La lavande, ou plutôt les lavandes, car il existe plusieurs huiles essentielles, là encore, dont les propriétés et aussi les contre-indications diffèrent. Celle dont je veux vous parler est la lavande fine ou Lavandula angustifolia.

Cet article est écrit dans le cadre du #defi50 Tester 50 huiles essentielles en 50 semaines. Pour accéder aux deux autres articles, cliquez ici: L’huile essentielle de Lavande fine (Lavandula angustifolia). Pour en savoir plus sur mon défi: Le #defi50 pour sensibiliser au bon usage des huiles essentielles Faites le connaître!

1, 2, 3… lavandes !

Mais là, on se confronte à une nouvelle problématique que je n’avais pas abordée jusqu’ici… il y a plusieurs noms latins différents pour une seule et même espèce de lavande. Oui, je sais, c’est un truc de fou, à croire qu’on est persécutés par des botanistes fous ! L’explication est toute simple : comme plusieurs botanistes l’ont découverte, ils lui ont chacun à leur tour donné un petit nom. Ainsi, Miller l’a appelée Lavandula angustifolia, Chaix l’a appelée Lavandula officinalis et un certain DC a décidé de la nommer Lavandula vera !

En français, elle est indifféremment appelée Lavande vraie, Lavande fine ou Lavande officinale. Donc si vous en avez une des trois, c’est bon, c’est celle-là.

Par contre si vous avez une Lavandula spica ou Lavandula latifolia, il s’agit de la lavande aspic, qui ne présente pas tout à fait les mêmes propriétés et surtout, selon où elle est produite, sa haute teneur en camphre (les cétones…) la rend strictement contre-indiquée dans plusieurs cas. Bien se renseigner.

Le lavandin (Lavendula burnatii), c’est encore autre chose puisqu’il s’agit du croisement de la lavande vraie et de la lavande aspic (c’est un hybride). Ils e reproduit uniquement par bouture, coûte beaucoup moins cher et a également un usage différent.

Enfin, si vous possédez Lavandula stoechas (lavande papillon ou lavande stoechade), c’en est encore une différente, et celle-ci est toxique, alors attention !

champs-lavendula

Composition et contre-indications de l’huile essentielle de Lavande fine (Lavandula angustifolia)

Bon, revenons à notre Lavandula angustifolia et ce qu’en dit Franchomme.

Arghhh quand j’ai vu la liste, j’ai failli tomber de mon canapé (il y a plus de 300 principes actifs !). Je ne vais donc pas les lister tous dans le détail, seulement par famille pour les moins importants en quantité :

  • Monoterpènes (5%)
  • Sesquiterpènes (3%)
  • Alcools non terpéniques et monoterpéniques (= monoterpénols) (45%) : linalol (32-42%), terpinène-1-ol-4, alpha-terpinéol, bornéol, géraniol, lavandulol
  • Esters non terpéniques et terpéniques (50%) : acétates de linalyle (42-52%), de terpényle, de géranyle, de lavandulyle
  • Oxydes (2%) : 1,8 cinéole (0,7 à 2,3%), linaloloxyde, caryophyllène oxyde
  • Cétones non terpéniques et terpéniques (4%) : 1-octène-3-one, p-méthyl-acétophénone, camphre
  • Sesquiterpénones
  • Aldéhydes non terpéniques et terpéniques (2%)
  • Lactones
  • Coumarines

C’est marrant parce que le linalol, rappelez-vous, c’est ce qu’il y avait dans le thym à linalol testé il y a 15 jours!! Donc pas de danger du côté des monoterpénols.

Ensuite, comme dans le thym à linalol, les esters (acétate de linalyle, comme dans le thym!!!) sont très présents mais ne présentent aucun danger ! Tout va bien donc.

Sauf que quand même deux autres principes actifs ont attiré mon regard dans la liste : le camphre et le 1,8 cinéole (aussi appelé eucalyptol), qui présentent des contre-indications. Toutefois, la faible proportion ici ne devrait pas nous inquiéter.

Bilan : aucune contre-indications !

Comme souvent dit ici et là, la lavande fine est une huile essentielle que l’on peut appliquer pure sur la peau. Cependant, cette utilisation à long terme, comme pour toute huile essentielle peut finir par générer des allergies. Les personnes présentant un terrain allergène ou souhaitant utiliser cette huile essentielle régulièrement sur la peau feraient bien de la diluer dans de l’huile végétale malgré tout car comme toutes les huiles essentielles, elle contient des allergènes.

Elle fait même partie des huiles essentielles qui peuvent être utilisées durant la grossesse (plus de 3 mois) ou sur les bébés de plus de six mois (à condition d’être diluée !!!)

brin-lavande

Propriétés de l’huile essentielle de Lavande fine (Lavandula angustifolia)

Elle sert à tout ! Non, j’exagère, mais elle est vraiment très polyvalente et à ce titre elle rejoint sans hésiter les indispensables, le top 5 des huiles essentielles à avoir chez soi.

La présence des monoterpénols et des esters terpéniques rendent sa composition très proche du thym à linalol, pourtant ses propriétés diffèrent. Plus surprenant, son action anti-infectieuse n’est pas aussi importante et Franchomme souligne qu’elle est variable. Il en est de même pour son activité anti-inflammatoire. Là où elle est puissante, c’est en tant qu’anti-spasmodique. Elle est calmante, sédative, hypotensive et décontractante musculaire. Ce n’est pas pour rien si c’est l’huile essentielle de référence, la première évoquée lorsqu’il est question de difficultés d’endormissement !

Mais… vous allez me dire pour ceux qui connaissent la petite histoire sur la lavande (voir juste en-dessous) : où sont ses propriétés de cicatrisante qui guérit miraculeusement les plaies ? Je vous répondrai : dans la lavande aspic. Même si la lavande fine agit aussi à ce niveau, ce n’est pas elle la plus efficace. Et pour les poisons et les propriétés d’antivenin ? Pareil, c’est la lavande aspic. Donc, oui la lavande fine sert à tout, mais elle ne fait pas tout aussi bien que les autres huiles essentielles. On ne peut pas exceller dans tous les domaines !

Tout est parti d’une maladresse finalement. René- Maurice Gattefossé travaillait sur les huiles essentielles dans son laboratoire à Lyon, quand soudain… une explosion ! Sa main est gravement brûlée, tout de suite, il la trempe dans un récipient empli d’huile essentielle de lavande. Sa guérison spectaculaire (pas de cicatrice, pas d’infection) est à l’origine de la popularité de la lavande.

Indications et voies d’utilisation de la Lavande fine

Olfaction, diffusion

Par cette voie, on utilise aussi bien la lavande pour désodoriser, assainir que pour détendre, apaiser et chasser les moustiques. Les romains l’utilisaient déjà pour parfumer l’eau du bain, ce qui lui a valu son nom, qui vient de lavare, laver en latin. L’eau de lavande fut inventée lors de la grande peste au 17° siècle pour se protéger de la contagion… diffuser de la lavande en intérieur, n’aurait que des bénéfices !

lavande-seche

Voie cutanée

Pure, de préférence diluée. La dilution peut aller jusqu’à 50% sans problème. Son utilisation la plus connue est certainement pour soulager les piqûres d’insectes, même les guêpes (j’ai testé, je vous raconterai ça), et comme répulsif. L’avantage est qu’elle apaise physiquement et agit également psychiquement en cas de choc associé à la douleur de la piqûre ou de la brûlure. Elle joue sur les deux tableaux, du mental et du physique, et c’est ce qui la rend si exceptionnelle et une alliée de choix pour le traitement de douleurs aiguës ou chroniques.

Elle offre des possibilités dans le traitement des brûlures et des coups de soleil, et différentes sortes de dermatoses infectieuses comme le zona, la varicelle, l’eczéma.

Elle peut atténuer ou faire disparaître les traces de cicatrices.

Elle est indiquée en complément, comme adjuvant en cas de phlébite grâce à ses propriétés d’anti-coagulante légère et fluidifiante.

En massage, elle a les mêmes indications qu’en diffusion avec une action en cas d’insomnie, de troubles du sommeil, d’angoisse, de dépression et autres problèmes d’origine nerveuse (spasmes abdominaux, maux de ventre, troubles cardiaques sans origine apparente). Il est possible de profiter de ses bienfaits dans un bain relaxant (diluer une vingtaine de goutte dans un peu de lait avant de verser dans le bain ou un dispersant du commerce).

L’huile essentielle de lavande fine a un effet synergique ce qui signifie qu’elle augmente l’efficacité des produits auxquels on l’ajoute. De ce fait, elle entre dans la composition de nombreux remèdes, recettes cosmétiques, et synergies pour le bien-être.

Dans le domaine cosmétique/ beauté, elle est indiquée dans les préparations contre la transpiration excessive des pieds, elle est une alliée de la peau car elle favorise la régénération des cellules de la peau (c’est pour ça qu’elle est efficace sur les brûlures) et régule la production de sébum. Elle est utile en cas d’acné. Elle stimule la pousse des cheveux.

Concernant le mythe de la lavande qui exterminerait les poux, je vous invite à consulter cet article très bien documenté et à vous faire votre propre idée: L’huile essentielle de lavande est-elle efficace contre les poux?

Voie orale

Une goutte dans une cuillerée de miel, avant de se coucher, c’est une autre manière de profiter de son effet apaisant. Bon, je ne trouve pas que c’est la façon la plus agréable de profiter de la lavande, mais c’est une possibilité ; moi je vais opter pour le bain chaud 🙂

Sinon, on peut l’utiliser en cuisine, pour parfumer les yaourts ou les gâteaux (1 goutte suffit, diluer préalablement dans une matière grasse).

Aromathérapie énergétique de la lavande

aroma-energie-lavande

Comme on l’a vu plus haut, la lavande a une action forte sur psychisme. C’est un alliée en cas de nervosité, d’angoisse, de dépression : elle apaise et permet de retrouver un équilibre en agissant sur le corps et l’esprit en même temps. Elle peut selon les besoins être tour à tour stimulante et relaxante. Elle est associée au septième chakra « Sahasrara ».

Conservation

Pas de durée. Il n’y a pas de risque qu’elle devienne nocive. Elle peut éventuellement perdre de ses arômes et de son efficacité, ce qui peut être évité en respectant bien les conditions de conservation : les 6 commandements pour bien conserver ses huiles essentielles

Envie d’emporter le pouvoir de la lavande avec vous? Téléchargez la fiche ci-dessous!

ficheHE6-lavande

Recherches utilisées pour trouver cet article:https://plante-essentielle com/huile-essentielle-de-lavande-fine-lavandula-angustifolia-proprietes-et-utilisation-sans-danger/, toxicité huile essentielle lavande, effets huile essentielle lavande angustifolia, huile essentiel lavande vrai danger, huile essentielle lavande il i a t il risque d accoutumence et dependance, lavande angustifolia voie orale, lavande angustifoliz stp angustifolua propruetes, toxicité he lavande, usage de lhuile essentielle de lavande

    13 replies to "Huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia) : propriétés et utilisation sans danger"

    • […] nous citons un passage de l'article du site plante-essentielle.com,  qui ​affirme ​dans un article sur les trois lavandes : « comme plusieurs botanistes l’ont découverte, ils lui ont chacun à leur tour donné un […]

    • […] ma crème, je choisis un mélange d’HE de lavande vraie (Lavandula officinalis ssp. angustifolia) et d’HE de Tea Tree (Melaleuca alternifolia à […]

    • Christiane Truchon

      Bonjour, merci pour les fiches très utiles. J’ai commencé à avoir des angiomes rubis il y a une vingtaine d’années et maintenant j’en ai beaucoup surtout sur les bras et les cuisses. Est-ce que les HE pourraient m’aider à les faire disparaître?

      • Cécile MAHE

        Bonjour Christiane, il y a effectivement des HE très intéressantes pour la circulation sanguine (Cyprès toujours vert) et la cicatrisation (immortelle corse ou hélichryse italienne) qui sont excellentes pour ca. Le Céleri donne également une HE particulièrement utilisée pour tout ce qui est tâche sur la peau car elle est dépigmentante (mais elle est aussi photosensibilisante, attention au soleil). La dilution peut être élevée car on va appliquer de manière localisée. Dans les huiles végétales, le tamanu est une excellente circulatoire. Je vous invite à regarder cette formule de Christine d’Oleassence, un site sérieux: https://www.oleassence.fr/traiter-langiome-rubis-sans-laser

    • […] L’HE de Lavande vraie ou lavande fine (Lavandula angustifolia), la mieux tolérée de toutes, même pure (voir fiche très bien faite de plante-essentielle). […]

    • […] composition est très proche de celle de la lavande fine, très douce aussi avec les esters et les monoterpénols très bien tolérés par voie […]

    • […] Immortelle (qui peut également être appliquée sur les hématomes), le Palmarosa également, la Lavande fine, le Romarin à verbénone sont […]

    • […] anxiolytiques et neurosédatives. Ce n’est pas un hasard si on la range aux côtés de la Lavande fine et de la Camomille noble ! Elle apporte de l’espoir et aide à positiver. Et puis, son odeur […]

    • […] Les monoterpénols encore plus ! D’ailleurs cette composition fait vraiment penser à la Lavande fine (et au Thym à linalol), qui pour le coup est la championne de la tolérance cutanée ! Concernant […]

    • Josy

      Merci pour ce blog très agréable à consulter, magnifiquement illustré et très sérieux sur le plan du contenu!

      • Cécile

        Merci Josy, ça illumine ma journée ce joli compliment!

    • S4br1n4k

      J’aimais déjà la lavande, mais maintenant que j’ai lu ton article magnifiquement structuré et clair, je l’aime encore plus! Merci! 🙂

      • Cécile

        Merci Sabrina, moi aussi je l’adore! C’est sans doute celle que j’utilise le plus, rapport aux moustiques

Leave a Reply

Your email address will not be published.