Il y a des fantômes, des araignées, des maisons hantées…
Heureusement les sorcières sont là avec leur potions, plantes et huiles essentielles

Phobies, angoisses : pourquoi aime-t-on se faire peur ?

Huiles essentielles et phobiesChair de poule, phobies, angoisses,… à Halloween, toutes les peurs sont mises à l’honneur. Les arachnophobes n’ont qu’à bien se tenir, car les araignées vont être à la fête. Avec les chauve-souris et les chats noirs, elles font évidemment partie du bestiaire typique.

L’occasion de les dédramatiser, d’en rigoler, ou de les affronter. Mais pourquoi aime-t-on tant se faire peur à Halloween ?

Si l’on en croit les psychologues, il y a une différence entre la peur qui nous prend par surprise, une terreur qui nous assaille, et la peur « choisie » : lire un roman d’horreur, aller voir un film d’épouvante, nous permet de ressentir cette peur qui monte, tout en ayant le contrôle, l’ascendant sur celle-ci. On sait que le film s’arrêtera ou qu’il suffira de fermer le livre si le sentiment devient désagréable. On sait que les enfants déguisés en monstres effrayants, ne sont pas réellement des démons. C’est une façon d’avoir peur… sans avoir peur.

Des huiles essentielles peuvent nous aider à faire ce travail sur nos peurs au quotidien, à reprendre ce contrôle qui permet de les apprivoiser, à dissiper les angoisses qui ont en général plus à voir avec les tracas du quotidien que des vampires et des monstres. En agissant sur les émotions, en touchant à notre subconscient, les huiles essentielles apaisent, redonnent confiance en soi.

Le Genévrier est une plante sacrée, les Germains mettaient des branches dans le cercueil des morts où en brûlaient lors des sacrifices rituels. L’huile essentielle de Genévrier des montagnes (Juniperus communis var mmontana) dissout les peurs, combat les phobies et la paranoïa. A utiliser en olfaction, diffusion, ou une goutte (diluée dans de l’huile végétale) sur le plexus solaire : https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-genevrier-des-montagnes/

 

Sorcières et magie noire, comment l’histoire les a brûlées

Huiles essentielles et magie noireQui dit Halloween dit sorcières, balais magiques au clair de lune et verrues disgracieuses. Mais que sont les sorcières et pourquoi a-t-on voulu en faire des figures d’épouvantes ?

Il faut revenir au Moyen âge et à son obscurantisme pour comprendre où leur sort a basculé… car les premières sorcières étaient avant tout… les premières pharmaciennes du village, détentrice du savoir des plantes et de leurs utilisations. Des femmes tout à fait normales et dévouées à la communauté en somme.

Qui dit pouvoir des plantes, on le sait avec les huiles essentielles, dit pouvoir de guérison, mais aussi de nuire avec des plantes toxiques ou dangereuses. Tant de pouvoirs entre les mains des femmes, c’en était trop pour l’église catholique qui voyait dans ces pratiques l’œuvre du malin.   L’entreprise de discrédit est lancée avec toute la symbolique qui est venue s’y ajouter au cours des siècles.

Au même moment, on réservait dans les couvents et les monastères le même sort aux plantes jugées un peu trop subversives comme la sarriette aux pouvoirs aphrodisiaques : zouh, dehors, c’était forcément une « herbe du diable » si elle pouvait affoler les nonnes et soulever les soutanes.

Cette période peu reluisante nous a fait perdre en Europe une grande part du savoir en herboristerie qui était notre héritage. Alors que les sorcières viennent hanter cette période de Toussaint, héritage d’une fête païenne de la fin des moissons au détriment de la commémoration de tous les saints… on est pour ou contre ?

Pour commencer une carrière de sorcière, l’huile essentielle de Sarriette des montagnes semble la mieux adaptées ou plus simplement, une pincée d’herbe sèche en assaisonnement pour plus de discrétion sur vos passe-temps : https://plante-essentielle.com/la-sarriette-des-montagnes-satureja-montana-proprietes-et-utilisation-presque-sans-danger/

 

Bonbons, sucreries, fringales : une orgie de sucre pour Halloween

Huiles essentielles et sucreriesAïe, ce soir c’est la collecte des bonbons (vous ne voudriez quand même pas qu’on vous jette un sort à la place?). Il semblerait que là encore, ce soit l’héritage de cette fête païenne, Samain, qui marque la fin de l’année celte et le passage à la nouvelle année. L’occasion pour ce réveillon de grignoter en famille ou entre ami des pommes et des noix… des friandises qui prennent aujourd’hui la forme de bonbons.

Je ne veux pas jouer les trouble-fête mais trop de sucre dans l’alimentation, n’est pas top pour la santé. Bienvenue les caries, l’addiction au sucre (pire que la drogue d’après certaines études sur des souris, incroyable) et les mycoses. Eh oui, les levures et champignons divers et variés adorent ça, bienvenue le candida.

Pour rester dans une ambiance festive sans craquer, penser à diffuser des essences d’agrumes qui créeront une atmosphère positive et pétillante et notamment le pamplemousse qui aide à gérer les craquages et fringales : https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-pamplemousse/

PS : ça fonctionne vraiment ; testé avec Mandarine zeste avec succès également

 

Esprit es-tu là ? Illumination et citrouille

Huiles essentielles et espritsCette fête d’Halloween, ce réveillon était à l’origine une période considérée comme de transition. Une nuit pendant laquelle la frontière entre le monde des morts et des vivants s’estompait et pouvait laisser passer quelques figures effrayantes. Pour repousser ces esprits maléfiques avant qu’ils ne viennent vous chatouiller les pieds, il y a bien sûr la lumière, qui repousse les ténèbres et les célébrations des défunts, pour apaiser les esprits.

Dans certaines cultures, comme en Martinique le jour de la Toussaint et le jour des Morts, les cimetières s’illuminent de centaines de bougies. Ce sont des jours de fêtes où les bons souvenirs sont remémorés.

Dans les images d’Épinal d’Halloween, on a aussi les citrouilles creusées et les lanternes aux formes grimaçantes issues de la tradition irlandaise et du conte de Jack O’lantern. Ces cucurbitacées auraient la faculté de repousser les esprits malveillants

Si l’efficacité de la citrouille ne vous convainc pas entièrement, sachez que certaines huiles essentielles auraient la faculté de protéger la maison des mauvais esprits, de protéger des attaques astrales et de la magie noire. C’est le cas du Fenouil et de l’Angélique qui porte bien son nom d’herbe aux Anges : https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-fenouil-doux-victime-de-la-mafia-du-pastis/ 
https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-angelique-le-pouvoir-des-anges/

 

Entre les morts et les vivants : jour de fête ou jour de deuil ?

Huiles essentielles et deuilJour de fête dans certaines cultures, jour endeuillé dans d’autres, cette période est aussi le reflet de notre propre rapport à la mort. Cette brèche entre le monde des défunts et des vivants, c’est une étape de transition, un passage, le moment d’acceptation.

Célébrer les défunts, fleurir les tombes, c’est approcher la mort d’un peu plus près que le restant de l’année. Pour certains c’est dérangeant, effrayant, pour d’autres triste ou encore une fatalité, ça fait partie de la vie.

C’est un processus long et difficile que certaines huiles essentielles peuvent aider à surmonter avec un peu de patience lorsque la brèche reste ouverte, que le deuil ne se fait pas ou pas complètement. Ce sont les huiles essentielles de l’acceptation. Elles peuvent apaiser la douleur, le chagrin, soutenir et faire ressortir les sentiments d’amour et de compassion qui viendront guérir cette blessure. Une goutte d’huile essentielle de rose dans de l’huile végétale sur le chakra du cœur, respirer profondément. La verveine citronnée en olfaction est également très indiquée pour surmonter le passé et apporter de la sérénité : https://plante-essentielle.com/huile-essentielle-verveine-odorante/

Et pour vous, quelle huile essentielle est la plus représentative de cette période de l’année?


    10 replies to "Halloween: des huiles essentielles et des peurs"

    • Eliane Caboche

      Encore un article très intéressant, je me délecte en te lisant. Merci Cécile

    • Chantal

      Vos articles emplis d’informations étonnantes et intéressantes sont toujours un immense plaisir.
      Merci beaucoup!

    • Colette

      Merci Cécile pour cet article d’une grande richesse à différents point de vue. C’est toujours un immense plaisir de te lire. Et je ne peux pas m’empêcher de donner les références de ton blog aux personnes que je rencontre. Et c’est avec joie que je partage.
      Philco

      • Cécile MAHE

        Merci Colette 🙂 Et c’est comme ça que la communauté Plante Essentielle s’agrandit…

    • Michel BARBET

      Merci pour cette série de rubriques concernant “Allo Win” et comment s’en sortir gagnant grâce aux fabuleuses HE. Merci pour ‘humour et pour le sens et l’essence de cette coutume. C’est très agréable d’apprendre avec toi.
      Michel

      • Cécile MAHE

        Merci Michel, ravie de t’avoir aussi sur Aromalearning 🙂 Toi aussi tu as complété avec une sacrée touche d’humour sur facebook 😉

    • CHRYS

      Superbe article Cécile, explosion de ta recherche en connaissance!!! Toujours avec une note humoristique et juvénile plongée dans les essences olfactives du “maître sage”!!! J’adore!!! Alors, quelles seront les senteurs de cet esprit d’Halloween??? Pour recevoir et donner plus encore… Des abîmes de notre terre afin de nous élever vers un océan céleste incommensurable!!! Tendresse!!! CHRYS

Leave a Reply to Michel BARBET Cancel Reply

Your email address will not be published.