il correct? Merci pour votre réponse.

        • Bonjour en cosmétique il est rarement nécessaire de dépasser 1%. 3% max car on ne cherche pas à faire pénétrer, les HE agissent sur la peau, en surface. Ce qui donne des résultats, c’est la constance, la peau se renouvelant ts les 28 jours, on ne peut pas attendre qqch avant

          • D après ce que j avais pu lire les HE étaient capables de pénétrer jusqu au derme pour booster la production de collagène et ne se contentaient pas d agir uniquement sur l épiderme mais peut être que ce sont de fausses informations.

      • Pour info cette recette dosée à 50 % de HE est publiée sur internet pas la compagnie des sens. Je vais revoir les doses par rapport à vos conseils. Merci.

  19. Bonjour Cecile
    Bravo pour votre blog et votre humour que je goûte (d’huile essentielle ) particulièrement…
    Je souffre du bas du dos, lumbago je pense mais qui s’avère devenir chronique, j’ai téléchargé votre appli sur mon smartphone et je viens d’essayer vôtre synergie avec les 2gts de laurier noble 2 gts de menthe poivrée, 2 d’eucalyptus citronné et 2 de gaultherie couchée avec une noix d’HV d’amande douce. Le mélange semble excellent mais puis je multiplier les gouttes pour arriver à remplir un flacon de 50ml et dans ce cas suis je toujours respectueux de la posologie que vous préconisez. D’autre part une noisette ça fait combien en gouttes?
    Merci beaucoup et si je n’utilise pas la bonne adresse pour vous écrire merci de m’en informer.
    Bien à vous
    Jean-Marc

    Envoyé de mon iPhone

    • Bonjour Jean-Marc, pour les douleurs on peut monter à 20% (10% d’HE suffisent en général)- il y a une vidéo sur les calculs sur la chaîne youtube. En l’occurence, la noisette peut être une petite cuillère à café

  20. Salut 🙂

    J’ai voulu réalisé une crème de jour maison aux huiles essentielles. J’ai utilisé 3 huiles végétales, un hydrolat, du gelisucre, de la vitamine E, un conservateur, de l’extrait de pépins de pamplemousse, et 6 huiles essentielles différentes. Malheureusement j’ai raté mon émulsion et je me suis rendu compte tout à la fin quand l’huile est remonté à la surface.. j’ai donc rechauffé ma crème au bain marie pour refaire l’emulsion seulement voilà toute les huiles essentielles était du coup déjà dedans.
    Ma question est donc, est ce que ma crème est devenu dangereuse ? A t-elle perdu ses propriétés ? Est ce que je peux l’utiliser ?

    Merci d’avance pour ta réponse 🙂

    • Bonjour Virginie, tu as eu le bon réflexe pour ne pas tout jeter! Si le réchauffage a été doux, ça peut être ok. Dans le pire des cas, effectivement, les HE ont perdu de leurs propriétés, mais elle n’est pas dangereuse. Si à l’odeur tu trouves que c’est ok, go!

  21. Bonjour,
    j’habite dans la région de Montpellier. Pouvez-vous me recommander un phytothérapeute SVP ? Je souhaite remplacer mon traitement THS (traitement hormonal de substitution) par des méthodes beaucoup plus naturelles, même si le médecin qui me suit m’assure que ce traitement est sans danger, je ne suis pas rassurée…
    merci beaucoup pour vos conseils éclairés
    Dominique

  22. Madame Mahé, Bonjour.
    Je vous ai écris un post sur LinkedIn
    Il est question de collaboration, veuillez s’il vous plaît lire ce post.
    Merci

  23. Ping : Des huiles essentielles et des cheveux (partie 1/2) – Cheveux d'O

  24. Ping : Des huiles essentielles et des cheveux (partie 2/2) – Cheveux d'O

  25. Bonjour l’HE de niaouli est préconisée en utilisation après les séances de radiothérapie (afin d’éviter les brûlures) mais j’ai lu que cette HE est fortement déconseillée en cas de cancer hormono-dépendant. Est-ce vrai ? Merci

    • Bonjour Danièle, c’est vrai, car elle contient du viridiflorol qui est oestrogen-like, donc selon la pathologie, ce n’est pas recommandé

  26. Bonjour,
    Félicitations pour la clareté de vos explications et ce souvent teintée d’une pointe d’humour ce qui ne gâche rien;-)
    Concernant les 20 gouttes maximales par jour, je suppose que l’on doit tenir compte des gouttes prises par voie orale; mais, comment calculer la dose quotidienne lorsque l’on applique en plus un mélange ( ex dans un flacon de 10 ml HV amande douce 5g HE Ravintsara et 5g HE Niaouli et 5 g HE Eucalyptus radiata, une apllication matin et soir sur le thorax 3X par jour pour bronchite) car on n’applique que peu du mélange et ce si en plus, on utilise HV avec HE diluée à 1% à des fins cosmétiques, doit-on tenir compte de cette dernière? Bref, ce n’est pas si simple mais je suis certaine que vous avez un conseil judicieux à me fournir.
    C’est vrai que la connaissance des huiles essentielles est indispensable pour pouvoir les utiliser ( et ce n’est pas si facile!!) et plus on lit d’ouvrages , plus cela peut paraitre complexe et difficile à maitriser . Ensuite, si on veut progresser et assimiler, il faut bien se lancer et là, non plus ce n’est pas si facile !! et surtout, ce qui manque le plus quand on veut les utiliser , c’est l’échange avec un (e) expert(e) afin d’être rassurée et confirmée ( ou non ) dans son choix.
    En tout cas, merci pour tous vos précieux conseils, pour le temps que vous passez à faire des articles et fiches agréables et claires et pour vouloir transmettre vos connaissances.
    Bien cordialement

  27. Bravo pour cet article très intéressant et tellement rare dans ce domaine.
    Et notamment quand je lis sur certains sites cosmétiques le fait d’appliquer 20 gouttes d’huiles essentielles et cela tous les jours !
    Merci de prendre en considération la globalité, à savoir, l’huile essentielle, le corps, la récurrence du produit, et donc les potentiels risques.
    Très belle journée !

  28. Très intéressant votre article sur le dosage des huiles essentielles.
    Personnellement j’utilise des huiles anti inflammatoires pour de la polyarthrite : gaultherie et eucalyptus citronné.
    Ce nest pas évident de doser.
    Cordialement.
    S. Tallaj

    • Bonjour Simone, ça s’apprend! J’ai fait une vidéo sur ma chaîne youtube il y a 15 jours pour expliquer les calculs 😉 A bientôt!

  29. Ping : Calcul de dilution en aromathérapie

  30. Très bien synthétise
    Il est vrai que ce n est pas évident de savoir choisir la bonne plante
    Que pensez vous souvent sur les sites il y a un mélange de plusieurs HÉ?
    Merci pour ce blog qui est très enrichissant
    Helene

    • Bonjour Hélène, pour ma part j’aime trouver l’huile essentielle avec laquelle j’ai la meilleure affinité et l’utiliser seule car elle peut se suffire à elle-même. Mais parfois, ce n’est pas possible ou pour maximiser les chances de résultats, on réalise une “synergie”, c’est à dire le mélange de plusieurs HE qui vont se compléter et donner de meilleurs résultats que si elles avaient été prises une par une. Pour une synergie, on choisit 3 ou 4 huiles essentielles en général. Certains fabricants font des mélanges de 41 HE: là c’est une soupe, ce n’est plus une synergie car plus on en mélange, plus leurs propriétés vont être “diluées” dans la masse. Pour plus d’infos, voir commentaire à Jean-Denis, deux com en-dessous le votre. A bientôt!

  31. bonsoir,on m’a recommandé: teinture mère de thuya+he de teatree+he de niaouli+he de ravinstara à appliquer 2 fois par jour sur une tumeur grosse comme un pamplemousse chez un vieux cheval
    qu’en pensez-vous?comment doser tout ça?avec ou sans huile?avec ou sans he delavande?avec ou sans he d’immortelle?MERCI;

    • Bonjour Vandenbrouck, je ne suis pas qualifiée pour les dosages chez les animaux. Il faut demander les doses à un vétérinaire, qui aura des ordres de grandeur selon le poids. Je ne pense pas qu’il y ait d’huile à ajouter, en tout cas pas pour faire la dilution, car en général le degré alcoolique des teintures permet d’y mélanger les huiles essentielles. Demandez des précisions à la personne qui vous a recommandé ça au niveau de l’ajout d’autres huiles essentielles et de leurs choix, car je ne les comprends pas … ce ne sont pas des HE antitumorales comme peut l’être l’encens…quelle est la source de ces informations?

  32. Bonjour, tout d’abord merci pour votre super site ! J’ai deux questions à propos de dosage, dont je n’arrive pas à trouver la réponse (même dans le génial livre de Franchomme que j’ai lu sur vos conseil ;)) :

    Est-ce qu’une synergie est efficace même s’il manque une huile ? Parce que j’ai beau avoir une petite collection, impossible d’avoir tout…
    Et aussi est-ce que l’on peut remplacé l’huile manquante par une autre ayant la même molécule principale ?
    En fait, je crois qu’ne rédigeant la dernière question j’ai un peu répondu à ma question non ? J’ai bien fait de la tapé en tout cas.
    Ce qui serait bien finalement c’est un tableau avec les huiles interchangeable alors ?
    Merci pour votre aide 🙂
    Jean-Denis

    • Bonjour Jean-Denis, tout dépend de l’huile essentielle manquante 😉 Oui, je sais, ce n’est pas une réponse, mais de plus en plus on voit des synergies à rallonge avec 10 huiles essentielles, ce qui est clairement démesuré. Ca signifie qu’on ne sait pas bien ce qu’on veut cibler. Toute la difficulté lorsqu’on s’inspire d’une synergie existante est de comprendre l’intention qu’il y a derrière le choix de chaque he. Ca va au-delà du remplacement d’un composé chimique par un autre. Par exemple, la lavande fine est mise dans beaucoup de synergie car on considère qu’elle augmente le potentiel de chacune des autres he. Parfois on met aussi des he plus douces dans une synergie appliquée pure pour temporiser les effets d’he dermocaustiques. Donc oui on peut remplacer une he par une autre à condition de bien savoir pourquoi elle était là au départ (quel composé, quel rôle, quel équilibre…)… d’où l’absence de tableau récap’. J’espère ne pas avoir embrouillé davantage les choses 😀 A bientôt!

      • Bonjour Cécile,

        merci pour ta réponse 🙂 ! Elle est très intéressante et je comprends mieux comment son choisies les synergies. Il faut vraiment s’y connaitre alors pour remplacer une huile manquante dans une “recette” en fait.
        Je vais donc rester avec ce que je faisais : la synergie sans l’huile manquante mais en diminuant les gouttes d’HV.
        C’est toujours dur d’avoir des recette simples et même avec 28 flacons il m’en manque toujours un 😉
        Merci pour ton blog et tes conseils !
        Bonne continuation.
        Jean-Denis

  33. Merci, j’ai mis votre blog dans mes favoris et j’ai enregistré vos fiches dans mon téléphone car je débute en HE et je le trouve très documenté et allant à l’essentiel.

    • Bonjour Nathalie! Merci, je suis fière d’être dans votre téléphone 🙂 Enfin, plutôt mes fiches. En tout cas, bientôt ce sera encore mieux: l’application Plante Essentielle pour les smartphones où on pourra retrouver les fiches par propriétés, des recettes, les articles du blog…

  34. Bonjour,

    Étant sujette au migraine à cause de la fatigue j’ai voulu tester de l’huile essentielle de menthe poivrée en massage sur les tempes. Dans mon livre il était écrite 1 gouttes sur chaque tempes. J’ai donc essayer pur mais la sensation en suivant était très désagréable. J’ai donc ensuite passé de l’huile végétal de camélia pour apaiser. Faut-il tout le temps que je la dilue? Ou me conseillez vous peut être une autre huile? Cordialement.
    Alice.

    • Bonjour Alice, si la sensation vous semble désagréable, vous pouvez vous préparer un mélange dilué à 50% HE et HV. L’idéal serait d’avoir sous la main un petit roll-on pour y mettre le mélange 😉 Au niveau des autres huiles sur la migraine elles ne vont pas être spécifiques de la migraine mais de la cause: votre migraine est-elle digestive, ophtalmique, liée à la tension? Au niveau des tisanes, la grande Camomille est indiquée traditionnellement

      • Généralement les migraines sont liée à un manque de sommeil. Je vais essayer de me trouver un rôle on pour faire un mélange de he menthe poivrée et hv. Nivau hv j’ai de la camélia cela suffit il? Et quand vous dites 50 50 on met quand même nettement plus hv non?
        Merci pour vos réponse rapide .

        • 🙂 non 50 50, ça veut dire autant de gouttes d’huile que d’huile essentielle. Je ne connais pas les vertus de l’huile de camelia, mais n’importe quelle huile sèche de la cuisine peut faire l’affaire (sésame, tournesol, colza…). Si vous trouvez que la dilution n’est pas assez importante, vous augmentez la quantité d’huile végétale, c’est même plus économe- il faut néanmoins que l’effet bénéfique soit au RDV! Voici le lien vers l’article sur la menthe poivrée: https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-menthe-poivree/

          • OK merci beaucoup pour vos réponses. Bonne soirée et à très bientôt.

  35. Bonjour Cécile,

    Je sais comment diluer les HE dans des HV mais je voudrais connaitre comment doser dans les bases neutres en gel.

    Par exemple, pour le psoriasis je voudrais préparer une crème pour plusieurs jours.

    Merci de vos conseils qui sont toujours les bienvenus.

    Cangivel

    • Bonjour Cangivel, je ne comprends pas la question? Le calcul en % reste le même à faire sur la totalité des ingrédients… quantité d’HE+ eau + cire d’abeille pour une crème = 100% Voir mon article sur la crème à l’aloé vera pour un exemple 😉

  36. Ping : Aloe Vera, Brûlure: éteindre Le Feu Avec Les Huiles Essentielles

  37. Bonjour,
    j’utilise régulièrement sur mon visage, pour traiter mes problèmes de peau, l’HE de manuka diluée dans ma crème.
    Je l’utilise peut être à tort. Qu’en pensez-vous?

    • Bonjour, c’est une très belle huile essentielle! Elle ne fait pas encore partie de celles que j’ai testées, mais elle a une sacrée réputation: encore plus efficace que le Tea-tree. C’est a priori une amie de la peau, car quand je regarde les constituants, ce sont essentiellement des sesquiterpènes et des cétones, donc de ce côté là, aucun soucis. Par contre, les cétones étant neurotoxiques, c’est à exclure si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Donc j’en pense que tout dépend le dosage. Si c’est un dosage cosmétique comme mentionné ci-dessus, pour l’épiderme, ça ne pose pas de problème. Par contre si vous me dites que vous mettez 30% ça me paraît être clairement excessif, d’autant plus quand on sait que l’he de manuka est efficace à faible dose 🙂