Aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir l’article invité d’une passionnée de santé et de beauté au naturel: Sandrine. Vous la retrouverez sur son blog Miss Van F. où elle partage sa passion,  et dans les ateliers qu’elle organise dans le Vaucluse (84) aussi pour les chanceux. C’est après avoir échangé avec Sandrine au téléphone que nous nous sommes découvertes des atomes crochus, des engagements communs, notamment écologiques.
Engagée dans la réduction des déchets à titre personnel comme professionnel, ce sujet à priori peu sexy devient une vraie mine d’or entre ses mains: elle crée des contenants éthiques, magnifiques (les peintures sont des créations originales, pour chaque collection), et surtout en verre ce qui permet de les recycler et surtout de conserver nos produits cosmétiques “home-made” dans les meilleures conditions!

Allez, je suis bavarde, vous aurez l’occasion de découvrir sa boutique par vous-même à la fin de cet article et tous ces flacons, pots et ustensiles durables pour les cosmétiques maison, en vrac ou en voyage. D’autant qu’elle a réservé une petite surprise aux lecteurs du blog 😉

La cosmétique maison, une évidence pour Sandrine

C’est dans cet esprit de santé et de beauté naturelles que j’ai fait la connaissance de Cécile, de sa démarche, de ses blogs. Nous nous sommes découvert de nombreux points communs et je suis particulièrement heureuse de notre collaboration sur cet article.

Le blog est né d’un sentiment urgent de partage de solutions naturelles pour une vie plus saine. Les cosmétiques maison, homme et femme, en font partie et sont d’autant plus critiques que l’on découvre chaque semaine de nouveaux scandales concernant ces produits, et que ce que l’on trouve sur internet n’est pas toujours très fiable, relayé sans aucune expérience réelle ou bien destiné à vendre des produits de base toujours plus exotiques.

Or, fabriquer ses cosmétiques peut être très simple, rapide et très économique. Ainsi, pour fabriquer ma crème de jour, j’ai besoin de 2 ingrédients de base + de la vitamine E et des huiles essentielles – et le tout est prêt en moins de 5 minutes. Il suffit donc d’un peu d’organisation et de respecter 3 règles de base :

  1. l’hygiène : bien se laver les mains, nettoyer et désinfecter les ustensiles et contenants, conserver ses produits dans de bonnes conditions – mais pas forcément au frigo.
  2. la simplicité : fuir les recettes compliquées, les additifs chimiques, les produits singuliers et choisir des recettes avec une poignée d’ingrédients naturels, courants, bio et peu transformés ; utiliser des ustensiles de cuisine – bols en verre ou céramique, fouet et spatule de pâtisserie, cuillère à café et à soupe ou cuillères doseuses, casseroles pour le bain-marie…
  3. la sécurité : outre les règles d’hygiène strictes, on veille à tester chaque produit séparément ainsi que le produit final. C’est vrai pour les huiles essentielles dont Cécile vous parle si bien, mais aussi pour les hydrolats et les huiles végétales.

La Cold cream, une recette de base… antique!

En cette période hivernale, j’ai décidé de vous proposer une recette de Cold Cream pour nourrir, réparer et protéger les peaux sèches et agressées. Mais saviez-vous que ce que l’on appelle «Cold Cream» puise ses racines dans une préparation datant de près de 2000 ans? La Cold Cream est en fait la version moderne du Cérat de Galien, le plus vieux cérat connu, inventé par Claude Galien médecin grec de l’antiquité. Il est inscrit au registre de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) et est utilisé depuis plus de 1 800 ans pour les soins dermatologiques des peaux sèches et abîmées, avec comme indication thérapeutique de l’ANSM « usage dermatologique: émolliente et protecteur ».

La Cold cream est un cérat de Galien, mélange d’huile d’amande douce, de cire et d’eau de rose, base de nombreuses crèmes hydratantes et nourrissantes, auquel on a ajouté de la teinture de benjoin – ou d’autres additifs plus ou moins naturels – qui laisse une sensation de fraîcheur sur la peau. J’ai eu la chance d’en préparer lors d’une formation à l’École des plantes médicinales et des médecines douces de Montpelier et je vous présente ici 3 recettes: la recette originale, la formulation officielle de l’ANSM et ma Cold Cream divine…

Cérat de Galien – recette originale

La recette originale contenait tout simplement de l’huile d’amande douce, de l’eau de rose, de la cire d’abeille et un conservateur – traditionnellement du borate de sodium (borax).

Cérat de Galien – formulation ANSM

(Fiche ici)

  • Cire d’abeille blanche (épaississant): 13g
  • Huile d’amande raffinée (adoucissant): 53,50 g
  • Borax (conservateur): 0,50 g
  • Eau aromatisée de rose (solvant et aromatisant) : 33,00 g

Pour compléter, dans un compte-rendu de séance de juin 2014, l’ANSM indique étudier la suppression du borax dans la formulation des cérats – et notamment du cérat de Galien – suite à des signalements de pharmacovigilance datant de 2013.

La recette Cold cream maison “divine”

Si vous avez lu ce qui précède, vous ne serez pas étonné-e que dans ma recette de cold cream maison tous les produits sont bio, le moins raffinés possible et que le borax ne sera pas utilisé…

Pour 1 pot de 50ml

Ingrédients (Bio)

  • 30ml (2 c. à soupe/env. 28g) d’huile d’amande douce
  • 5ml (1 c. à café/env. 5g) d’huile de coco 
  • 5g (env. 2 c. à café rases de granulés) de cire d’abeille
  • 15ml (1 c. à soupe/env. 15g) d’hydrolat de rose
  • 5 gouttes de vitamine E (anti-oxydant pour la peau et les matières grasses)
  • 10 gouttes de teinture de benjoin
  • 5 gouttes d’huiles essentielles (facultatif)

Pour ma crème, je choisis un mélange d’HE de lavande vraie (Lavandula officinalis ssp. angustifolia) et d’HE de Tea Tree (Melaleuca alternifolia à terpineol), tant pour la préparation elle-même que pour la peau, en raison de leurs propriétés.

On pourrait également penser à d’autres huiles essentielles régénérantes cutanées ou apaisantes: Bois de Hô, Bois de rose, Cèdre de l’Atlas bois, Géranium Bourbon, Ciste ladanifère… en fonction des propriétés que vous souhaitez apporter.

Instructions

  1. Faire fondre au bain marie l’huile de coco et la cire dans l’huile d’amande douce en mélangeant jusqu’à fonte complète.
  2. Faire réchauffer l’eau de rose dans un récipient d’eau bouillante
  3. Lorsque tout est fondu sortir la phase huileuse du bain-maire et ajouter progressivement l’hydrolat de rose en fouettant vigoureusement. Continuer à fouetter jusqu’à refroidissement et obtention d’une crème onctueuse et homogène.
  4. Quand la préparation est bien homogène et à température ambiante, la vitamine E, la teinture de benjoin et l’huile essentielle. Bien mélanger de nouveau et verser dans le pot.
  5. Laisser le pot ouvert si la préparation est encore un peu tiède. Étiqueter et conserver à température ambiante – maximum 3 mois, en surveillant le moindre signe de péremption (couleur, odeur, sensation sur la peau).

ATTENTION: Pour l’utiliser, prélever à la spatule pour ne pas contaminer la préparation: celle-ci contient une phase aqueuse sensible à la prolifération bactérienne. Prudence donc !

creme-maison-hiver

Remarque: si la phase aqueuse est trop froide, la préparation ne sera pas homogène. Dans ce cas, repasser la préparation au bain marie et fouetter vigoureusement jusqu’à refroidissement.

Durée totale de préparation = environ 20 minutes

Le test de la Miss pour une cold cream de qualité

La crème obtenue est onctueuse, blanc nacré, à la fois hydratante, protectrice et nourrissante. La température peut modifier la consistance de cette crème en raison de la présence d’huile de coco. La crème redevient onctueuse au contact de la peau ou en la malaxant à la spatule.

  • Parfum fleuri (lavande) à fruité/boisé (petit-grain bigarade)
  • Assez gras à l’application mais onctueux 😋
  • Apaise et protège longtemps les mains agressées par le froid hivernal
  • Sur les pieds, quelle volupté!
  • Sympa aussi sur les lèvres, même si cela ne vaut pas mon baume à lèvre réparateur au miel
  • Peut être utilisé pour réparer les cheveux abimés
  • Multi-usage précieux en voyage!

Précautions d’usage

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à diverses substances actives, même naturelles: personnes allergiques ou souffrant de pathologies, femmes enceintes, bébés, enfants…

 

Et pour vous remercier d’avoir lu cet article jusqu’au bout, je suis heureuse de vous offrir :

  • un code de réduction de 20%, valable 1 fois sur MissVanF.com sans limite de temps: « PlanteEssentielle2017 »

  • la fiche recette de ma « Cold Cream Divine »:

Recherches utilisées pour trouver cet article:cold cream maison, recettes maison cosmétiques avec huile essentielle, fabrication du cold cream, huile de neen fait maison, FABRIQUER SO COLD CREAM, coldcream recette, cold cream recette, cold cream fait maison, cold cream coco, cerat de roses maison

    5 replies to "Recette de cold cream maison aux huiles essentielles"

    • Stéphane V

      Bonjour,
      J’ai réalisé une huile à barbe (et visage) avec 45ml huile végétale de coco + 6 gouttes d’HE cèdre de l’atlas + 6 gouttes d’HE de lavande fine.
      Le dosage d’HE est-il trop élevé ?

      • Cécile MAHE

        Bonjour Stéphane, non vous êtes pas mal ça reste un dosage cosméto 🙂

        • Stéphane V

          Ok merci. Une utilisation quotidienne est-elle dangereuse pour la santé avec ce dosage d’HE ?

    • Miss Van F.

      Oui, Dominique, le baume le plus basique (huile + cire) est très bien aussi par grand froid. Tout comme le beurre de karité ou l’huile de coco purs ou même un mélange des 2, avec ou sans huiles essentielles. C’est tout le plaisir des cosmétiques maison : on les adapte comme il nous plait – avec les précautions d’usage bien sûr – hygiène, tests, conservation.
      Et ici aussi en Luberon nous avons eu -7 cette nuit – et souvent -5 🙂
      Bonne et douce journée, même froide…

    • dominique lutun

      Bonjour
      J’utilise également comme base ce livre et je fabrique crème, gel douche, stick pour les lèvres, masque, ect….
      Une petite question : j’utilise l’huile essentielle de Petit grain pour la conservation. Est correct, y en a t-il d’autres.

      Super votre idée de blog, j’adhère sans hésitation.

      Astuce en ces périodes de froid (-7 chez moi en montagne)
      1 cuil à soupe d’huile végétale (au choix, j’utilise pour ma fille abricot)
      1c à café de cire naturelle
      Une goutte d’huile essentielle de votre choix

      Faire fondre huile et cire, ajouter HE, et transvider dans un tube de “beurre cacao” récupéré ou neuf
      Mettre au frais (chez moi dehors!!!)

      Sans aucun risque pour les enfants, sauf les petits ne pas mettre d’huile essentielle donc on peut aussi ajouter des extraits aromatiques naturels pour les senteurs

Leave a Reply

Your email address will not be published.