C’est l’histoire d’un regret, une rencontre inachevée, une chance laissée passée…. pour moi et plus surprenant, pour tout un sous-continent aussi ! Le Santal blanc est-il condamné à finir au musée ?

credit photo de couverture: Katie, license creative commons

Lors de mon voyage en Inde, j’ai eu la chance de trouver quelques merveilleuses huiles essentielles. Je les ai testées pures sur la peau, ou plutôt le médecin ayurvédique les frottait avec son poignet sur le mien, au bout d’un moment… il ne restait plus assez de poignet disponible !

Il n’a pas compris que je ne souhaite pas acheter l’huile essentielle de Santal. Ce bois si typique, si indissociable des cérémonies religieuses. La poudre entre dans la composition des encens et autres préparations dont s’enduisent les moines à l’occasion du pèlerinage sur le Gange qui se trouvait à deux pas de là.

sandalwood-inde2

L’odeur ne m’a pas plus (eh oui!). En 2012, je ne m’y connaissais pas encore suffisamment pour savoir si c’était parce que l’huile essentielle n’était pas de qualité ou si c’est parce que c’est moi qui manquait de nez, vu que je les avais boudées quelques années. A moins que je ne boudais autre chose à ce moment de ma vie (voir plus bas… je ménage le suspens !).

Vu la qualité de celles que je lui ai achetées, je pencherai avec humilité pour l’une des deux dernières propositions : je n’ai pas su déceler le potentiel de cette huile essentielle. Car le Santal, c’est un peu comme le Patchouli, il prend de la profondeur, une odeur boisée, ambrée, orientale… il faut être patient. Mais, ça, je ne le savais pas. Ce que je ne savais pas non plus, c’est que le Santal d’Inde est difficile à trouver en France : cupidité, écologie, politique, marché mondial et droits des peuples s’entremêlent joyeusement pour nous rendre la tâche bien difficile. Démêler le vrai du faux ? Bon courage ! Je vous en dis davantage au fil de cet article. En attendant, voyons pourquoi ce Santal est considérée, au même titre que la Rose comme une des huiles essentielles les plus exceptionnelles au monde…

Plusieurs espèces de Santal

Tous les Santals ? Ah non ! Comme d’habitude, il y a Santal et Santal, ne mettons pas tous les bois dans le même panier. Celui dont je parle ici est le Santal blanc ou Santalum album, l’espèce originaire d’Inde, enfin… si on veut ! Car l’Australie, où pousse le Santalum spicatum a réagi face à la moindre qualité de son Santal à l’odeur résineuse, fumée, plus « brute » et boudée des parfumeurs: le pays a développé une plantation de Santalum album indien, patiemment pendant des dizaines d’années. En effet, pour extraire son huile essentielle, l’arbre est déraciné (l’huile essentielle de la meilleure qualité se trouve d’après Michel Sommerard- voir la référence ici pour amazon- dans les racines et à la base du tronc) mais il faut patienter 25 ans a minima pour qu’il atteigne sa maturité. C’était en 1929… « The Sandalwood Act » visant à assurer la pérennité et la durabilité du plus précieux bois commercialisé au monde était adopté au pays des kangourous.

Et aujourd’hui, ironie du sort, alors que l’Inde se débat avec une ressource en péril, amenuisée, des restrictions d’exportation et un prix de l’huile essentielle ayant explosé tous les plafonds … l’Australie peut vendre l’huile essentielle de ce bois acclimaté deux fois moins cher avec la garantie d’une ressource durable, gérée de manière responsable (12 graines plantées pour un arbre abattu si je ne me trompe pas).

santal-uicn-espece-menacee
Pour vérifier qu’une espèce est en danger, taper son nom latin sur le liste de l’UICN ; le Santal est classé comme vulnérable, on le voit sur l’échelle, la balance peut pencher d’un côté comme de l’autre… http://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.1998.RLTS.T31852A9665066.en

 

L’Indonésie voisine, elle aussi, profite du créneau, comme la Chine, mais avec une qualité de distillation qui ne semble pas tout à fait à la hauteur. Bref… le malheur des uns….

Question : la qualité du bois de Santal australien est-elle équivalente, notamment à la très célèbre variété de Mysore ? Il y a débat. Mais le fait est qu’aujourd’hui, difficile de trouver une huile essentielle de Santal en Inde qui ne soit pas coupée avec d’autres santal ou pire braconnée, si bien que l’appellation Santal de Mysore a perdu de son aura (voir ici pour une petite visite sur le blog de Venezia) et n’est plus autant synonyme de qualité que par le passé. Et puis… l’Inde pourrait également importer du Santalum album australien pour pourvoir à la demande. Et la boucle est bouclée me direz-vous ! Pour l’instant le bois de Santal blanc australien semble se cantonner à une vente en poudre pour l’encens, la cuisine …

poudre-sandalwood

Quant à l’espèce endémique (elle ne pousse pas ailleurs!) de Nouvelle Calédonie, le Santal jaune, Santalum austrocaledonicum, vous ne risquez pas de la trouver à tous les coins de rues. Sa qualité pour la parfumerie serait encore supérieure au Santalum album, si bien que les parfumeurs ont la main mise sur ce trésor. Mais qui sait, la filière se développe et a priori de manière durable, responsable ! Et sur certains sites on en trouve (ex 25€ les 5ml).

Attention, on appelle parfois l’Amyris balsamifera de Haïti « Santal des Indes occidentales ». Il possède également des propriétés intéressantes et très similaires d’ailleurs au Santal blanc appelé Santal des Indes Orientales autrefois.

A noter, il y a aussi un santal est-africain (Kenya, Tanzanie, Zimbabwe, Ouganda) Osyris tenuifolia ou faux -santal qui est surtout utilisé comme fragrance en parfumerie.

Le Santal rouge (Pterocarpus santalinus), lui n’a rien à voir: il est utilisé en tant que teinture pour un joli rouge grenat.

Composition de l’huile essentielle de Santal blanc (Santalum album)

C’est la composition donnée par la littérature, mon histoire ne s’arrêtant pas là, je ne possède toujours pas d’huile essentielle de Santal. Prise de remords, j’ai demandé à un ami qui habitait là-bas il y a 3 ans de m’en trouver en magasin d’état, seulement voilà, il est tombé malade, les aléas de la vie, et finalement je n’en ai jamais reçu !

(le Santal me fuit…)

  • Sesquiterpénols (70%) : santalols
  • Sesquiterpènes (8%) : santalènes
  • Acides carboxyliques (2,5%)
  • Aldéhydes : sesquiterpénals
huile-essentielle-santal-blanc
C’est bien le bois du Santal qui est distillé  Tree growing in native habitat Photograph by: Sek Keung Lo, Creative commons 

Bref, de toute façon, quelle que soit l’analyse que vous consulterez, le verdict est sans appel, le Santal est riche en santalol. Point, rien d’autres à inventer. Et ce qui est chouette, c’est qu’il a une excellente tolérance cutanée, pas vraiment de contre-indications et que des qualités (en même temps, vu son prix, il vaut mieux!). Cerise sur le gâteau : bien conservé, c’est une huile essentielle comme je l’ai dit plus haut qui se bonifie avec le temps, donc pas de risque d’en perdre une goutte !

Cependant, en ce qui concerne les femmes enceintes et allaitantes, le Santal blanc est prohibé, tout comme pour les enfants de moins de 7 ans. Toujours et encore la fameuse présence des sesquiterpénols suspectés d’avoir une action hormonale, à rapprocher de l’action des phéromones.

Propriétés de l’huile essentielle Santal blanc

La présence combinée des sesquiterpénols et des sesquiterpènes ne laisse aucun doute sur les propriétés décongestionnante veineuse et lymphatique de notre huile essentielle Santal si convoité. Il a également une action endocrinomodulante et régénérante cutanée. C’est un anti-inflammatoire et un excellent antibactérien pour la peau et sa douceur en fait un antiseptique précieux pour les muqueuses. Tout comme le Palmarosa, il est cardiotonique. Son petit plus ? Si il est si utilisé en parfumerie, c’est parce qu’il a un pouvoir de fixation exceptionnel !

he-santalum-album
Close-up of the flowers Photograph by: omprod Creative Commons License

Ses propriétés sur le psychique ne sont plus à démontrer vu que ça fait plus de 4000 ans qu’il est utilisé dans les rites religieux, les cérémonies de mariage, pour la méditation, et même l’embaumement des princes de Ceylan.

Utilisations et voie d’administration de l’huile essentielle Santal blanc

Voie atmosphérique

On oublie la diffusion vu son prix.. sauf pour une grande occasion, quelque chose de particulier éventuellement car dans les faits rien n’empêche de l’utiliser de cette manière.

On préférera l‘olfaction au flacon pour ne pas en perdre une miette et se laisser absorber par l’harmonie, la paix qu’il procure. A condition d’aimer son odeur. Or, rien n’est certain. Car en olfactothérapie le verdict est sans appel : si cette odeur vous déplaît en tant que femme, c’est que vous avez un problème avec votre féminité et votre sexualité. C’est pas moi qui le dit mais Alain Faniel (voir ici pour la référence sur amazon). Messieurs, ne pensez pas vous en sortir à si bon compte, vous aussi vous voilà condamné à aimer cette odeur : sinon, c’est que vous êtes en difficulté avec votre sensibilité, vos émotions. Pour cet auteur, il faut soigner le mal par le mal et entamer un travail avec le Santal de toute urgence. Bon, j’espère qu’il ne me lit pas, car je caricature outrageusement héhé.

L’inhalation humide est possible mais là encore, c’est un peu dommage de l’utiliser ainsi.

Voie orale

Non nécessaire, mais possible.

Voie cutanée

Vous l’aurez deviné, c’est cette voie qui reste la voie royale puisqu’on profite également de son odeur. Mais attention, à voir le nombre de ses indications, on pourrait n’utiliser que lui dans notre trousse d’aromathérapie. Or nous avons, pour plusieurs de ces problématiques, des huiles essentielles plus communes et tout aussi efficaces qui n’impliquent pas d’abattre des forêts dans des pays lointains….

huile-essentielle-bois-santal
Un jeune Santal qui ne demande qu’à vivre jusqu’à cent ans….
L. Shyamal – Own work- CC BY-SA 3.0

Au niveau circulatoire, l’huile essentielle de Santal est utile en cas de varices, d’hémorroïdes, de congestion du petit bassin (au cours des menstruations) et de fatigue cardiaque.

Ses propriétés anti-inflammatoire, antispasmodique et calmant peuvent être mises à profit en cas de douleurs, notamment lumbago, sciatique, névralgie, rhumatismes.

En cas d’infections, l’huile essentielle Santal blanc est là aussi avec une préférence pour les bactéries de la peau et une affection pour les muqueuses, il faut dire que sa tolérance cutanée en fait un bon allié pour tout ce qui est de l’ordre des infections vaginales (mycoses) ou même buccale. Mais pour être tout à fait juste, il a également prouvé son efficacité au niveau du cuir chevelu, des creux axillaires et des pieds également (pied d’athlète). Il est aussi intéressant en cas de cystite, prostatite (il est légèrement diurétique). On peut également penser à lui pour les infections respiratoires.

Régénérante cutanée, son huile essentielle est utile aussi bien pour la beauté (rides, peau fatiguée), que pour les problèmes circulatoires (couperose), ou les démangeaisons en cas d’eczéma ou de psoriasis. Il a également fait ses preuves pour lutter contre les odeurs corporelles.

essence-santal-inde
By J.M.Garg – Own work, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5332583

N’oublions pas qu’en cas d’insomnie ou de troubles du rythme cardiaque, il peut également intervenir comme calmant, équilibrant.

Il est prisé dans les parfums pour sa fragrance, ses notes boisées, balsamiques, chaudes , mais aussi pour son pouvoir fixateur exceptionnel.

(voici en complément un article que j’ai bien aimé au cours de mes recherches sur l’osmothèque, le conservatoire de ces odeurs si insaisissables)

!!! Notons que cette huile essentielle peut être (comme les autres d’ailleurs!) utilisée très diluée sans que cela affecte son efficacité !!!

Il sait quasiment tout faire mais peut aussi facilement trouver des remplaçants moins coûteux dans notre aromathèque… mais place au rêve…

Aromathérapie énergétique de l’huile essentielle de Bois de Santal

Avec toutes ces histoires commerciales, on en oublierait presque le caractère sacré de ce bois étroitement associé à la religion : il fait partie, avec le Cèdre et le Cyprès des 3 arbres sacrés du Temple de Salomon. En Asie, les bâtonnets d’encens brûlés dans les temples sont (étaient?) fait de Santal ainsi que les statues des divinités qui exhalent ainsi un doux parfum. On retrouve son utilisation dans les textes anciens et notamment dans les védas (Ve siècle av JC!!) pour son usage médicinal.

veda-santal-sacré
Aucune idée de ce qu’il y a écrit sur cette photo 🙂

La douceur du Santal permettrait d’atteindre la paix de l’âme selon ces textes. Il y a d’ailleurs un proverbe indien qui dit que « L’homme vertueux doit imiter l’arbre de Santal qui, lorsque on l’abat, parfume la hache qui le frappe. »

En médecine tibétaine, il était utilisé pour soigner les troubles mentaux et… aiguiser le plaisir, car je ne vous ai pas encore tout dit : il entre dans la catégorie des huiles essentielles aphrodisiaques (les phéromones je vous dit!).

Il peut être utilisé aussi bien chez l’homme pour réveiller l’appétit sexuel (stimule la production de testostérone) que chez la femme.

En aromathérapie énergétique tout le monde s’accorde pour associer le Santal au chakra sacré. Mais peut-on réellement cantonner une telle huile essentielle à un seul chakra ? Pour le tantrisme, l’huile essentielle de bois de Santal blanc permet de réveiller la Kundalini en étant relié tant au chakra racine qu’au chakra coronal. Il serait sans doute plus juste de dire qu’il a la capacité à purifier l’ensemble des chakras.

Il aide à trouver son chemin spirituel, invite à la méditation d’après Lydia Bosson (référence ici sur amazon– j’adore ce livre!!) et unifie les corps physique, mental et spirituel. Il ouvre à l’amour universel. De fait, il apaise le stress et combat l’agressivité. On peut appliquer cette huile essentielle sur le 3ème œil, à la manière de la pâte de Santal blanche appliquée par les hindous sur le front, pour chasser le bavardage mental avant une méditation.

bindi-tilak-rouge-santal
Tilak, tika, bindi (loupé ! le tilak ou bindi de couleur rouge, est lui obtenu à partir de curcuma séché). Pour plus d’infos et des jolies photos sur les pigments en Inde, j’ai trouvé cette page très illustrée: https://leklektik.wordpress.com/2013/05/15/a-quoi-servent-les-pigments-en-inde-2/

L’huile essentielle de Santal est dans tous les cas une huile essentielle de la transformation, de la maturation intérieure. Une caractéristique que l’on peut imaginer rattacher au mode de vie de cet arbre qui avant de prendre définitivement son indépendance est un hémiparasite : une partie de ses racines développe des suçoirs qui lui permettent d’aller « pomper » des éléments nutritifs durant ses jeunes années sur les racines des autres plantes. Mmmmmh… et si cette huile essentielle était le résultat, finalement, d’un larcin ?

Conclusion sur Santalum album

(albuminable parasite des forêts du Karnataka)

A la fois parfum énivrant, aphrodisiaque, soin pour le corps et l’esprit, le Santal, arbre étonnant, pas tout à fait indépendant et royal à la fois, illustre à la perfection le grand pouvoir de l’ « âme des plantes » que sont les huiles essentielles. A utiliser donc avec respect et parcimonie. Lorsque vous voyez des formules contenant du Santal blanc visant à réaliser un désodorisant pour les toilettes ou des dosages à plus de 20% comme j’ai vu sur certains sites en faisant de recherches complémentaires pour cet article : fuyez ! Ce n’est pas sérieux, c’est déraisonnable, au mieux ces personnes n’ont pas idée de la nature de cette huile essentielle précieuse au pire elles n’ont aucun respect pour cet arbre vénérable…

Namasté ^^

Pour télécharger la fiche cliquer dessus ou faites clic droit enregistrer sous :

ficheHE61-santal

Recherches utilisées pour trouver cet article:difference entrehuile de santal blanct et bois de santal, fabriquer huile essentielle santal maison, HE de Bois de Santal propriétés énergétiques, he santal blanc, huile bois santal énergie, huile essentielle de santal blanc, santal : les qualités, santal blanc, santal de mysore

    9 replies to "Huile essentielle de Santal blanc: trésor perdu de Mysore"

    • Gauthier Marie

      Sur ce site vous pourrez trouver du Santalum Spicatum, il est de qualité, utilisé en parfumerie, je vous laisse découvrir la marque Le Sourceur et ses trésors (https://www.lesourceur.com/santal-spicatum/29-62-huile-essentielle-santal.html#/28-contenance-5ml)

    • Dominique z

      Bonjour
      J’ai eu l’occasion par hasard de sentir l’odeur du santal blanc et depuis je rêve d’en acheter, mais j’ai bien lu ton article Cécile et méfiance.
      J’ai retenu chez Flo–me Santal blanc venant d’inde à 37€05 les 5 ml. A la distillerie du Maïdo (Ile de la Réunion il y a en vente Santal Bois à 28€ les 10 ml, mais impossible de laisser un message écrit sur leur site pour avoir plus d’information, j’ai essayer de tél j’ai laissé un message mais pas de réponse pour l’instant.
      De ton côté très averti pourrais-tu me donner des conseils d’achat.
      Merci

    • Wivine

      Bonjour,

      Merci pour ton article bien complet!
      Oui j’aime beaucoup l’odeur du santal blanc.
      Je la mélange avec l’he de rose et de l’alcool pour créer un spray ou un mélange à diffuser bienfaisant.

    • pascale

      Le santal blanc……….un pur bonheur………..mon he préférée, qui me met toujours dans un état de bien être et de pur bonheur………
      J’en avais acheté sur les conseils de qqun il y a 25 ans, mais , pas prête, pas branchée, bref, le flacon était resté dans un placard
      Et puis, redécouvrant il y a qq années les he essentielles, ( j’ai suivi des formations depuis), je retrouve le flacon: certes,le bouchon et le codigouttes, c’est collant..!!..mais je peux vous dire que le parfum est magique, et qu’il s’est surement bonifié avec ses années au fond de mon placard.
      Depuis j’en ai racheté, mais je garde le flacon vide, car l’odeur y est toujours et c’est toujours un vrai bonheur quand je l’utilise juste pour l’olfaction.
      De toute façon, une gtte suffit bien souvent ( j’en mets dans mes baumes à lèvres fabrication maison, ainsi que mon huile pour le visage: 1 à 2 gttes dans le flacon d’huile végétale suffit à parfumer les 30 ml)

      • pascale

        ah oui, j’oubliais
        moi aussi j’adore le livre de Lydia Bosson

      • Cécile MAHE

        Merci pour ce partage Pascale, les idées d’utilisation… mais surtout cette belle histoire!!!! J’espère moi aussi avoir mes retrouvailles avec le Santal 😉

    • laillet

      vos fiches détaillées sont d’une grande aide
      bonne année bonne santé et merci pour la bonne
      humeur que vous apportez c’est un vrai rayon de soleil
      Françoise Laillet

Leave a Reply to Plante Essentielle Cancel Reply

Your email address will not be published.